OFF
ON
Boxed

Ultra Trail, la course intérieure

Ultra Trail

.

Dominique Simoncini, préparateur physique et mental de beaucoup d’athlètes de très haut niveau Sébastien Chaigneau entre autre…), a sorti son premier livre, Ultra Trail la course intérieure. Un ouvrage drôle, touchant et cinglant de vérités, qui va justement faire parler beaucoup de monde. Un must have.

.

Préface de Sébastien Chaigneau (Team The North Face) N°2 mondial de la discipline.

.

Sébastien Chaigneau“Par où commencer lorsqu’il n’y a pas vraiment de début…? En fait, il y a plusieurs départs pour cette histoire, celui de Dominique et de sa carrière sportive, le mien et ma carrière de Trailer puis enfin la rencontre de ces deux chemins, qui n’étaient pas fait pour se rencontrer et qui ont fini par se recouper. C’est un bon départ… En réalité, tout ce qui pouvait nous éloigner, de par nos trajets différents, nous a finalement réuni. C’est un jour de septembre et invité par un sponsor sur un bateau, un très gros bateau, que notre prise de contact débuta. Rien ne pouvait laisser présager de cette rencontre mise à part cette passion commune pour la même activité, le Trail. A la suite d’un UTMB incroyable pour moi, ce sont des vibrations que je sentais monter tout au long de l’épreuve, qui nous ont rapprochées. Je m’explique. Ce jour là, il était sur le bord du couloir d’arrivée et moi j’étais au milieu de cette dernière ligne droite, ligne droite où tout explose, où toutes les vibrations accumulées et toutes les vibrations échangées durant la course avec le public, sortent au grand jour et à la face de tous. Ce sont ces moments incroyables, peu importe la place, qui vous font vibrer et envie, et je pense que ce sont ces instants là que tout le monde recherche à vivre. Que l’on soit premier ou dernier, ces vibrations sont tout aussi intenses et vous motivent pour l’entraînement et les courses suivantes. C’est un des moyens utilisés en préparation mentale que l’imagerie par l’utilisation des émotions et des fragments de vie personnelle. Ce sont ces derniers qui vont avoir une telle influence sur le résultat et sur votre état physique et psychique… Je crois que ces moments ont une importance encore forte lorsque vous passez près de 15 heures de plus en course que les premiers…C’est là qu’en plus de notre amour pour cette activité, nous nous retrouvons à nouveau, sur la part du mentale et son influence sur le résultat. Alors, après avoir été maître dans l’art de la course à pied, je deviens élève dans l’art de maîtriser mes ressources mentales auprès de lui. Finalement, nous ne sommes éloignés l’un de l’autre que par quelques heures, mais les motivations, les entraînements, la communion avec la nature et l’environnement, le respect de celle-ci, ainsi que les différentes contraintes physiques et environnementales sont identiques. Au final, la préparation mentale est le fil conducteur de cette aventure de vie et vous permettra de comprendre quel potentiel il vous reste à exploiter et comment tout ceci est possible. Bonne lecture à tous.”

Sébastien Chaigneau.

.

.

Dominique SimonciniDominique Simoncini : “UTMB ? Spectateur de ma vie, j’ai vu arriver cet acronyme dans ma ville, sans imaginer qu’il bouleverserait tous mes repères. Je n’imaginais pas non plus qu’un jour je serais un de ceux-là. Un de ceux que j’ai vu partir, puis, que j’ai vu revenir, un de ceux qui avaient dû affronter des démons effroyables, des territoires hostiles et des aventures inhumaines. Un de ceux que je regardais tituber dans les rues sous les acclamations des spectateurs émus aux larmes. Le poison de la vie vraie s’est instillé peu à peu dans mes veines et j’ai voulu, moi aussi, me réapproprier ma chair, mon corps et surtout tester mon esprit. Je me suis engagé dans cette aventure sans peur, mais avec des terreurs enfermées au plus profond de moi, prêtes à resurgir. Une aventure inhumaine là, juste sous mes pieds, incarnée par des héros simples du quotidien, loin des normes sociales et des écrans tactiles. Mes pieds, que j’avais sous estimés, tellement protégés que j’en avais oublié l’utilité. Je les ai meurtris, utilisés jusqu’à la limite, poussés dans leurs derniers retranchements au point de les avoirs blessés. Mais, ils m’ont porté loin de cette vie confortable et aseptisée dans laquelle je m’étais perdu. Ils m’ont fait redécouvrir mon corps dans un environnement magnifique et m’ont appris à utiliser ma tête mieux qu’un logiciel gonflé par un orgueil marketé. J’ai beaucoup souffert mais je l’ai fait en conscience, j’ai pleuré aussi, j’ai rit un peu et maintenant je vis. Cette aventure accomplie a fait de moi un homme inachevé, moi qui me croyais fini, un homme mieux armé qui sait qu’il lui reste un long chemin. Mais je n’ai plus peur de l’emprunter. Je n’ai plus peur de la nuit, ni de la pluie, je n’ai plus peur de moi. J’ai seulement peur de ne plus avoir assez de temps pour prolonger le chemin le plus loin possible. Il m’aura fallu courir 160 kilomètres, escalader des cols et les dévaler une fois avalés pour digérer celui que j’avais été. Je l’ai fait et il m’a fait différent de ce que j’étais.”

.

Le livre, disponible dans toutes les librairies en commande. Trail Session vous conseille vivement de vous ruer dessus, ce livre est une vrai référence. Bravo Dominique !

.

Lien de la maison d’édition ici !

.

TS MAGTrail Session Magazine, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *