Fujitrabuco Lyte : La légèreté au service du dynamisme

Fujitrabuco Lyte : La légèreté au service du dynamisme

Habitué à voir la marque nippone aux pieds des coureurs arpentant le bitume avec des best-sellers tel que la Kayano, Asics revient aujourd’hui en force dans l’univers du trail avec : la Fujitrabuco Lyte.

L’équipementier japonais a su conquérir le grand public au fil des années et n’a pas fini de faire des émules.

La philosophie de la marque japonaise est simple, tout est dit dans son nom. Asics résulte d’un acronyme signifiant « Anima Sana in Corpore Sano » se traduisant littéralement par « un esprit sain dans un corps sain ».

La marque nippone a su devenir une référence dans le milieu du sport. Et ce n’est donc pas étonnant de retrouver Asics dans l’univers du trail, de plus avec des ambassadeurs de renom tels que Xavier Thevenard, Benoit Girondel ou encore Sylvaine Cussot côté français, la marque a une réelle volonté d’occuper le devant de la scène.

Lorsqu’on sait que Xavier Thévenard a remporté l’Ultra-Trail de Mont Fuji 2019 avec les Fujitrabuco Lyte, on a hâte de chausser les petites pépites pour voir si elles tiennent toutes leurs promesses.

A la découverte des chaussures, les couleurs vives nous sautent aux yeux. Si vous vouliez passer inaperçu, c’est raté !

Avec le mariage d’un bleu tonique et d’un orange intense, la FujiTrabuco Lyte a ce petit côté agressif voire animal. Cette impression est d’autant plus exacerbée par la présence d’écailles rappelant ce côté bestial.

La FujiTrabuco Lyte saura, à n’en pas douter, séduire dans les pelotons et décuplera l’envie d’être à l’avant-poste.



360° sur la Fujitrabuco Lyte

A l’avant de la chaussure, sans occulter la protection indispensable à nos orteils, Asics n’a pas fait dans la surenchère.

La marque a privilégié le dynamisme et la légèreté de la chaussure à une protection imposante et vraisemblablement plus lourde. Le pied est toutefois protégé avec notamment un avant de la chaussure renforcé.

De plus, les écailles autour de la chaussure, outre le côté esthétique, permettent d’atténuer d’éventuels chocs.

Sur le dessus de la Fujitrabuco Lyte, l’empeigne est aérée grâce à un mesh particulièrement respirant.

Concernant le laçage, de prime abord, on ne voit pas d’innovation notable, les lacets sont, somme toute, classiques. On se dit que les coureurs pourront, de ce fait, adapter le laçage en fonction de la forme de leur pied.

Cependant lorsqu’on regarde de plus près, on constate, outre les œillets pour faire passer les lacets, la présence d’un élastique plat orange qui se poursuit à l’intérieur du chaussant.

Ce dernier permet de s’adapter à la largeur du pied du coureur. Un cache-lacet servira ensuite à ranger les lacets pour éviter un quelconque accrochage intempestif.

Sur l’arrière de la chaussure, on retrouve une languette ayant pour but de faciliter l’enfilage ou le retrait de la Fujitrabuco Lyte. Ceci est toujours appréciable lorsqu’on sort d’un trail boueux ou enneigé.



Focus sur les technologies phares

FLYTEFOAM™ : la Fujitrabuco Lyte est équipée d’une nouvelle semelle intermédiaire, plus légère et durable, afin d’assurer un bon amorti pendant vos sorties. Les chocs sont absorbés lors des contacts avec le sol pour conserver une foulée légère et aérienne. Renforcé en fibres et matelassé avec un matériau 55% plus léger que le standard industriel, cet amorti reprend sa forme à chaque foulée.

Le développement de cette semelle a duré 3 ans et a connu environ 300 prototypes.

ASICS GRIP : c’est une technologie dernier cri de la marque qui offre une accroche aussi bien sur les sols secs que sur les rochers mouillés, sans compromettre la durabilité de la chaussure afin d’enchaîner les kilomètres.

Les crampons sont placés de façon stratégique sur la semelle extérieure permettant ainsi de garantir l’accroche et l’adhérence quelle que soit la surface.



Premières impressions

Lors de mon 1er chaussage, plusieurs sentiments se sont dégagés inexorablement.

Tout d’abord, la Fujitrabuco Lyte est une chaussure légère, avec un poids de 250g pour les hommes (taille 43,5) et 205g pour le modèle femme (taille 39). Cette chaussure est, à coup sûr, faite pour aller vite.

Ensuite, la chaussure, sans être étroite, a tout de même, une forme plutôt Fit ce qui, je dois dire, m’a un peu déstabilisé au début.

En effet, ayant un pied assez large, j’ai l’habitude d’avoir une empreinte au sol plus importante. Cependant, mes appréhensions ont vite été levées lors de mes premiers runs.

Mon avis

En pratique, que valent réellement les Fujitrabuco Lyte ?

J’ai pu éprouver ces dernières sur des terrains rocailleux, sur des chemins quelque peu humides sans pour autant me retrouver sur des terrains particulièrement gras (désolé je viens du sud…). Partant de ce postulat, j’ai pu tirer quelques conclusions et voir ce qu’elles avaient dans le ventre.

Comme je l’ai dit précédemment, la chaussure est plutôt Fit notamment au niveau du bout du pied, source d’interrogation lors de mon premier enfilage.

En pratique, mes inquiétudes ont été balayées d’entrée. Mon pied a parfaitement trouvé sa place dans ce chaussant confortable (talon maintenu parfaitement par le contrefort, orteils protégés épousant bien l’avant de la chaussure sans taper au bout et cou-de-pied maintenu sans être comprimé grâce à l’élastique du laçage) et ce côté Fit m’a permis d’être plus précis dans mes appuis afin de conserver une foulée dynamique.

Les Fujitrabuco Lyte sont faites pour aller vite, ceci est accentué par la légèreté de la chaussure qui nous encourage dans ce sens. Même lorsqu’on doit traverser des passages bitumés au milieu de sentiers, on sent que la chaussure répond parfaitement.

On a ici une paire de chaussures réellement polyvalente. Et c’est une denrée rare, j’ai pu le constater à mes dépends lorsque le choix de mes chaussures pour la SaintéLyon a littéralement viré au casse-tête.

Les crampons multidirectionnels de l’Asics grip garantissent une très bonne accroche aussi bien en montée qu’en descente, preuve en est, sur des sentiers rocailleux, l’agrippe de ma chaussure a compensé quelques uns de mes appuis aléatoires.

La semelle intermédiaire FlyteFoam absorbe parfaitement les chocs, on a vraiment l’impression d’être sur un matelas. Je ne peux pas apporter de réponse quant à la durabilité des effets de la semelle, cependant je n’ai pas constaté pendant le mois et demi de test une quelconque détérioration.



Ces chaussures se destinent à tous les types de coureurs, du débutant au traileur confirmé. Cependant le profil idéal d’utilisateur correspond plus à des coureurs à l’attaque médiopied ou avant-pied. Avec un drop de 4mm (14/18 H et 12/16 F), les Fujitrabuco Lyte sont destinées quand-même à des coureurs ayant une foulée naturelle correcte.

 

Pour ma part, étant classé dans la catégorie des coureurs dit « lourds », les Fujitrabuco Lyte restent parfaites pour des trails courts ou des distances moyennes.

En revanche, concernant des trails longues distances, la légèreté de la chaussure peut, à mon sens, avoir des limites pour un coureur lourd qui aura peut-être plus tendance à multiplier les attaques talon et favorisera de ce fait un drop et un amorti plus conséquents.

En conclusion, je dirais que j’ai vraiment apprécié de courir avec ces chaussures où le triptyque “légèreté, rapidité, accroche” reste vraiment le maître-mot.

 

Test réalisé par Kévin pour Trail Session Magazine

 

Disponible sur www.i-Run.fr

 

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

 

>> INSCRIPTIONS UTCAM06 2020 <<


pub
>> BOUTIQUE WIGGLE <<


pub
>> BOUTIQUE ALLTRICKS <<

 

©Trail Session Magazine, Février 2020

 

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *