Advertisement

27ème 6000D – 28 au 30 Juillet 2016: Une Edition Rayonnante encore une fois et une montée au Glacier! Spehler Impérial! Et le Récit de Course de Frédéric notre Gagnant du Jeu Concours un Dossard 6000D!

A retenir, Bis répétita chaque année : Sébastien Spehler est désormais quadruple vainqueur consécutif ! Revanche de Sandra Martin, 15ème au scratch et qui s’impose devant Stéphanie Duc, vainqueur 2015 – Yoann Stuck domine 3 courses : la 6D Bob, la 6D Verticale et la 6D Lacs – Des conditions météorologiques favorables, un glacier avec beaucoup de neige!

6000D2016-depart-l.salino-agence_zoom

6000D : Abonnement à la victoire pour Spehler

6000D2016-s.spehler_montee-l.salino-agence_zoom6000D2016-s.spehler_glacier-l.salino-agence_zoom

Maître incontesté de la course depuis 4 éditions, l’alsacien Sébastien Spehler a de nouveau survolé cette 27ème édition. Seul au monde avec plus de 2 minutes 30 d’avance dès le 14ème kilomètre, il n’a eu de cesse de creuser l’écart avec ses poursuivants. En tête tout du long avec un suspense non ménagé et une impression de déjà vu, il franchit la ligne tout sourire avec un plaisir renouvelé : « Je suis parti fort en montée pour essayer de creuser un maximum et pouvoir aborder la descente en gérant. Le passage sur le glacier laisse des traces, c’était d’autant plus technique cette année avec la neige très dure. J’apprécie cette course et la station de la Plagne, c’est simple et festif à la fois, je reviendrai l’année prochaine ! ». Clément Molliet et le camerounais Eric Mbacha Mengeh complètent le podium. Le classement a été très vite établi et n’a pas bougé pour le trio de tête depuis le premier tiers du parcours. Eric, peu habitué à ce type de course souhaite également revenir avec d’autres coureurs de son pays. Il a particulièrement aimé l’atmosphère conviviale de la course et la qualité de l’organisation.

6000D2016-c.molliet-l.salino-agence_zoom6000D2016-e.mbacha_mengeh-l.salino-agence_zoom6000D2016-e.mbacha_mengeh_glacier-l.salino-agence_zoom

Sandra Martin goûte à la saveur d’une victoire sur la 6000D

6000D2016-s.martin-l.salino-agence_zoom

Chez les féminines, le podium appartient à des habituées de l’épreuve, dont 2 gagnantes des éditions précédentes. Sandra Martin la vauclusienne s’adjuge aujourd’hui la victoire et prend sa revanche sur Stéphanie Duc, la vainqueur 2015. 2ème l’an dernier à un cheveu derrière Stéphanie, elle s’est retrouvée en 2ème position en première partie de course mais a très vite inversé la vapeur et pris la tête de course avant Roche de Mio. Aline Coquard, gagnante de l’édition 2013 se contentera de la 3ème place ce jour. A l’identique des garçons, le classement femmes s’est très vite dessiné sans changement sur la tête de course. « J’ai passé une super course, c’est une joie immense d’accrocher cette victoire à mon palmarès, surtout que je reviens de blessure. J’ai eu des regrets l’an dernier de finir si près de la victoire, aujourd’hui j’ai senti que je pouvais accrocher quelque chose, je ne me suis laissé aucun répit. La montée au glacier est un sacré défi. Une fois terminée, c’est une autre course qui commence avec la descente jusque dans la vallée, c’est loin d’être terminé !

6D Lacs / 6D Verticale / 6D Bob Yoann Stuck aux commandes

6dverticale3-2016-otgp6dverticale2-2016-otgp6dverticale1-2016-otgp6dverticale2016-otgp6000D2016-t.st_girons_glacier-l.salino-agence_zoom

En remportant 3 courses de l’événement 6000D, Yoann Stuck a marqué de son empreinte cette 27ème édition. Jeudi, le barbu a tout d’abord été le plus rapide dans le kilomètre et demi de la piste Olympique de bobsleigh, puis il a réitéré le lendemain dans la montée sèche de la 6D Verticale en faisant tomber de plus de 2’30 le temps établi l’an dernier, par Xavier Thévenard. Eric David se place second et Sylvain Court, Champion de France et du Monde de Trail complète le podium. Yoann a enfin pris le départ samedi matin de la 6D Lacs, la petite sœur de la 6000D, boucle de 27km et 1600m de dénivelé. L’écart imposé par Yoann sur ses poursuivants a immédiatement scellé sa victoire. Philippe Lecourt et Guillaume Pierrel, respectivement 2ème et 3ème en terminent à plus de 11 minutes derrière lui. Côté femmes, Juliette et Louise Wanner se classent respectivement premières sur la 6D Verticale et la 6D Lacs.

6000D2016-ravito-l.salino-agence_zoom6000D2016-panoramal.salino-agence_zoom6000D2016-6Decouverte-depart

Tous les Résultats de la 6000D 2016 ICI

Le Récit de Frédéric Almoguera: Gagnant du Jeu Concours Trail Session Dossard 6000D La Plagne

13882185_1824775621087792_4323832447648043641_n

Comme tous les derniers week-end de juillet depuis 27 ans avait lieu la 6000D, course mythique en montagne avec une organisation à la hauteur de l’évènement.

Je n’avais, dans un premier temps, pas prévu d’y participer seulement un gros mois après l’UTPMA mais le hasard des choses à fait que je gagne le dossard, j’en profite donc pour remercier chaleureusement Trail Session et Cédric 😉

Nous voilons donc partis direction Aime, petit village des Alpes perché à quelques 673 m d’altitude, Sandra, mes parents ainsi que mes 2 chéris qui m’accompagnent une nouvelle fois !

Après une courte nuit me voilà au départ qui doit être donné à 6h, avec grand plaisir je recroise et discute un peu avec Rodolphe Haroutel, un sacré client, même s’il avoue préférer les profils plus roulant.

6H00 : Le départ est donné, quelques 1500 fous furieux sont lachés, après 3kms de plat pour quitter le village nous voilà déjà dans les pentes des bois remontant jusqu’à Montalbert (KM10).
Le cœur accélère au fur et à mesure que la pente s’élève…

Côté profil l’opération est simple, la première partie est ascendante jusqu’au glacier de Bellecôte soit 33 kms et 2800 m de D+.

(KM14) Passage dans la piste olympique de bobsleigh qui sera un moment très riche en émotions avec de nombreux supporteurs et une ambiance de folie.

Me voilà au premier ravitaillement de La Plagne centre (kms20) ou mes petits supporteurs me ravitaillent magistralement. Je fais mine que tout va bien pour ne pas les inquiéter mais j’ai vu très rapidement que mes jambes n’ étaient pas vraiment à la hauteur de ma motivation… n’en déplaisent à celle-ci je ne vais pas les laisser gâcher une si belle journée en montagne 😉

J’essaye donc de gérer au mieux mes efforts pour ne pas compromettre la suite de l’aventure et c’est bien concentré sur mon affaire que je rejoins le col de la Chiaupe via la roche de Mio, je profite des magnifiques points de vue du massif, me ravitaille rapidement avant d’attaquer la TERRIBLE montée vers le glacier… à peine celle-ci entamée et je suis victime d’hallucinations, je vois arriver sur moi un monstre volant à grande vitesse !!! plus de peur que de mal je constate qu’il s’agit en fait de Seb Spehler qui a déjà fait l’aller-retour au glacier, impressionnant ! Je l’encourage dès fois qu’il en est besoin 😉 Chapeau bas l’artiste !

Avec beaucoup de patience et pas moins d’effort me voilà au glacier et le répit est de courte durée car la descente n’est pas de tout repos au milieu des pierres et névés glissant ! Après quelques chutes bien amorties par mon postérieur me voilà à nouveau au col de la Chiaupe pour entamer la 2ème partie du parcours bien différente avec un profil descendant mais non moins traumatisant pour mes petites cuisses déjà bien secouées !

C’est parti pour la longue descente jusqu’au 3ème ravito entrecoupé par la « petite remontée » au col de l’arpette et je retrouve avec grand plaisir mes petits supporteurs à Plagne Bellecôte (kms 45) ça fait du bien au moral et je sais maintenant qu’il reste 20 bornes de descentes jusqu’à l’arrivée…

Sans tergiverser je plonge dans ce finish… passage rapide au dernier ravito, je n’ai toujours pas retrouvé mes jambes alors j’ai vraiment hâte d’en finir, le mental me fait avancer bien plus vite que mes foutus faignantes de jambes, je pense à ma chérie Sandra qui ne se plaint jamais de mes absences lorsque je pars m’entraîner, je te dois beaucoup et je te remercie ! Je pense également à mes parents qui ont fait le déplacement, à mes garçons dont Sacha qui attends avec impatience pour faire la course avec moi sur la ligne d’arrivée.

J’entends au loin l’emblématique Ludovic au micro, ça se termine, j’arrive dans le village et comme je m’y attendais dernier virage avant l’arrivée, j’aperçois mon grand garçon qui lance le sprint… impossible de lui emboîter la foulée, il court vers la victoire, il n’est pas peu fier d’avoir battu papa et avec le petit frère qui a fait ses premiers pas cette semaine les prochains sprints risque de se jouer à 3 !

Fin du chantier : 65 kms, 3500 m de D+, 7H33, 30ème !

Pour la forme le bilan est mitigé mais moralité : « quand les jambes ne sont pas là, la tête fait le reste ! »

Félicitations aux organisateurs, un sacré beau boulot de fait, bravo à tous les coureurs, vive le sport !

Encore merci à mes suiveurs, toujours au top, grosse pensée à mon JJ et à tous ceux qui m’ont envoyé des petits messages.

BRAVO Frédéric, et Merci pour le Clin d’Oeil! La Rédac te félicite et te souhaite une bonne récupération!

Crédit Photos: Agence 6000D La Plagne

Trail Session Magazine, Août 2016



Auteurs

  • 👨 Cédric Masip - 38 ans 👫 Marié - 1 enfant 👶 👨‍💻 Fondateur et Rédacteur en chef 🇫🇷 Saint-Macaire - Gironde [33]🍷 🔜 @parismarathon 🔒 42.195km [RP] 2h46’52 🏃🏻‍♂️ Runner et Cyclist 🚴‍♂️ ✨ Ma Philosophie ✨ "Courir sur le chemin de la vie, le plus loin possible, le plus longtemps possible. Emprunter tous les sentiers, même les impasses, le plus important est de s’y (re)trouver".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *