I-Run.fr


 
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

  • tiktok

Trail des Millefonts Mercantour 2024 – Au départ de Valdeblore

Trail des Millefonts Mercantour 2024 – Au départ de Valdeblore

Le Club Alpin Français organisait en ce premier weekend de juillet, la 4ème édition du Trail des Millefonts Mercantour au départ de Valdeblore dans les Alpes Maritimes.

Pour la 3° année consécutive, 2 épreuves étaient retenues pour le Challenge des trails de Provence.

A savoir le Trail des Lacs comptant pour le classement des Trails Courts (25 km/1880 d+) et le Marathon des Millefonts (42 km/3250 d+) en Trails Longs.

Sandra COCHINI ayant répondu favorablement à la proposition de son organisateur de Challenge préféré, était engagée avec son coach Serge FORTINI.

C’était sur le format marathon pour vous restituer les sensations du jour et rendre compte de cette journée qui s’annonçait délicate compte tenu des prévisions météorologiques…

Serge a réalisé un inside et Sandra nous livre son récit que vous devriez apprécier !

Trail des Millefonts Mercantour

Eric-Barnabe Photographie

4ème édition du Trail des Millefonts Mercantour

Vidéo inside sur la chaîne Youtube de Serge Fortini

Récit de course de Sandra

Début du Trail des Millefonts Mercantour 2024

Trail des Millefonts Mercantour 2024

Helene-Pedemonte

Difficile de reprendre ses esprits, Philippe, quand on a encore tous ces beaux panoramas alpins qui défilent en boucle.

J’avais découvert ce trail en 2022, en mode supportrice et je m’étais promis de revenir pour faire l’intégralité du Marathon des Millefonts, je n’ai évidemment pas été déçue.

Nous arrivons samedi en milieu d’après-midi et d’un point de vue pratique pas de soucis pour les hébergements car Saint Dalmas – Valdeblore et ses alentours comptent un bon nombre de maisons d’hôtes, de gites et camping.

D’ailleurs le camping de Valdeblore juste au-dessus du start a tait le bonheur de bon nombre de traileurs.

Direction le retrait des dossards sur le site du départ. Les bénévoles ont le « smile », c’est fluide bien que flotte une grosse inquiétude niveau météo avec les orages annoncés.

Compte tenu des dernières chutes de neiges du mois de mai, les chaines sont rendues obligatoires. Ça en dit long sur ce qui nous attend.

Le start se jouera demain à 7h pour toutes les courses au « Soun del Pra » qui signifie « son du pré » une ancienne tradition montagnarde qui marque la montée des troupeaux vers les alpages avant l’été.

Après cette minute culturelle, dimanche ce sont des centaines de coureurs qui s’élanceront l’assaut des tracés magnifiques proposés (16 – 26 et 42 km) au cœur de cette partie orientale du Mercantour.

Un soleil dégagé

Bonheur total au réveil quand je vois le ciel complètement dégagé. Dès 6h30, les traileurs fourmillent au Soum Del Pra rassurés par la météo qui s’annonce finalement clémente.

La voix de la speakerine nous rassemble sous l’arche flanquée à l’orée du vaste champ avec en toile de fonds le massif, notre futur terrain de jeu à tous.

Après une centaine de mètres pour traverser le village de Valdeblore situé à 1500 m d’altitude, le ton est donné. Les bâtons sont dégainés et claquent sur ce sentier très large sans risque de « bouchons ».

La partie en sous-bois qui suivra est un peu plus technique, puis la trace se découvre en alpages jusqu’au col du Varaire à 1710 m.

Après une légère accalmie le temps de reprendre son souffle la trace nous amène au col de la Madeleine à 1730 m.

Le col de la Madeleine

Déjà plus de 600 m au compteur, j’ai bien fait de partir en tee-shirt et manchons, le bord du chemin est jonché de coureurs qui « tombent la veste ».

Le panorama en haut du col de la Madeleine m’oblige à sortir le smartphone, le temps est beau et la vue dégagée sur le massif nous donne une large idée du menu du jour.

Dans la longue descente assez roulante partiellement en sous-bois les coureurs se refont la cerise.

C’est verdoyant, ludique. Nous traversons un torrent dans la vallée des Issarts dont le débit nous raconte un peu l’histoire de l’hivers passé.

Nous redescendons jusqu’à 800 m d’altitude avant de remonter vers Rimplas, un petit village fortifié trop mignon que l’on voit au loin tel une oasis.

Oui car c’est ici, au 16ième km que ce trouve le 1er ravitaillement bien mérité après une bossette de 200 m. Ma Garmin m’indique près de 990 de D+. J’ai chaud et tant mieux !

Pour info, la barrière horaire est à 10H30 à Rimplas.

Le ravitaillement est assez classique et suffisant. J’ai particulièrement apprécié les morceaux de pastèques et le sirop de menthe (bien que je sois plutôt Bière Chips)

Les longues marches d’escaliers qui nous sortent du village ne seront qu’un apéritif par rapport au plat des résistance.

La suite va piquer car il faudra compter 10 km et près de 1300m de D+ avant le 2ème ravitaillement au parking des Millefonts.

Trail des Millefonts Mercantour 2024

Eric Barnabe Photographie

Un temps magnifique au programme

Il fait toujours aussi beau et chaud, c’est magnifique ! Quelle chance.

Je profite un max du paysage car j’ai perso une petite défaillance sur cette première partie qui me permet finalement de vous restituer un compte rendu détaillé et faire une tonne de photos.

Se succèdent alpages verdoyants semés de gros cailloux par ci par là, quelques rivières à traverser avec des ponts de fortune, des bergeries…

Successivement après la cime de Balour (km 20) à 1900 m : les pittoresques vacheries de Rimplas et celle des Millefonts (km 25). Que la montagne est belle !

Trail des Millefonts Mercantour 2024

Eric-Barnabe Photographie

En revanche, arrivée presque à la limite de la barrière horaire (13h) au Parking des Millefonts (km 27) le temps se gâte !

Nous sommes ici à 2000 m d’altitude et je l’ai bien senti au niveau cardio-respiratoire mais la machine commence à s’adapter.

Quelques montées « casse patte » sur le Trail des Millefonts

Les sommets environnants enneigés et le brouillard qui commencent à nous envahir rendent la partie aussi belle qu’hostile. Serge me racontera que la bonne première moitié de course aura eu le soleil quasiment tout le long.

Ca va donner un beau reportage « inside » qui complètera mon récit mais avec plus de soleil (en fin de page les liens).

Quant à nous, fin de peloton, les bénévoles nous préconisent de mettre la veste pour l’ascension au Mont Pépoiri.

es randonneurs et accompagnants nous encouragent tandis que certains prendront le parti de redescendre avec le bus de l’orga.

Du ravitaillement, je visualise bien la cible… « C’est là-bas qu’on doit monter ?»

Et bien, ma cocotte ce n’est pas pour tout de suite ! Il faudra faire une boucle à l’ouest avec pour le plaisir de toutes les premières neiges du parcours et surtout les fameux 4 lacs (parcours similaire jusqu’à Pépoiri pour le Trail des Lacs 26km).

L’ascension n’est pas très technique mais rendue difficile et glissante à cause des grosses portions de neige encore présente.

Des panoramas variés

La vue sur le Lac Petit (un des seuls qui ne sera pas recouvert de neige ou glace) est sublime. Nous le contournons pour surplomber un second lac Alpin complétement gelé avec des nuances de couleurs incroyables.

C’est magnifique et d’autant plus sublime quand les nuages laissent place au soleil.

Trail des Millefonts Mercantour 2024

Christophe-Sigaud

Je suis refaite, mais un peu tard… Le mont Pépoiri qui sonne la fin du dénivelé positif sur ce Marathon pointe enfin son nez. L’ascension est régulière et un « chouille » technique en toute fin.

Ça passe crème « Oh ! c’est maintenant que tu te réveilles Cochini ! »

Bon, de toute façon je ne vois rien car une mini tempête s’est invitée à la fête mêlant brouillard, neige fine qui fouette bien le visage, aidée par le vent. Que du bonheur, du sommet et sur toute la ligne de crête.

Trail des Millefonts Mercantour 2024

Christophe-Sigaud

Les bénévoles sont particulièrement attentifs à notre sécurité et nous indique les précautions à prendre.

Malgré le temps, le passage en crête complétement enneigé est aussi terrifiant qu’enivrant de beauté. Quand je vois les images de la première partie de course, c’est évidemment juste 10 000 fois plus sublime sous le soleil !

Un temps changeant mais de la bonne humeur

La descente qui suivra sera finalement sans cailloux car ensevelie par la neige. La petite histoire s’écrira pendant environ 3km et non sans difficultés mais c’était drôle !

Je n’ai pas cru bon de mettre les chaines car en levant bien les jambes et en fonçant comme une jeune écervelée ça passait bien. Mais après plusieurs mètres en mode « luge sans luge » et de nombreuses chutes je me contrains à les mettre

A vrai dire ça n’a pas changé grand-chose.

J’ai vraiment apprécié cette partie finalement rendue très ludique même s’il fallait deviner les fanions rendus quasiment invisibles à cause du brouillard. Bref j’ai kiffé !

La partie enneigée prend fin environ 8km avant l’arrivée laissant place à de belle descente roulante dans vers la vallée par une belle prairie clairsemée de gros cailloux, avec quelques pièges tout de même par ci par là : gros blocs, passages de rivières.

Avant d’arriver au dernier ravitaillement, c’est un sentier forestier que j’ai trouvé très ludique où malgré quelques racines, tu peux « envoyer » avant de rejoindre la route. Au ravitaillement de la croix d’Anduebis à 1700 m, nous aurons parcourus 39 km.

Un p’tit « coucou » « merci » aux bénévoles qui nous assomment de « courage c’est fini ! » et c’est parti pour le finish par le GR 52 avec une petite bosse histoire de faire une compte rond à 3050 de D+.

Une arrivée festive

Trail des Millefonts Mercantour

Helene-Pedemonte

Malgré mon arrivée entre l’heure du gouter et l’apéro, le Soun du Pra est en folie : Coureurs, accompagnants applaudissent et la voix de la speakerine enivrent l’arrivée !

Quel bonheur de voir les copains du sud et fidèles du Challenge ! Bon anniversaire en passant à Francoise Papazian.

Je partirais sans profiter du repas et de le bière offerte (oui oui c’est vrai !!!) car je dois délivrer le copain à qui j’avais dit « au plus tard 15h ».

Mais on m’a tout raconté : Au-delà du ravitaillement d’arrivée, la bière était fraiche et le repas d’après course au brasero (poulet grillé humm) accompagné de ces pommes de terre et suivi d’un dessert était fameux !

Il y avait même un Food-truck sur place… what’else !

Une belle 4ème édition du Trail des Millefonts, une organisation jeune mais qui a tout d’une grande ! Un trail sans chichi, des tracés bien pensés, un esprit nature et authentique avec l’essentiel ! Bravo et Merci à l’organisation.

Trail des Millefonts Mercantour – Podiums 2024

  • Trail des Lacs – 25 km / 1880 D+ (207 classés – Trail Court)
    Hommes
    1/ Jimmy PANOZZO- 03:09:59
    2/ Aymeric GOLETTO – 03:15:41
    3/ Manu TAINE – 03:26:08
    Femmes
    1/ Sandrine MUSSEAU- 03:51:20
    2/ Aurélie DE BREMOY – 04:01:29
    3/ Perrine SCHEINER – 04:12:34
  • Marathon des Millefonts – 42 km / 3250 D+ (146 classés – Trail long)
    Hommes
    1/ Théo LE BOUDEC- 05:02:01
    2/ Thibault ATHANE – 05:02:16
    3/ René ROVERA – 05:20:22
    Femmes
    1/ Sophie MARTINS- 06:53:11
    2/ Frédérique BONNAURE – 07:00:08
    3/ Laura BERRUER – 07:00:08

Les autres courses du Trail des Millefonts Mercantour :

  • PTIT TRAIL-16 km/ 1170 d+ (163 classés – hors Challenge)
    1er et 1ère : Loďc FRANCO (01:34:33) et Elise FERNANDEZ (02:16:24)
  • CAIRE EXPRESS-9 km/ 680 d+ (97 classés – hors Challenge)
    1er et 1ère : Sébastien ROCHAS (01:02:26) et Audrey BACILE (01:10:26)

Les résultats complets sont disponibles sur LE SITE LIVE TRAIL (clic), chronométreur de la manifestation, et très bientôt les classements du Challenge après le Trail des Millefonts Mercantour.

 

Sandra Cochini

TESTEUSE & PIGISTE – SANDRA COCHINI

 

🏃‍♂️ NOS PARTENAIRES AFFILIATION – VOS ACHATS NOUS PERMETTENT DE CONTINUER L’AVENTURE TRAIL SESSION – SINCE 2012 🚲

 

Partenaire affiliation numéro 1

1 – Partenaire Affiliation Running, Fitness & Outdoor

 

Partenaire affiliation n°2

2 – Partenaire Affiliation Cycles, Running & Outdoor

 

Logo T4R

3 – Partenaire Affiliation Running, Trail, Track & Field

 

Trail Session Magazine

©Trail Session Magazine – Juin 2024

Auteur/Autrice

  • Serge Fortini

    Serge Fortini, 39 ans Français un peu déjanté Pacsé à la plus belle des femmes 😛 et nous avons un petit troll à temps plein 😁 Coach sportif (CrossFit en cours collectif enfants et adultes à ma salle de sport à la Bédoule - Coaching privé et programmation à distance), Créateur de contenu - Athlète (OCR best perf : 1er SpartanRace Ultra Andorre 2023, Trail finisher de +30 Ultras dont Diagonale des Fous, UTC, UTAT, TDS, Ut4M…)

    Voir toutes les publications

Author

Serge Fortini, 39 ans Français un peu déjanté Pacsé à la plus belle des femmes 😛 et nous avons un petit troll à temps plein 😁 Coach sportif (CrossFit en cours collectif enfants et adultes à ma salle de sport à la Bédoule - Coaching privé et programmation à distance), Créateur de contenu - Athlète (OCR best perf : 1er SpartanRace Ultra Andorre 2023, Trail finisher de +30 Ultras dont Diagonale des Fous, UTC, UTAT, TDS, Ut4M…)

Hoka Cielo X1

Hoka Cielo X1 - Testée et validée par Cédric ✅

pub