Brooks Cascadia 14 : des nouveautés tant attendues et une polyvalence assumée

Brooks Cascadia 14 : des nouveautés tant attendues et une polyvalence assumée

Parfois pour constater le succès d’une chaussure il faut regarder du côté du nombre de versions qu’elle a subies. À ce petit jeu, la Cascadia est certainement l’une des doyennes dans la rubrique des chaussures de Trail Running.

Fer de lance et best-seller de la marque Américaine Brooks, elle a su évoluer, parfois au prix de quelques critiques, notamment au sujet de son mesh. Elle s’est donc remise en question à chaque version avec pour ce 14 opus un drop plus faible.

Cette dernière a été confiée à deux de nos rédacteurs (Émilie et Loïc) pour vous dévoiler un compte rendu des plus explicite sur une paire qu’on sait déjà sous le sapin.

La mythique chaussure du fabricant américain, précédée par sa réputation dans le milieu du trail et plus particulièrement du long, s’inscrit à nouveau dans les best-seller : ultra-robuste, ultra-stable, proposant un maintien et une accroche ultra-efficace, elle nous a encore séduits par son ultra-confort !

La galanterie nous invite à commencer cet article par le test d’ Émilie, tout juste rentrée du très convoité marathon de NY, et qui n’attendait qu’une chose : retrouver les grands espaces.

Cascadia 14 women

Après avoir parcouru 42,195 kilomètres sur le butime new-yorkais, les envies de nature, de single en foret, de boue, de sable, bref de nature sont à leur maximum !

Et ça tombe plutôt bien puisque je sais qu’à Bordeaux, mes Cascadia 14 m’attendent gentiment et sont aussi impatientes de repartir sur les chemins.

Mais avant de vous parler de tout ce que j’aime chez ce modèle conçu autant pour les débutantes que pour les traileuses confirmées, je vous laisse admirer la judicieuse sélection de coloris choisis par Brooks pour ce modèle féminin :

Un dégradé de framboise, corail et gris, pas trop girly, mais tout de même féminin, discret mais pas non plus totalement sombre, bref, je valide !

Vous auriez préféré une dominante noire ? bleue ? grise ? Pas de problème ! Brooks fait ça aussi, tenez, en noir, ça donne ça :

Bon en fait, c’est clair, sur l’aspect esthétique, la Cascadia 14 vous laisse du choix. Par contre, côté accroche : vous n’aurez pas le choix : c’est de l’ultra ! Les crampons TrailTraction multidirectionnels vous assurent l’accroche qu’il faut sur tous types de sols.

Testées cet automne sur des sols détrempés et boueux, j’ai été encore été bluffée par l’accroche. Mon expérience précédente sur le modèle Cascadia remonte à l’automne dernier, lors du Half Marathon des Sables de Fuerteventura.

Je savais donc déjà que sur terrain sec et sablonneux elles étaient efficaces, mais j’en ai eu la preuve par ce test : dans le gras de la glaise et de la boue et l’humidité de la forêt, la Cascadia 14 a toute sa raison d’être aussi.



La semelle extérieure de cette nouvelle édition est taillée dans une nouvelle gomme TrailTrack qui favorise une adhérence tant sur les terrains durs que mous.

Sur les terrains accidentés, un nouveau système de pivot avec quatre points de stabilité facilitent la pose du pied en toute sécurité.

Question drop, il perd 2mm par rapport à la version précédente : c’est parfait, on est sur du 8mm, tout ce qui m’est conseillé par mon podologue !

Pour mon dernier dossard de la saison, point d’ultra,mais un petit 10 km dans les bois à côté de la maison. Réputées pour le long, les Cascadia 14 ne semblaient donc pas, à priori, les chaussures les plus adaptées, sauf qu’entre temps, la tempête Amélie est passée par là et les organisateurs nous annoncent la couleur : le sol est encore jonché de branches, les dévers sont glissants (et la rivière est en bas), le sable n’absorbe plus l’eau tombée en abondance et des passages de fossés ont un arrière goût de “Swim and Run”. Je ne mets pas le maillot de bain pour autant mais, pour sûr, je chausse mes Cascadia.

Sur le premier kilomètre de bitume qui nous sépare de cette jungle amazonienne annoncée, l’amorti BioMoGo DNA de la semelle intermédiaire, s’adapte non seulement à mon poids (c’est pas comme le décalage horaire avec les USA, c’est en sens inverse !) et ma vitesse : je connais le parcours, il y a 1 km de route, 7 de single où doubler nécessiterait de connaître la recette de la potion magique des gaulois, puis à nouveau 1 km de bitume avant de franchir la ligne d’arrivée. Les changements de rythme n’impactent pas sur le ressenti : l’amorti est parfait !

Je n’ai pas encore eu l’occasion de faire du très long avec, mais je sais déjà qu’elles prennent une sacrée option sur la préparation de l’Ultra Marin 2020.

Mon expérience précédente avec le modèle antérieur a prouvé l’efficacité de la résistance du mesh et là déjà, je retrouve toutes les qualités de mes petites préférées : un parfait maintien du talon et du coup de pied, une toe-box plus large pour les orteils, un pare-pierre très protecteur, une poche à lacets sur la languette pour abriter des lacets plats, une découpe qui permet à la malléole une vraie liberté de mouvement et un chaussant toujours aussi moelleux.

Oui, ça en fait des points forts côté confort, vous pouvez prendre le temps de relire ce paragraphe si vous voulez parce que je vous l’accorde ça fait beaucoup en quelques lignes !

Une petite cure d’amincissement est aussi constatée sur cette nouvelle version: environ 15g en mois pour atteindre 280g : avouez, c’est pas mal vu la robustesse du produit !

Est-ce cela qui participe de la sensation d’une meilleure flexibilité et souplesse de la semelle ou cela provient-il de la nouvelle gomme ? Sûrement les deux combinées.

Mais en tout cas, le ressenti est là : si mon coeur bat toujours la chamade pour le modèle Cascadia de Brooks, mes pieds respirent et s’adaptent à tous les profils de terrains ! Allez, assez parler : laissons le dernier mot à Loïc qui teste le modèle homme.



La Cascadia 14 Homme

Maintenant que la Cascadia 14 n’a plus de secret pour mesdames, voici un descriptif pour vous messieurs. Oui, vous messieurs, les foufous de la boue, des grands espaces et des sorties où tu as juste envie de t’en mettre plein les grolles. Car, vous l’aurez compris derrière cette mise en scène complètement utopique, cette Cascadia 14 se destine à courir simplement mais sûrement en extérieur et par tous temps.

Si j’ avais un seul mot pour décrire le modèle Cascadia c’est : POLYVALENCE.



Pour la petite histoire quand j’ai commencé le trail je ne savais pas quelles chaussures choisir et celles sur lesquelles je me souviens avoir jeté mon dévolu, c’étaient les Brooks Cascadia 2.

Depuis, j’ai pu tester d’autres versions et me rendre compte de leur évolution. Mais une chose pour moi n’a guère changé : celle de permettre à tout un chacun de pouvoir allonger et ou changer les distances avec une même paire de chaussures.

En effet, que vous soyez format court, long ou ultra trail, la Cascadia s’adapte et se comporte bien.

Caractéristiques techniques

  • TrailTack : adhérence et traction sur sols durs et mous
  • BioMoGo DNA : amorti personnalisé
  • Cordura Mud Guard : protection contre les débris
  • Pivot Posting : adhérence au sol
  • Mesh respirant : ventilation et séchage rapide
  • Languette : confort
  • Poche pour lacets : praticité
  • Semelle interne amovible : confort et hygiène
  • Drop : 8 mm
  • Poids : 296 g en taille 42
  • Coloris : bleu marine, bleu turquoise et blanc



En détails

Les habitués savent que ce qu’il me plaît le plus chez Brooks, c’est le confort. Je ne suis absolument pas déçu de cette Cascadia 14. Par rapport à la 13, j’ai l’impression d’être même un peu moins à l’étroit avec un toe-box qui me paraît plus large et j’aime bien ça.

Cette sensation de confort est liée au maintien précis et presque sans faute de son système de laçage. Je n’ai d’ailleurs, à ce sujet, pas remarqué de desserrage précoce sur mes sorties longues de 01H30.

La fine languette épouse parfaitement le coup de pied tout en protégeant ce dernier.

La Cascadia 13 t’a plu? Si je te dis qu’il y a 3 grandes nouveautés qui risquent de te faire plaisir… On en parle?

  • Premièrement : le poids. Avec un plus de 30 g de moins, la 14ème version passe enfin sous la barre psychologique des 300 grammes. 296 grammes exactement en taille 42 et ça, moi j’aime. C’est certes encore un peu élevé mais il faut saluer l’effort des équipes de R&D de Brooks.
  • Deuxième gros changement : le drop. Même si, il est là aussi encore un peu élevé pour ma pratique, on passe d’un drop de 10mm à un drop de 8mm. Allez messieurs/dames de chez Brooks, encore deux en moins et là je serai totalement conquis.
  • Le dernier gros changement qui pour moi est totalement convainquant : sa semelle extérieure. La nouvelle semelle extérieure TrailTack favorise une adhérence efficace sur les terrains durs ou mous. Les crampons multidirectionnels vous garantissent une traction nécessaire à la performance. Plus de pivots donc, et c’est pas plus mal.

On retrouve également, sur la partie talon, le velcro pour attacher les guêtres. Je n’ai pas essayé cette option mais cette dernière confirme la grande polyvalence des Cascadia.

Sur le terrain 

Testée principalement en sous bois sur terrains gras et sablonneux j’ai pu apprécier cette nouvelle semelle extérieure qui accroche un peu plus que l’ancienne. Elle est à la fois accrocheuse mais également assez souple pour donner confort et dynamisme.



Une largeur légèrement revue qui me donne une sensation de stabilité renforcée et ça j’ ai beaucoup aimé.

Elle accroche bien et est totalement adaptée à mes terrains de prédilection. Même sur l’asphalte c’est pas dur à l’impact et elle garde tout son amorti.

Conclusion

Une chaussure que je conseille fortement à toute les personnes qui souhaitent débuter dans le trail ou accéder à des trails longs sans perdre en confort.

Je n’ai pas assez de kilomètres pour savoir si le nouveau mesh tient ses promesses en terme de résistance mais de ce que j’ai pu entendre, il tient la route. Je rejoins Émilie car je pense que je vais la choisir pour un ultra comme l’ultra marin où le confort va être ma priorité.

Pour avoir eu 3 ou 4 modèles de Cascadia, cette dernière version est, à mon sens, la plus aboutie avec de vrais changements et un amorti BioMoGo DNA qui reste ce petit plus de la marque Brooks que j’aime bien.

Test réalisé par Emilie et Loïc pour Trail Session Magazine

 




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Décembre 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *