Pack Course & Marathon de STC Nutrition : Tout pour réussir son objectif en optimisant les apports énergétiques durant l’effort

Pack Course & Marathon de STC Nutrition : Tout pour réussir son objectif en optimisant les apports énergétiques durant l’effort

Penser à sa nutrition lors de l’effort sportif est indispensable. Pratiquer un sport implique une dépense énergétique plus ou moins importante en fonction de la durée de la pratique et du sport concerné. Dans le cadre de ce protocole test, Cédric et Anastasia se sont prêtés au jeu au cours de leur préparation, et le Jour J du Marathon de Paris 2019.

Pour pallier aux conséquences de la forte dépense énergétique durant un Marathon, et pour éviter toute défaillance, ils ont utilisé le Pack Course & Marathon de STC Nutrition quelques jours avant avec le MALTO dextrin Power, puis le matin du petit déjeuner avec le Brownie Multisports, et enfin pendant la course avec la barre V02 Max et les Gels Overblast.

Même si la nutrition du sportif reste quelque chose de très subjectif quant à la question du goût, d’éventuelles douleurs intestinales… et bien dans le cas de Cédric qui est passé pour la 4ème fois sous 3h, et pour Anastasia qui réalisait son 1er Marathon ; ils ont trouvé en STC Nutrition un partenaire idéal pour la réussite de leurs objectifs respectifs !

Petit rappel (simple) au sujet de la Nutrition et de l’Organisme !

Pendant la pratique sportive l’organisme nécessite des apports en glucose, dextrose, fructose que l’on appelle généralement : sucres rapides. Ces derniers rapidement assimilés par le corps vont fournir une énergie qui sera plus ou moins immédiate.

L’organisme stocke aussi de l’énergie sous forme de glycogène dans le foie et les muscles, de par les sucres lents.

Au fur et à mesure que l’on avance dans la durée de l’effort, le glucose présent directement dans le sang va arriver à épuisement, et comme le corps humain est une machine bien faite, l’organisme va devoir aller chercher ce glucose présent en réserve sous forme de glycogène.

C’est un peu comme le principe du réservoir à essence d’une voiture “qui va monter dans les tours” et accélérer sa consommation ! (c’est très imagé bien entendu)

Pendant un effort plus ou moins long, le glycogène se transforme donc en glucose nécessaire pour perdurer dans l’effort, et fournir l’énergie nécessaire pour continuer d’avancer. Ce glycogène provient donc quant à lui des sucres lents notamment présents dans les pâtes, les céréales, le pain…

Avant l’effort du Jour J, et dans notre cas le Marathon de Paris 2019, il nous aura fallu emmagasiner le plus de réserves possible pour optimiser notre état de forme le grand jour ! Manger des pâtes, des céréales, du pain, c’est ce qu’il faut faire… mais il y a des compléments à apporter pour affiner sa préparation.

C’est dans ce cadre que le marché de la nutrition s’est énormément développé ces dernières années, et que l’on trouve de plus en plus de marques chez les revendeurs.

Nous avons choisi de tester STC Nutrition en partenariat avec son distributeur officiel SportFood Center. La marque française nous avait déjà séduit, elle répond depuis plus de 20 ans aux exigences et besoins énergétiques des sportifs de tous niveaux.

Il nous apparaissait important de vous faire part de notre avis, et quoi de mieux qu’un Marathon et sa préparation ?

Présentation Générale du Pack par SportFood Center

Le Pack Course & Marathon STC Nutrition renferme les produits énergétiques essentiels à votre performance. Il vous accompagnera les jours précédant l’épreuve et vous aidera à donner le maximum de vous-même pendant la course.

Comment ?

1. En rechargeant et augmentant vos réserves énergétiques les 3 jours précédant l’épreuve avec MALTOdextrin Power
2. En stabilisant la glycémie dans l’attente du départ et en prévenant les hypoglycémies réactionnelles dues au stress avec la boisson VO2 Max
3. En réunissant les meilleures conditions de départ via un petit déjeuner énergétique, équilibré et digeste, avec Brownie Multisports
4. En apportant une énergie régulière et progressive pendant votre course avec les gels énergétiques Over Blast BCAA – LD Ultra
5. En apportant une énergie concentrée rapidement assimilable pour les derniers kilomètres avec les gels Over Blast Finish – Last Km

Avant la course 

MALTOdextrin Power en préparation à l’effort : dans les 3 jours précédant l’effort, boire 1 à 2 bidons (750ml) par jour, par petites gorgées tout au long de la journée. 

Brownie Mutlisports au petit déjeuner (ou dernier repas avant la course) : consommer ¼ à ½ Brownie Multisports par petites bouchées et avec une boisson, jusqu’à une heure avant le départ.

VO2 Max pour apporter de l’énergie sous forme de glucides à assimilation progressive (maltodextrines + fructose + dextrose) et des électrolytes dans de bonnes proportions : diluer 1 sachet dans 500ml d’eau et consommer pendant l’effort par petites gorgées toutes les 10-15 minutes à raison d’environ 500ml par heure, puis 500ml immédiatement à la fin de l’épreuve.

Pendant la course 

Km 5, 10, 20, 25 :

1 tube de Over Blast BCAA  + 10 à 15 cl d’eau ou de préparation VO2 Max
OVER BLAST BCAA : énergie concentrée à diffusion progressive, augmente la résistance musculaire (BCAA).

Km 30, 35, 40 :

1 tube de Over Blast Finish + 10 à 15 cl d’eau ou de préparation VO2 Max
OVER BLAST FINISH : énergie concentrée à diffusion prolongée, action anti-fatigue et récupération.

MALTOdextrin Power

Conseils d’utilisation : Diluer 50g (4 cuillères doseuses) de MALTOdextrin Power avec 750ml d’eau, idéalement dans un bidon. Mélanger jusqu’à complète dissolution.

  • En préparation à l’effort : dans les 3 jours précédant l’effort, boire idéalement 2 à 3 bidons par jour, par petites gorgées tout au long de la journée.
  • Pendant les efforts intenses ou de longue durée : MALTOdextrin Power constitue un soutien énergétique supplémentaire aux boissons Isotonic Power ou VO2 Max®, pour les dépenses caloriques importantes. Boire 2 à 3 gorgées de MALTOdextrin Power toutes les 10 min en prévision des difficultés.
  • Peut être mélangé directement à la boisson Isotonic Power – dosage : 64g de Isotonic Power (4 cuillères doseuses) + 12,5g de MALTOdextrin Power (1 cuillère doseuse) dans 750 ml d’eau, à consommer par petites gorgées toutes les 10-15 minutes, à raison d’environ 500 ml par heure d’exercice.
  • Peut être mélangé directement à la boisson VO2 MAX® – dosage : 87,5g de VO2 Max® (5 cuillères doseuses) + 12,5g de MALTOdextrin Power (1 cuillère doseuse) dans 750 ml d’eau, à consommer par petites gorgées toutes les 10-15 minutes, à raison d’environ 500 ml par heure d’exercice.

Notre Avis

Très concrètement, Cédric utilise cette boisson diluée dans son bidon lors de ses sorties de cyclisme (de 60km et donc en moyenne 2h d’effort, à 120km 4h d’effort).

Il n’a pas utilisé cette boisson quelques jours avant le marathon, ni même pendant, privilégiant les gels et boire de l’eau plate tous les 5kms aux ravitaillements.

Pendant ses sorties longues de plus de 2h en course à pied, il a dilué la poudre dans une flask. Ce qu’il en ressort globalement c’est que la boisson ralentit / évite l’apparition des crampes. Il a aussi ressenti un réel apport énergétique.

En ce qui concerne Anastasia pour qui le Marathon de Paris était une première, elle a joué le jeu du protocole test. Elle a donc bu la boisson les 3 jours précédant le Marathon, et pendant.

Tout comme Cédric, elle a trouvé le goût neutre (peut-être un peu sucré), pas déplaisant. Cela ne l’a pas dérangé d’un point de vue intestinal.

Pendant le Marathon, elle a bu uniquement à la flask la boisson qu’elle avait préparée. Elle n’a connu aucune douleur musculaire, aucune crampe, et a pu passer le mur du 30ème sereinement.

Est-ce que cela est dû à la boisson ? Pas forcément… mais peut-être la bonne préparation et bonne gestion de l’alimentation tout au long de ce Marathon de Paris.

Brownie Mutlisports

Conseils d’utilisation : en fonction de la durée et de l’intensité de l’effort, consommer ¼ à ½ BROWNIE MULTISPORTS, par petites bouchées et avec une boisson, jusqu’à une heure avant le départ, ou comme en-cas énergétique au cours de trekkings ou de raids, ou entre 2 compétitions au cours d’une même journée.

Préparation : mélanger la poudre avec de l’eau froide dans les quantités indiquées ci-dessous, directement dans un shaker pour la préparation de ¼ à ½ gâteau, ou dans un saladier à l’aide d’un fouet pour la préparation du gâteau entier.

Verser dans un récipient adapté et laisser cuire le temps indiqué (au four traditionnel préchauffé 180°C – thermostat 6 après avoir laissé reposer la pâte 30 min, ou au four à micro-ondes à puissance maximale sans repos préalable).

Le BROWNIE MULTISPORTS se conserve jusqu’à 3 jours après cuisson ou peut-être immédiatement congelé pour une consommation ultérieure.

Notre Avis

Alors là par contre on connaissait le Gatosport d’une autre marque, et qui en fait le succès ; et bien ce Brownie Multisports de STC Nutrition n’a pas à rougir 🙂

TRES TRES TRES facile à faire, il vous suffira juste d’un récipient, d’une cuillère pour mélanger, et d’un micro onde pour faire cuire… et le tour sera joué !

Par contre WAHOOO niveau quantité, Cédric et Anastasia en ont eu pour plusieurs matins. Au petit-déjeuner d’avant-course, c’était très goûtu et surtout ça s’est digéré à merveille ! Ce qui est important le jour d’un Marathon c’est d’éviter d’arriver avec des soucis intestinaux sur la ligne de départ. Ce Brownie est un coup de coeur <3

Il sera difficile d’en dire plus, mis à part qu’il a lui aussi largement contribué à l’apport de glycogène nécessaire pendant ce Marathon ! Il a constitué une bonne source de réserve, et n’a causé aucun désagrément intestinal ! Et en plus il était délicieux !

Barres VO2 Max

Cédric et Anastasia ont effectué le test de cette Barre VO2 Max avant le Marathon, puis pendant. Cédric l’a mangée sur ses sorties longues de plus de 2h30 de course à pied, mais aussi ses sorties de vélo de plus de 80-100km. Anastasia, quant à elle, la glissait dans sa ceinture Sport HG lors de ses sorties longues.

Ce qu’ils ont noté tout deux : le côté pratique du format de l’emballage (bien que tout comme les gels, ils se disent que le jour où on pourra éviter le plastique ce sera quand même bien mieux), le goût, la digestion (aucune douleur gastrique), et la réelle efficacité à l’effort avec un sucre rapide efficace.

Cédric, lors du Marathon de Paris, a mangé la barre en partie juste avant le départ, avant qu’elle ne tombe de sa ceinture.

Anastasia l’a mangée en complément des gels, et a apprécié elle aussi un goût non écoeurant, et qui ne colle pas plus que ça aux dents 😉 Elle regrette un peu qu’il y ait du lactose (isolat de protéines de lactosérum), elle qui avait été habituée aux produits Vegan de STC Nutrition.

Sinon, quand on part sur un Marathon on essaie de ne pas trop embarquer de poids, et là la barre pèse 45g dans un emballage qui s’ouvre très facilement avec les dents ou avec les doigts pendant la course. C’est donc un bon côté pratique.

Côté nutrition, les barres contiennent 14 Vitamines riches en sucres rapides et protéines, et constituent un apport énergétique quasi immédiat. Il est préconisé de manger la barre en 1 à 2 bouchées à intervalle de 30min.  Tout deux ont fait passer le “côté sec” avec de l’eau.

Même si pour certains ces barres resteront difficile à mâcher et avaler, les goûts proposés sont juste délicieux (cela reste subjectif) !

Sur ce Marathon ils ont privilégié les gels, plus liquides, et peut être plus faciles à ingérer pendant une course “rapide” 😉

Les gels

Ah ! Le gel liquide en fléchettes ! Souvent décrié parce qu’on le retrouve sur le bord des sentiers, des routes… souvent contesté pour son emballage… souvent critiqué parce qu’il serait la cause de douleurs intestinales…

Et bien toujours est-il que dans le cadre de ses Marathons (4 sous 3h), Cédric a toujours réussi ses chronos par ce biais.

Avec STC Nutrition il a trouvé des gels non écoeurants et qui ne lui ont causé AUCUNE douleur intestinale ! En ce qui concerne Anastasia, elle n’a pas de recul puisque c’était sa première expérience, mais elle fait la même remarque que Cédric quant au nombre de gels préconisés (à savoir 8).

Description

STC Nutrition dispose d’une grande variété de produits. En running c’est la catégorie “énergie et performance” qui va nous intéresser.

Ces produits sont conformes à la norme AFNOR NF V 94-001 antidopage, et sont sans gluten. Dosés en magnésium, glucides, sodium et antioxydants, chaque gel a un rôle défini.

Nous, on va vous parler des gels Over Blast spécialement élaborés à base de glucides, à assimilation rapide et progressive.

-Over Blast BCAA – LD Ultra : Pour les efforts intenses sur longues distances (Avec BCAA pour la masse musculaire).
-Over Blast Finish – Last Km : Pour les derniers kilomètres et difficultés (récupération, anti-fatigue).

Notre Avis

Ce sont des gels somme toute très “classiques” si on les compare avec les autres marques du marché : un embout que l’on peut retirer avec les dents ou les mains, qui est assez solide pour ne pas s’ouvrir tout seul là où vous le rangerez. Chaque boîte contient 10 gels de 25g chacun, et il est préconisé de prendre 1 à 2 gels par heure d’effort.

Cédric et Anastasia sont partis avec le même nombre de gels, à savoir 8 soit 200g. Avec la Barre ils avaient donc 245g de poids dans la ceinture en plus du téléphone portable. Ce qui reste léger.

La quantité c’est là qu’il faut recentrer. Cédric et Anastasia ne partiront à l’avenir qu’avec 6 gels, le nombre qu’ils ont tout deux ingéré au final. Ils vous conseillent des les goûter et tester avant, et d’adapter en fonction de vos besoins.

Anastasia a bien respecté la prise jusqu’au 30ème kilomètre avec le gel BCAA, et elle a  fini avec le gel Finish. Cédric, lui, a fait différemment. KM4 il a commencé avec le BCAA, avant d’arriver au ravitaillement du KM5 et prendre une bouteille d’eau à l’arrachée, puis KM9 avec un Finish, KM10 eau, KM14 BCAA puis KM15 eau, KM19 Finish, et KM20 eau… et ainsi de suite, avant de saturer vers le KM32 et décidé de ne prendre plus que les ravitaillements en eau.

Avec le recul il agencera différemment les gels dans sa ceinture afin de prendre les BCAA en tout début de Marathon et finir avec les Finish, comme s’est préconisé.

Pour le goût, le côté frais et mentholé du gel BCAA passe tout seul, et ça tombe bien car c’est celui qu’il faut le plus ingérer. En revanche Cédric et Anastasia sont assez d’accord pour dire que le gel Finish est un peu “écoeurant” s’il est pris plus de 2 fois sur Marathon. Ils vous donnent le conseil d’utiliser ce gel, à raison d’un seul, sur la fin à partir du 35ème kilomètre.

Le coup de coeur pour ces gels c’est le goût citron-menthe qui vient casser le côté trop sucré d’autres gels d’autres marques. L’idéal, pour casser le goût qui pourrait écoeurer, c’est de boire après chaque prise.

La nutrition reste et demeure un sujet épineux en matière de test produits. Ce qui a convenu à Cédric et Anastasia ne vous conviendra peut-être pas. Alors essayez, ainsi vous serez fixés. STC Nutrition propose tant une gamme solide que liquide, et jusqu’à présent nous sommes globalement séduits par la marque française.

CONCLUSION

Ce Pack Marathon a entièrement satisfait Cédric et Anastasia. Les apports énergétiques étaient plus que suffisants et au rendez-vous, le goût aussi, et le plus remarquable dans chaque produit testé : une digestion impeccable !

STC Nutrition a été le facteur clé de la réussite des objectifs que s’étaient fixés nos deux rédacteurs sur ce Marathon de Paris 2019 ! Ils vous recommandent d’essayer vous aussi, et de ne pas manquer de faire vos retours en commentaire de cet article 😉

Test réalisé par Cédric (Finisher en 2h58min) et Anastasia (Finisher de son 1er Marathon en 3h55)

 

Pack disponible chez notre partenaire SportFood Center !

 

 

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Mai 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *