OneSkin.fr | La boutique qui prend soin de vous !

 
Aftershokz Aéropex : du son par vibration et une qualité sonore améliorée !

Aftershokz Aéropex : du son par vibration et une qualité sonore améliorée !

Après avoir testé et approuvé le casque à conduction osseuse Aftershokz Trekz Air, la marque Américaine et leader de cette technologie revient avec un nouveau modèle ou plutôt deux, l’Aeropex et le Xtrainerz.

On a eu la chance d’avoir à l’essai l’Aéropex qui propose de réelles avancées techniques, physiques mais aussi une qualité d’écoute revue à la hausse. Le Air était bon mais alors là on est un cran au dessus.

Loïc, qui avait à sa charge le test de ce dernier, vous avait fait une vidéo de présentation sur le compte instagram de Trail Session. C’est aujourd’hui avec plaisir qu’il revient vous présenter dans les moindres détails ce petit bijou de technologies.

Pour découvrir l’ensemble des avantages et technologies de la marque Aftershokz vous pouvez lire le compte rendu du modèle Air en cliquant ici. Pour vous faire comprendre pourquoi l’Aéropex est un produit intéressant, nous avons trouvé utile de vous expliquer les axes d’améliorations apportés à ce dernier. Et oui car depuis la sortie du modèle Air fin 2017, les ingénieurs ont bien bossé.

UNBOXING

Tout comme le modèle Air, le modèle Aéropex dispose des mêmes accessoires à la différence qu’il y a un câble de charge supplémentaire (et ça c’est top) et une housse de rangement à fermeture aimantée contre un zip pour l’ancien modèle.

Le packaging est élégant et il présente très bien pour un beau cadeau.

Ce qui change par rapport à son prédécesseur, le modèle Air

Un régime bienvenu

Même si son prédécesseur n’affichait pas un poids exorbitant (30g), il est vrai que l’Aéropex est le casque à conduction osseuse le plus léger à ce jour, pesant moins de 26 g (1 once) il se porte facilement et tient bien en place.

Sa conception en titane enveloppante complète offre un ajustement flexible pour un confort et une stabilité imperceptible. De plus, il est d’une matière douce au toucher et se porte donc sans frottements.

Une autonomie allongée

Malgré une batterie plus petite on atteint une autonomie plus que raisonnable de 8 heures  (ou 10 jours en veille) contre 6H00 avec le modèle Air. Ce gain de 02h00 est dû au fait que l’Aéropex dispose d’une puce de dernière génération couplée à des transducteurs moins gourmands en énergie.

L’autonomie a été calculée via un test en lecture continue de musiques, avec un volume de 60%. Ce qui peut donc sensiblement évoluer selon votre pratique.

L’Aéropex dispose d’une technologie Bluetooth v5.0 qui vous permettra une connectivité fiable jusqu’à 10 m (33 pi).

Un connecteur aimanté

Comme beaucoup d’appareil électronique, Aftershokz a fait le choix d’intégrer un connecteur aimanté. Non seulement cela lui permet de donner une étanchéité totale au casque mais si ce dernier est humide, une sécurité intégrée au casque fera en sorte de ne pas charger l’appareil si ce dernier est encore humide.

L’ Aéropex se charge complètement en 2 heures avec le câble de charge magnétique et ça c’est plutôt top.

Une étanchéité totale

Une des grandes nouveautés qui ravira les adeptes de sports aquatiques, c’est que ce modèle est IP67.

Cela signifie que vous pouvez le mettre sous l’eau à 1m de profondeur et pendant trente minutes. Par rapport au Air qui lui était IP55 c’est à dire résistant à la pluie et à la transpiration, le modèle Aéropex est donc submersible. C’est pas mal ça pour la nage en eau libre.

Une qualité sonore et un confort d’écoute amélioré

Grâce à une inclinaison des transducteurs de 30 degrès et la technologie premiumPitch 2.0+, le casque offre un son stéréo large et dynamique et un volume plus élevé. Aussi je trouve que les basses se sont largement améliorées.

À gauche les transducteurs de l’AÉROPEX et à droite le modèle AIR

Pour rappel, la technologie de conduction osseuse diffuse de la musique dans les pommettes, garantissant ainsi que les oreilles restent complètement ouvertes pour entendre les sons ambiants.

La conception OpenFit ™ assure une connaissance de la situation et un confort maximum lors de l’usure à long terme.

Pour ce qui est de la fonction appel téléphonique (mains libres), les deux microphones à réduction de bruits réduisent le bruit ambiant et améliorent efficacement la parole pour le destinataire de l’appel.

AVIS

Lorsqu’on m’a demandé de tester ce produit,  je me suis demandé ce qu’Aftershokz allait bien pouvoir améliorer. En effet, j’utilise régulièrement le modèle Air pour mes activités de plein air mais également lors d’appels téléphoniques pour avoir les mains libres ou tout simplement à la maison car il permet d’avoir de la musique et de ne pas être déconnecté de l’environnement extérieur et j’en était pleinement satisfait.

Il est vrai que j’avais noté un léger bourdonnement à forte puissance avec ce modèle et j’attendais donc de l’Aéropex qu’il s’améliore sur ce point. C’est chose faite.

Vraiment, ce nouvel opus du casque à conduction osseuse offre un confort d’écoute appréciable même à forte puissance. Quand bien même vous mettriez le son à son maximum, car ce type de produit peut s’utiliser avec des bouchons d’oreilles pour un isolement total.

Tout comme son prédécesseur, c’est à mon sens un indispensable car il permet  une écoute en sécurité de vos morceaux préférés. L’autonomie supplémentaire qui l’amène à 8 heures est un axe d’amélioration notable pour les ultras par exemple ou les longs voyages.

Entièrement étanche, il est utilisable sur des sessions de nage en piscine ou en eaux libres. Seul inconvénient, c’est d’avoir son téléphone à proximité. Mais là aussi, je vous donne une petite astuce pour vous permettre de nager en extérieur et profiter de votre produit: si vous ne voulez pas vous embêter avec ça, optez pour le modèle Xtrainer qui permet le téléchargement de musique directement sur l’appareil. Mais à l’inverse vous ne pourrez pas avoir la technologie Bluetooth.

En eau libre il vous suffira de nager avec une bouée de signalisation et de mettre votre téléphone dedans. L’avantage c’est qu’en plus de nager en musique vous pouvez y glisser des clefs de voiture et surtout être vu.

Plus petit donc, mais aussi avec une plus grande autonomie, une étanchéité totale et un confort accru, le casque Aftershokz Aéropex est un quasi sans fautes. C’est un casque que j’utilise très souvent lors de mes sessions d’entraînement et qui ne me gêne pas lors de séances rapides. Il tient bien en place et peut se positionner en attente autour du coup.

Sa construction en titane le rend flexible et très solide.

Test et rédaction réalisé par Loïc

Disponible sur i-Run.fr

 




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Septembre 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *