Bâtons LEKI : le Traveler Carbon ou Le Trail Stick ?

Le Traveler Carbon et le Trail Stick.

Le Traveler Carbon et le Trail Stick.

.

Depuis plusieurs mois, Trail session teste pour vous les différents modèles de bâtons LEKI : le Traveler Carbon et bien sur le dernier né, le Trail stick. Pour faire la différence entre les 2 modèles, le Traveler Carbon est un bâton 3 brins qui se rétractent et le Trail stick est un 4 brins à emboiter. Nous avons décidé de comparer les deux produits pour établir votre choix…

.

Tout d’abord, la poignée, identique sur les deux modèles, en plastique avec une partie en liège, ce dernier permettant une prise en main extrêmement ferme, car rien ne bouge, même après 6h de course et en transpirant abondamment. J’ai particulièrement aimé le fait qu’elle soit assez fine, cela permet de l’avoir bien en main. Comparé à d’autres marques, Leki à fait le choix d’avoir une poignée uniquement sur 15cm et non une prise en main sur une quarantaine de centimètres avec des parties en mousse, cela est intrinsèquement lié au système de dragonne qui fait l’innovation du produit.
Fini les dragonnes, qui taillent trop petites ou trop grandes, qui s’entortillent lorsque vous reprenez vos bâtons. Leki a développé un gantelet Trigger en différentes tailles que l’on enfile, avec un scratch réglable, il y a donc un droit et un gauche, et entre le pouce et l’index, vous trouvez une petite cordelette qui va venir se clipper dans le système de verrouillage de la poignée. Très facile à mettre et à enlever, ce système permet une prise en main toujours de la même manière, c’est-à-dire qu’à coup sur la poignée sera dans le bon sens avec le liège devant. Deuxième très gros point positif, lorsque vous êtes épuisé et que vous marchez, vous ramenez le bâton même si vous ne tenez pas la poignée car vous effectuez quand même le geste. Ainsi le mouvement de marche nordique se fait tout naturellement. Le gros avantage pour les Traileurs sera de pouvoir courir avec les deux bâtons dans une main et dès que ça remonte, un click et c’est reparti.

.

.

Le déploiement des bâtons :

Là, les deux modèles sont complètement différents. Le Traveler Carbon est un bâton dit télescopique, 3 brins qui permettent de couvrir la plage de 100 à 135cm, du coup il conviendra à plusieurs coureurs si l’on doit les prêter. Le montage est relativement aisé, il suffit de dévisser pour l’agrandir et l’on visse dans l’autre sens pour le verrouillage. Une fois replié, ce bâton fait 52cm pour 338g. Le problème avec le télescopique, je l’ai encore vérifié ce week end, c’est que lorsque vous devez courir, soit vous les gardez à la main, soit vous les accrochez au sac. Là deux options s’offre à vous, les replier ou les accrocher en mode déplié, à savoir si l’on veut perdre du temps ou pas. Si comme moi vous voulez les laisser pliés, sur le sac, c’est nettement plus imposant, du coup vous vous accrochez au relief et à force ça peut devenir gênant. Dernier petit hic, sur ce modèle, n’allez pas croire que j’ai une force surhumaine, mais avec l’accumulation des chocs, et votre poids, le système de verrouillage à tendance à venir se bloquer, du coup au moment de les plier, c’est un peu la galère.

Le Trail Stick est vraiment le bâton pour remédier aux petits problèmes évoqués plus haut. Basé sur un système de brins sectionnables, ça devient un jeu d’enfant de déplier le bâton, d’emboiter les brins et de venir verrouiller le tout. Tout cela se fait en courant sans aucun problème, il en va de même pour les ranger. Du coup ce système est un peu plus réduit, 37cm en taille 120cm et 200g. Cependant, comparé aux Traveler, le réglage est unique, c’est-à-dire que ce modèle est proposé en 5 tailles. Suivant la taille de l’utilisateur (110/115/120/125/130), et si vous les prêtez, ça n’ira peut être pas à votre collègue. J’ai également emmené ces bâtons en montagne et j’ai adoré le fait de pouvoir les plier et déplier en moins de 5s, le coté sans réglage m’a séduit mais cependant, une chose m’a fortement gêné : l’encombrement !

Ce genre de bâtons à brins sectionnables est très répandu dans le monde du Trail, mais les modèles présents sont du genre ultra light, les brins sont tellement fins qu’une fois repliés, ils rentreraient dans un rond de 3cm. Ici, on est un peu loin du compte, entre la partie plastique au pied et le système de câble qui est protégé par un plastique, la poignée plus le gantelet, c’est volumineux et courir avec les brins repliés n’est pas chose aisée. La concurrence a ce côté pratique, par contre pour avoir lu de nombreux forums, ces autres bâtons ne font parfois qu’une ou deux courses tellement ils sont fragiles. Ici, on est sur un produit très robuste, soigné, et solide, qui vous fera de nombreuses saisons. L’alternative pour le rangement serait de se faire une sorte de tube fixé sur le sac, sur lequel on viendrait glisser le tout une fois repliés, pour le côté pratique et la rapidité du geste.

.

Trail Stick Leki

Trail Stick Leki

.

Les embouts des bâtons :

Identiques sur les deux modèles, les embouts sont composés d’une pointe flex courte et d’une rondelle type Nordic Walking amovible. Alors là, vraiment rien à dire, la rondelle n’est pas forcément très importante, mais pour pouvoir traverser un glacier sur des kilomètres, elle a été porteuse à chaque fois. Ici LEKI n’a pas joué dans le minimalisme et tant mieux. La pointe flex quant à elle est totalement robuste, d’un grip inégalable, j’ai également testé cela dans les éboulis et à chaque fois, je n’ai jamais été pris à défaut. On ressent toute l’expérience de la marque, avec leurs différents secteurs d’activités comme la rando, la marche nordique et même le Trail.

Le modèle Traveler, quant à lui, est équipé d’un petit accessoire que j’ai trouvé magique : le Silent Spike Pad, il vient s’enfoncer sur la pointe du bâton en 1 seconde. Ainsi, si vous avez une longue portion de route ou de sentier ferme, c’est le silence total car ce n’est plus la pointe qui vient taper mais le dispositif qui intègre pleins de petits picots. L’accroche est surprenante, j’ai l’impression que cet accessoire a une durée de vie infinie.

.

Silent Spike Pad

Silent Spike Pad

Vous l’aurez compris, chez Leki, il y en a pour tous les goûts. Je pense que le choix se fait plutôt par rapport à votre degré de performance, si vous jouer la tête de course comme Sébastien Chaigneau, il est clair que le Trail Stick est beaucoup plus séduisant, cependant, si pour vous le Trail est plutôt une rando course rapide, et que vous avez une minute en haut des bosses pour ranger votre matériel, le Traveler peut tout à fait convenir. Les points forts de ces deux modèles, sont sans aucun doute leur légèreté, ça en est même bluffant. Que dire de l’équilibrage, là encore un très bon point, dans les descente si vous courez avec les bâtons dépliés, un dans chaque main, jamais il vont piquer du nez ou être trop lourd en bout, c’est juste parfait. J’ai envie de dire que les essayer, c’est quasiment les adopter.

.

Prix Traveler Carbon : 139.90€

Prix Trail Stick : 149.95€

.

TS MAG

Bertrand Laffont, Trail Session Magazine, 2013.

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *