Quel avenir pour Thomas Lorblanchet ? L’heure des révélations est enfin arrivée!

Quel avenir pour Thomas Lorblanchet ? L’heure des révélations est enfin arrivée!

15696357867_88039ccf10_mLe départ de Tom Tom du Team Asics en a surpris plus d’un et suscite un certain nombre d’interrogations sur son avenir. Dans le second et dernier volet de son interview, il lève le voile pour nous sur ses choix ainsi que sur sa stratégie et nous donne un aperçu de ce que sera sa saison 2015. 

CLAP DE FIN SUR DEUX ANNEES AU SEIN DU TEAM ASICS

– L’annonce de ton départ du Team Asics a surpris le petit monde du trail. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ? Cette décision a-t-elle été longuement et mûrement réfléchie ?

 Cette décision a muri progressivement. Elle est née d’une volonté de ma part de gérer  un peu mieux l’ensemble des paramètres de ma pratique (entraînement, calendrier, partenaires, etc…). J’ai toujours souhaité être acteur et le mode de fonctionnement du team vous amène à une certaine passivité, certes confortable mais pas en phase avec l’orientation que je souhaitais avoir. Le team Asics a un mode de fonctionnement et  un pole de partenaires dont les produits ou la façon de fonctionner peuvent ne pas  convenir à tous les athlètes. La décision que j’ai prise me met effectivement dans une  position moins confortable d’un point de vue matériel, mais m’affranchit de  contraintes que je ne voulais plus avoir aprés 15 ans de pratique. Je souhaite vraiment  que les produits ou les partenaires qui pourront m’épauler dans ma pratique soient en  adéquation avec mes valeurs de par leur qualité ou leur philosophie.

– Lors de cette annonce sur ta page Facebook, tu n’as pas mentionné de remerciement envers les managers ni tes co-équipers. Etait-ce délibéré ? Pour quelle (s) raison (s) ?

Le trail reste un sport individuel. L’annonce sur ma page facebook reste un moyen d’information. Je ne quitte pas le team brouillé. Les remerciements envers mes coéquipiers ou manager n’ont pas besoin d’être publiques pour être effectifs… Ce sera avec grand plaisir que je retrouverai l’ensemble des acteurs du team sur des courses en France ou à l’étranger.

15567283433_60e2cd32cd_m

2015 : L’ANNEE DU RENOUVEAU ?

– Bien évidemment, ce départ provoque un certain nombre d’interrogations sur ton avenir d’ultra traileur. As-tu des projets de partenariat avec des sponsors ou des propositions pour intégrer une nouvelle équipe pour la saison à venir ?

Je ne pense sincèrement pas que la présence dans un team soit une condition obligatoire pour s’épanouir dans la discipline. Il est clair que les courses qui me font rêver nécessitent un budget pour s’y rendre ou y être performant. Je necherche pas forcément une équipe coute que coute. Comme je le disais un peu plus haut, je cherche surtout des partenaires qui pourront m’aider, m’épauler et dans lesquels je me retrouve de par leur approche ou leur philosophie dans le milieu. C’est clairement une association d’image que je souhaite instaurer avec mes partenaires. Une relation dans la durée pour établir de belles choses et voir aboutir de beaux projets.

– Ce départ va-t-il bousculer ton calendrier pour 2015 ? Sais-tu quels seront tes prochains objectifs ? Vas-tu t’orienter uniquement vers de l’ultra comme tu l’avais évoqué ?

Mon calendrier 2015 prend forme tout doucement. Je suis épaulé par Eric Lacroix (qui lui aussi a quitté le poste de référent entrainement du team Asics). Il me suis depuis 2011 et je le sais très compétent pour pouvoir monter un calendrier 2015 qui tient la route. La chose essentielle reste le plaisir dans sa pratique et également dans ses objectifs. Les courses qui me font rêver sont effectivement sur format Ultra. Cependant, il existe de belles épreuves sur format ”classique” qui peuvent complètement s’inscrire dans une préparation pour un objectif plus long. Cette saison, j’ai la chance de pouvoir avoir un dossard pour la Western States ce qui devrait être un de mes rendez-vous majeurs pour 2015.

– Tu es une icône du trail en France, ton palmarès est éloquent, quelles courses rêves-tu désormais de remporter ?

Il y a beaucoup d’épreuves que je souhaiterais remporter. Pour autant ce n’est pas forcément le fait de les remporter qui fait que je veuille être au départ. De nombreuses épreuves m’attirent mais plus par leur caractère mythique que par la simple volonté de les afficher à mon tableau de chasse. Chaque course est unique par son parcours mais surtout sa façon de l’aborder. Je suis un compétiteur mais la maturité fait qu’à ce jour je peux envisager de m’entraîner pour une course sans dossard mais dans une approche de dépassement de soi. C’est peut être cela la liberté…

15881436402_33e5cf284e_m

Un grand merci Tom Tom pour ce tête à tête. Toute l’équipe de Trail Session te souhaite un excellent retour sur les sentiers à commencer par ceux du Sancy dimanche! Très belle course à toi et à bientôt!

Texte: Valessa Oliveira

Auteurs

  • 👨 Cédric Masip - 38 ans 👫 Marié - 1 enfant 👶 👨‍💻 Fondateur et Rédacteur en chef 🇫🇷 Saint-Macaire - Gironde [33]🍷 🔜 @parismarathon 🔒 42.195km [RP] 2h46’52 🏃🏻‍♂️ Runner et Cyclist 🚴‍♂️ ✨ Ma Philosophie ✨ "Courir sur le chemin de la vie, le plus loin possible, le plus longtemps possible. Emprunter tous les sentiers, même les impasses, le plus important est de s’y (re)trouver".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *