Jackal - La Sportiva
 
 
 

Montre Wahoo Rival : La montre pour les triathlètes

Montre Wahoo Rival : La montre pour les triathlètes

 

C’est un peu avec étonnement que j’apprends fin d’année dernière la sortie d’une nouvelle montre GPS dont les fonctionnalités sont très orientées triathlon. La montre Wahoo Rival annonce la couleur en se positionnant sur un secteur concurrentiel mais en exploitant des métriques jusqu’alors non développées.

Bien connue des cyclistes notamment pour ses home trainers connectés et ses compteur GPS, la marque américaine a conquis et fédéré une vraie communauté autour d’elle. Ce nouvel accessoire se place sur un marché quasi saturé mais avec un produit réfléchi, sobre et prometteur.

Vidéo de la montre Wahoo Rival

Présentation générale

L’ “ELEMNT RIVAL” de son vrai nom, n’a pas vocation à s’inscrire comme une concurrente des marques historiques comme Polar, Garmin ou encore Suunto, Corros etc…

Elle s’adresse principalement aux triathlètes avec des attentes spécifiques. Wahoo promet à l’athlète de se concentrer uniquement sur ses performances et de faire abstraction de son outil de mesure.

Wahoo Rival

Vue d’ensemble de la Wahoo Rival

Si vous êtes coureur, cycliste ou alors simplement nageur, je ne dis pas qu’elle ne sera pas adéquate, mais à la lecture des fonctionnalités que je vais vous énoncer, vous comprendrez aisément la cible choisie.

Pour les utilisateurs des compteurs de vélo de la marque américaine Wahoo, vous ne serez pas trop perdus. Bien que légèrement plus complexe à mon sens que l’interface des compteurs, cette montre est tout de même simple de fonctionnement. Peut-être même que la recherche de simplicité a été poussée un peu trop loin.

Unboxing

Disposé dans un étui à fermeture aimantée, l’ensemble présente bien et rappelle ce qui se fait chez Garmin par exemple. Pas d’extravagance comme Corros donc, et cela se retrouve à l’intérieur.

Un câble de charge ainsi qu’une notice simplifiée viennent compléter l’ensemble.

À noter un chargeur spécifique à la montre qui est discutable. Il a le mérite de bien tenir la montre mais ne peut être utilisé en course.

Montre et son chargeur

Esthétisme de la montre Wahoo Rival

Je la trouve plutôt jolie cette montre. Elle ressemble à d’autres marques avec une  sobriété qui la caractérise et un aspect “solide”. Solidité justifiée par une couronne en céramique réputée “inrayable”.

Montre Wahoo

Elle est belle cette Rival

Disponible également dans une version blanche, je reste un peu sur ma faim en ce qui concerne la personnalisation de cette montre.

Il n’y a par exemple pas d’autres bracelets disponibles alors que ce dernier dispose d’ une attache rapide.

En parlant de bracelet, j’ai été agréablement surpris par la douceur et le confort de ce dernier. La montre peut se poser à plat sur une table un peu à la manière d’une GritX ou d’autres modèles typés outdoor. C’est pratique dans une pratique “home trainer” par exemple ou “tapis de course”. J’aime poser ma montre à côté de moi pour éviter de tourner mon poignet pendant ma séance.

Avec un poids de 53g c’est moins que ma Vantage V2 et dans l’ensemble, elle est dans les standards de ce qui se fait sur le marché.

Détails techniques

Plutôt que de vous faire un long discours, je vous livre les détails techniques de façon un peu brute mais j’y reviens dans mon compte rendu et mon avis final.

  • Montre GPS avec une autonomie de batterie de 24 heures GPS et 14 jours en veille
  • Écran couleur 240x240px (64 couleurs) avec verre Gorilla Glass
  • Altimètre barométrique
  • Capteur de fréquence cardiaque optique (pour l’entraînement et le suivi 24 × 7) et de lumière ambiante
  • Eau – résistant à 5ATM (50 mètres)
  • Bracelets interchangeables (blanc ou noir seulement)
  • Diffuse votre fréquence cardiaque via Bluetooth Smart & ANT +
  • Prise en charge de Livetrack lorsqu’il est associé à un téléphone
  • Mode multisport / triathlon, y compris les transitions sans contact
  • Possède une minuterie et un chronomètre
  • Prend en charge les capteurs ANT + et Bluetooth Smart / les compteurs de puissance en marche comme Stryd / la dynamique de course de TICKR-X (nouvelle variante 2020)

Interface et navigation sur la montre Wahoo Rival

Pour commencer, ne cherchez pas de fonctions tactiles car cette Rival n’en est tout simplement pas dotée. Précision faite, voyons maintenant comment Wahoo a tiré parti de cette RIVAL.

Car, qu’on se le dise, ce qui m’a le plus emballé dans mon test du compteur Elemnt Roam, c’est sa simplicité de navigation dans les menus et les fonctions. J’avais donc hâte de savoir comment cette montre pouvait bénéficier de cet avantage.

La Rival dispose de cinq boutons. Trois sur la droite et deux à gauche de la couronne.  Ces derniers, de forme arrondie, sont protégés afin d’éviter de les abîmer.

On trouve également des pictogrammes pour indiquer leur fonction principale. C’est tout juste visible et ça a tout de même le mérite de souligner un certain niveau de finition.

En détails

  • Le bouton en haut à droite affiche les notifications. Un appui long active le mode ne pas déranger. Ce mode peut également être configuré sur une tranche d’heure donnée via l’application.
  • Le bouton du milieu permet l’enregistrement d’une activité sportive. Il permet de sélectionner dans une liste prédéfinie de profils sportifs que sont : course à pied (GPS), tapis roulant, natation en boucle, nage en eau libre, cyclisme (GPS), KICKR, force, yoga, triathlon. Cependant, vous pouvez également créer vos propres profils via l’application. Si le profil sportif nommé “KICKR” laisse à penser qu’il s’agit là de la connexion avec le home trainer éponyme, il est possible de le renommer avec la marque de votre appareil comme “Elite Suito” par exemple. C’est tout simplement un profil sportif de “cyclisme en salle” dont les métriques sont préprogrammées pour une utilisation optimale de la montre.
  • Les 2 boutons du bas servent à faire défiler les widgets. Et oui deux boutons pour une même fonction. C’est franchement dommage d’autant plus que dans ces widgets on peut également sélectionner l’enregistrement d’une activité, comme avec le bouton du milieu.
  • Le bouton en haut à gauche permet d’allumer le rétro-éclairage. Un appui  long permet de verrouiller les boutons. La luminosité n’est pas folle mais suffisante et efficace.

Widgets de la montre Wahoo Rival

Les widgets sont un peu comme des options dans une voiture. C’est pas obligatoire pour que ça fonctionne mais ça peut être utile.

Sur cette montre ce n’est franchement pas la folie. Comme évoqué plus haut, l’accès à ces widgets se fait via les boutons du bas. On fait défiler dans un sens ou dans l’autre jusqu’à revenir sur l’écran principal (horloge).

Ensuite en ce qui concerne la personnalisation et l’intérêt de ces derniers c’est discutable. Les voici cités ci après :

  • Départ d’une activité sportive (dans le dernier profil sportif utilisé), avec recherche du signal GPS.
  • Fréquence cardiaque : FC instantanée, FC moyenne et graphique sur 2h, avec recherche du signal GPS.
  • Altitude : actuelle et graphique sur 2h, avec recherche du signal GPS.

La chose qui me dérange un peu  c’est qu’à tout moment si j’appuie sur un des boutons du bas je peux me retrouver à être sur le profil d’entrainement et donc activer le GPS et le cardio au poignet. Ça consommera de la batterie contre ma volonté.

Wahoo Rival

Départ d’une activité sportive

Sur les trois widgets proposés, mis à part le graphique d’altitude que je trouve intéressant, quand bien même je suis dans une sortie adéquate, le reste m’importe peu.

Personnalisation de la montre Wahoo Rival

La “watchface” est plutôt sympa et plusieurs écrans sont disponibles pour une personnalisation propre à chacun. La personnalisation se fait exclusivement via le téléphone et c’est instantané. Je suis d’ailleurs globalement très satisfait de l’interaction entre le téléphone et la montre.

Pour compléter la personnalisation de l’écran “heure”, il est possible de changer la couleur de certains éléments mais ce n’est pas tout. Il est également possible de choisir parmi la liste ci-dessous 1,2 ou 3 éléments à afficher.

 

Wahoo Rival

Vue depuis l’aplication

  • État de la batterie
  • Fréquence cardiaque
  • Nombre de pas (avec un objectif quotidien)
  • Valeur calorique de l’entrainement (avec un objectif quotidien)
  • Temps hebdomadaire d’entrainement (avec un objectif hebdomadaire)
  • Distance hebdomadaire en vélo (avec un objectif hebdomadaire) / de course à pied (avec un objectif hebdomadaire) /Distance hebdomadaire en natation (avec un objectif hebdomadaire)
  • Horloge universelle (choisir un 2e fuseau horaire)

Dans l’ensemble je trouve intéressantes et ludiques toutes ces options. La personnalisation de la montre se poursuit sur les profils sportifs toujours grâce au téléphone et l’application “Wahoo Elmnt”.

Montre Wahoo Rival et notifications

Simple mais très efficace. C’est ce qui résume cette partie que j’ai largement appréciée. Une montre de sport doit permettre de faire du sport, cela va de soi.

La réception des appels, de sms ou toutes autres notifications ne doit pas gêner ma vision sur la montre. Wahoo le faisait très bien sur ses compteurs et le fait de la même manière avec cette montre. Un premier écran s’affiche sur la partie haute de la montre. Ensuite, libre à l’utilisateur de lire la notification en cliquant sur le bouton du haut.

Je n’en demande pas plus à une montre de sport “connectée”. Sur cette montre il n’y a pas de suivi du sommeil par exemple, ni de récap sur la charge d’entrainement, la SPO2 et j’en passe. À voir dans le futur si des mises à jour seront apportées. Connaissant un peu Wahoo, je suis persuadé qu’il ne vont pas nous sortir une nouveauté avant de peaufiner cette première montre.

Un mode multisport unique

Si vous lisez jusque là cet article, vous êtes sûrement dubitatif quant à l’intérêt de cette Rival. Mais peut-être que votre avis va changer après ce chapitre. Amis triathlètes ou duathlètes, cette montre est peut-être votre future acquisition.

Comme je vous le disais en introduction, Wahoo a développé une montre dont le seul soucis du triathlète sera d’appuyer sur le déclencheur au départ et à l’arrivé. Le reste est géré automatiquement par la technologie embarquée.

En d’autres termes, fini le stress d’appuyer sur le chrono à la fin de la nage puis au départ du vélo pour connaitre son temps de transition. Idem pour la sortie du vélo et le départ de la course à pied.

Autre fonctionnalité intégrée et qui concerne les possesseurs de compteur de vélo Wahoo, c’est la fonction “transfert multisport”. Elle permet une recopie d’écran de vos métriques sur le compteur vélo. Toutes les infos comme le temps de départ de la course et la première transition sont automatiquement transférées.

Le mode Transfert multisports partage de façon transparente les données de course entre la montre RIVAL et les ordinateurs de vélo ELEMNT sans avoir besoin d’appuyer sur un bouton.

Les nouveautés en pratique

J’avoue que je n’ai pas été très courageux  pour réaliser ce test car je ne suis pas allé me baigner en extérieur. Oui je sais je suis naze, mais cela ne m’a pas empêché de tester la fonction “transition automatique”. Et oui, nul besoin de faire du triathlon pour ça. Il est possible de créer un mode “home trainer + course à pied” ou “vélo + course à pied” pour avoir cet outil d’analyse.

Et ça marche plutôt bien. Il y a une certaine latence, le temps que la montre comprenne que vous changez de sport mais Wahoo a tout pensé.

L’éditeur d’application est la troisième surprise de cette Rival. Elle permet de trancher et découper avec une grande précision les transitions aux points exacts de la carte que vous souhaitez. Cela permet également d’ajuster tous vos temps pour une analyse des plus justes.

Fonctionnement de la montre Wahoo Rival en course

Ci-dessous, vous verrez une page de données avec plusieurs champs. Il est possible via l’application de programmer, de 1 à 6 champs par page. Ensuite comme sur le compteur vous pouvez zoomer sur cette page pour faire apparaitre moins de  champs de données. C’est exactement la même façon de faire que les ordinateurs de vélo sauf que là c’est moins pratique.

Wahoo Rival

Vue en mode entrainement

Il faut presser deux boutons de votre choix (prédéfini via l’application) lors de l’entraînement pour ajouter ou supprimer des champs (zoom) en fonction d’un ordre de priorité prédéfini par vos soins.

Cette fonctionnalité peut être utile sur une longue période où vous voulez simplement vous débarrasser de tout sauf du temps ou de la fréquence cardiaque , ce que vous appréciez le plus par exemple.

L’avis de Loïc sur la montre Wahoo Rival

Je suis un peu mitigé. Je suis à la fois enthousiaste que la marque Wahoo arrive sur le marché des montres de sport, mais également déçu d’un point de vue général. Pour le côté esthétique c’est pareil, je la trouve très belle, bien finie mais elle manque un peu plus de personnalisation. J’aurais apprécié pouvoir choisir un bracelet à scratch, en tissu, ou plus coloré.

Un héritage dur à porter

J’étais tellement ravi du compteur Elemnt Roam que j’en attendais beaucoup, peut-être un peu trop donc. Contrairement à un compteur de vélo, une montre de sport se porte au quotidien. Les attentes des utilisateurs s’en voient donc forcément revues à la hausse.

Certes, en toute transparence cette Rival dispose de métriques suffisantes pour l’entrainement et la compétition. Mais encore une fois c’est tout et son contraire.

La montre innove avec les transitions automatiques (sans contact), la copie d’écran sur les compteurs vélo, la possibilité de rééditer sa sortie post séance et d’un autre côté il n’y a pas la possibilité de programmer des séances spécifiques complexes.

Je pense qu’on est au début de quelque chose. J’espère juste qu’à l’image de Coros, Wahoo mette le paquet sur le développement et exploite cette montre et son application prometteuse.

Aussi, la fonction “zoom” qui est une réussite sur les compteurs est moins probante pour une montre du fait de la taille de l’écran et de la difficulté à lire en courant. Ou alors il serait préférable de changer le mode d’action de cette fonctionnalité car l’appui de deux boutons en simultané n’est pas aisé.

Vivement la suite

La qualité de fabrication avec un écran 64 couleurs, une lunette en céramique, un verre Gorilla Glass, un bracelet confortable et une application intuitive donne un véritable cachet à cette Rival. J’ai hâte de savoir les prochaines mises à jour.

Où se procurer la montre Wahoo Rival ?

Wahoo

Disponible sur le site de LEPAPE (Clic !)

 

©Trail Session Magazine, Mars 2021

Auteurs

  • Loïc Roig, 35 ans, sapeur-pompier, marié , 2 enfants. Je vis dans la sud-ouest de la France. Membre de l'équipe rédactionnelle de Trail Session depuis 2015, je me passionne de vous transmettre des compte-rendus de courses et vous renseigner sur les différents équipements que nous avons la chance de pouvoir tester. De la route aux ultras il n'y a qu'un point commun : le PLAISIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *