EcoTrail de Paris 2019 : Le 30km, une très belle course pour débuter dans le Trail

EcoTrail de Paris 2019 : Le 30km, une très belle course pour débuter dans le Trail

Avec le développement considérable du trail ces dernières années, l’EcoTrail Paris est devenu un événement en vogue. De plus en plus de runners sont en effet à la recherche d’un rapprochement avec la nature. La pratique du trail apporte la réponse à cette volonté de s’oxygéner et d’être plus en lien avec la nature.

Née d’une volonté d’organiser dans de grandes villes et leurs proches banlieues une course nature accessible à tous et éco-responsable, le concept de l’EcoTrail cherche à valoriser le milieu naturel et culturel des régions avec comme préoccupations principales le respect de l’environnement et la promotion de la pratique du trail.

Publiée par EcoTrail Paris sur Mercredi 11 juillet 2018

L’EcoTrail Paris cherche a mettre en avant le patrimoine local et nature d’Ile de France en proposant des courses nature aux portes de Paris en passant par de très beaux sites parisiens tels que l’observatoire de Paris, le château de Versailles, le domaine national de Saint-Cloud, la tour Eiffel

Avec un concept éco-responsable mis en avant depuis ses débuts en 2008, l’EcoTrail Paris cherche réellement à sensibiliser les participants à la protection de l’environnement à travers la pratique de la course à pied.

Avec à la fois de longues et courtes distances de trail mais également des marches nordiques et randonnées, l’EcoTrail permet de toucher un maximum de monde afin que chacun trouve la course adaptée à ses envies.

L’EcoTrail Paris s’est d’ailleurs largement exporté en Europe. Présent déjà dans de nombreuses villes d’Europe telles que Brussels, Reykjavik, Oslo, Funchal, Madrid ou encore Stockholm, de nouvelles destinations s’ajoutent en 2019. Après Florence et Genève en 2018, l’année 2019 marquera les premières éditions de Wicklow (Irlande), Putrajaya (Malaisie) et Chiang Mai (Thaïlande).

Cette année, pour sa 12ème édition, l’EcoTrail Paris a été un nouveau succès en termes de participation, avec 10 776 finishers.

Cette 12ème édition a débuté le mercredi 13 mars avec La Verticale de la tour Eiffel, course mythique et unique. 130 participants ont monté les 1665 marches de la tour Eiffel. Cette course est très exigeante, d’autant plus que ce jour là le vent était de la partie. La course a été remportée par le polonais Piotr Lobodzinski (7 minutes 53 secondes) et l’australienne Suzy Walsham (10 minutes 16 secondes) pour la cinquième année consécutive.

Samedi 16 mars était une journée 100% trail avec des courses de 18 à 80km.
La nouveauté de cette année était l’arrivée du trail 30 et 45km au pied du parvis du Trocadéro offrant une magnifique vue sur la tour Eiffel.
Sur le fameux 80km et son arrivée au 1er étage de la tour Eiffel, Benoit Cori s’est imposé en 5 heures 46 minutes et Maryline Nakache, 1ère femme, a franchi la ligne après 6 heures 54 minutes de course.

Trail 80 km : arrivée de Benoit CORI au 1er étage de la Tour Eiffel ! 💪 🎉 🔥#ecotrail #ecotrailparis

Publiée par EcoTrail Paris sur Samedi 16 mars 2019

C’était la première fois que je me lançais dans l’EcoTrail Paris, j’étais donc ravie de pouvoir découvrir cette fameuse course.
Pour cette première, j’ai choisi de courir le trail 30km, une bonne préparation avant le marathon de Paris.

Retrait des dossards

Le retrait des dossards se faisait entre le jeudi 14 et le vendredi 15 mars au salon Destinations Nature à Porte de Versailles.
Les horaires pour pouvoir retirer les dossards (10h-19) est pour moi le principal point négatif dans cet EcoTrail (c’est un détail mais qui a tout de même son importance).

C’est très compliqué de s’organiser lorsqu’on travaille loin et qu’on termine tard le soir. Il faudrait pouvoir retirer les dossards jusqu’au minimum 20h (voir 21h) au moins un des deux soirs. Certaines personnes ont été contraintes de poser leur après-midi afin de retirer leurs dossards !

Par ailleurs, le retrait des dossards pourrait être un peu mieux indiqué.
Mis à part cela, une fois le lieu trouvé, le retrait du dossard fut extrêmement rapide et simple, avec des bénévoles très accueillants et sympathiques.

Préparation

Trail oblige, il faut un équipement minimum sous peine de pénalité (ce dernier varie selon les distances parcourues). Pour le trail 30km, le matériel obligatoire est assez simple: réserve d’eau minimum 1 litre, réserve alimentaire, gobelet, couverture de survie, téléphone, pièce d’identité.

Dans les faits, je n’ai pas été contrôlé et je n’ai vu personne l’être. J’avais bien tout le matériel demandé, mon sac était assez léger, et j’avais encore beaucoup de place.

Jour J

Ce sont 3000 coureurs qui ont pris le départ du trail 30km à Meudon avec des conditions météo clémentes.
Le trail 30km est la distance la plus demandée, ce dernier permettant d’appréhender les particularités d’un trail (gérer à la fois la distance, les montées et les descentes, et son alimentation) avec une distance qui reste accessible.

Le départ est donné à la Terrasse de l’Observatoire de Paris (en principe fermée au public).
Tout est très bien organisé pour se rendre sur le lieu de départ. Des documents explicatifs sont présents dans la pochette du dossard ainsi qu’un billet de train pour se rendre sur le site, une façon d’inciter aux transport en commun et de s’inscrire dans une démarche éco-responsable.

Sur place, des toilettes sont mis à disposition. Il faut faire la queue et être patient, être conscient qu’il s’agit de toilettes sèches (oui il y a mieux) mais c’est quand même bien utile.

Il est possible de se ravitailler avant la course: un buffet est mis à disposition, avec des choses à manger (4 quarts) et à boire (café, jus.)…

Il est temps de déposer ses affaires. Des camions qui transporteront les affaires à l’arrivée sont sur le site. C’est très rapide, je n’ai pas attendu.

Le départ est à 10h. La première vague s’élance. Je me suis mis sur la ligne de départ un peu tard donc je suis dans les dernières vagues… L’attente est un peu longue, je me refroidis. Je pars dans l’avant dernière vague. Enfin, c’est parti !

Sur les premiers kilomètres, le terrain est assez gras avec des endroits boueux.
On enchaîne les côtes et les descentes. Il faut savoir que sur le parcours, l’essentiel des montées et des décentes se trouve au début.


Ce sont des petits chemins par endroit. Il y a beaucoup de monde et on se retrouve vite bloqué. C’est parfois compliqué de se frayer un chemin afin d’aller un peu plus vite. Il faut se faufiler.
Même si par moment c’est un peu frustrant de ne pas pouvoir aller plus vite, j’apprécie de courir en forêt. C’est apaisant, je profite beaucoup. Le parcours change vraiment des courses sur route que j’ai l’habitude de faire.
On a même un peu de soleil par moment. Les conditions météo sont idéales, il ne fait pas trop froid ni trop chaud.

Le ravitaillement est au 19ème km, à Saint-Cloud. Je l’ai trouvé très bien placé dans le parcours. Les bénévoles nous encouragent. J’ai attrapé 2 barres Isostar, et j’ai continué.

Toute cette première partie était en forêt (Observatoire, Forêt Domaniale de Meudon, Forêt domaniale de Fausses Reposes, Domaine national de Saint-Cloud), soit du 1er au 21km.

Ensuite, il ne reste plus qu’à rejoindre la Seine et à la longer pour terminer la course. On sent que l’arrivée est proche lorsqu’on arrive à l’Ile aux Cygnes, au Pont Bir-Hakeim…on tourne à gauche sur le point pour se diriger au Trocadero 😀


A la station de métro “Passy”, deux options : il y a un grand escalier à monter ou … prendre l’escalator 🙂 Bon, j’ai pris l’escalier (encore un petit effort), mais l’escalator était bien tentant 😂

Je me dirige désormais vers le Trocadéro, sous un beau soleil. La tour Eiffel est à droite, c’est sublime.

L’arrivée aux pieds de la tour Eiffel offre un très beau panorama.

A l’arrivée, un T-shirt et un ravitaillement nous attendent.

Par contre, beaucoup de femmes n’ont pas pu avoir de maillot finisher car il n’y en avait plus, ce qui est un peu dommage. L’organisation devrait envoyer les maillots à celles qui n’ont pas pu en avoir prochainement.

Ma montre n’affiche pas tout à fait 30km, mais plutôt 29km et un peu plus de 400 m de dénivelé positif seulement…

Conclusion

Le parcours de l’EcoTrail Paris 30 km, avec 82% de chemins et de sentiers, et un dénivelé positif de 600 m (en principe), est une très belle course qui permet de découvrir du patrimoine historique local, de débuter en trail et de changer un peu des courses “parisiennes” telles que le semi de Paris, les 20km de Paris…tout en se préparant au marathon de Paris 🙂

Les bénévoles sont très nombreux et apportent de la bonne humeur !

Très bonne découverte que je ne saurais que recommander ! Rendez vous en mars 2020 pour la prochaine édition de l’EcoTrail Paris 😉

Podiums

80km (2700 inscrits)

Podium Homme :
Vainqueur : Benoit CORI (FRA) – 5H46’24
2ème : Jonathan PARISE (FRA) – 5h49’27
3ème : Steve LECLERC (FRA) – 5H53’11

Podium Femme :
Vainqueurs : Maryline NAKACHE (FRA) – 6H54’47
2ème : Sylvaine CUSSOT (FRA) – 7H06’19
3ème : Jennifer LEMOINE (FRA) – 7H23’55

45km (plus de 1600 coureurs ont pris le départ du trail 45km au Château de Versailles)

Podium Homme :
Vainqueur : Julien JORRO (FRA) – 3H16’57
2ème : David GARNIER (FRA) – 3h21’26
3ème : Bertrand GENCE (FRA) – 3H23’01

Podium Femme :
Vainqueur : Mélanie EGALON (FRA) – 3H57’18
2ème : Celine CADOT (FRA) – 4H03’32
3ème : Marlène CONAN (FRA) – 4H05’12

30km

Podium Homme :
Vainqueur : Baptiste LEGUEVAQUE (FRA) – 1H50’35
2ème : Guillaume LECALLIER (FRA) – 1H52’54
3ème : Eddy BARAS (FRA) – 1H54’09

Podium Femme :
Vainqueur : Mylene BACON (FRA) – 2H01’51
2ème : Aurore MONRIBOT (FRA) – 2H19’25
3ème : Violette MERCIER (FRA) – 2H22’03

18km (plus de 2500 coureurs ont pris le départ du trail 18km à Meudon)

Podium Homme :
Vainqueur : Roberto DELORENZI (FRA) – 1H06’44
2ème : Sebastien LEDAY (FRA) – 1h10’01
3ème : Gediminas GRINIUS (LIT) – 1H10’46

Podium Femme :
Vainqueur : Cecile LENNOZ GRATIN (FRA) – 1H21’17
2ème : Audrey BASSAC (FRA) – 1H21’18
3ème : Hélène BRODIN (FRA) – 1H25’13

Les prochains rendez-vous Ecotrail

Florence: 30 mars 2019
Oslo: 25 mai 2019
Genève: 1er juin 2019
Stockholm: 15 juin 2019
Reykjavik: 5 juillet 2019
Brussels: 7 septembre 2019
Wicklow: 28 septembre 2019
Funchal: 26 octobre 2019
Putrajya: 27 octobre 2019
Madrid: 9 novembre 2019
Chiang Mai: 24 novembre 2019

Article d’Oriane Dujardin pour Trail Session Magazine

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Mars 2019

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *