Gore® Wear Cyclisme : la panoplie indispensable de l’hiver

Gore® Wear Cyclisme : la panoplie indispensable de l’hiver

Cette panoplie Gore® Wear Cyclisme est juste un pur bijou de technologies !

Gore® Wear, sans tarir d’éloges, au niveau de l’Outdoor c’est sans aucun doute ce qui se fait de mieux sur le plan thermique, contre le vent, déperlance contre la pluie


pub

Je me suis attelé au test de cette tenue cycle de la collection automne-hiver 2020 sur mes sorties vélo par temps froid, pluvieux, brumeux et très froid. J’ai pu me faire une idée concrète et précise de ces produits que j’ai aussi utilisé lors de mes runs : notamment la cagoule et les gants.

Je vous en dis donc plus dans ce retour test après plus de 2 mois de protocole… bonne lecture !

Veste Gore Wear® C7 Gore-Tex Shakedry™

Avec son poids de seulement 110 grammes et sa couple slim ajustée au plus près du corps, cette veste Gore Wear C7 Gore-Tex Shakedry est juste “une boucherie” en terme de résistance au vent et déperlance de l’eau sur la membrane.

Elle se plie facilement et ne prend pas de place une fois pliée et rangée dans les poches arrières d’un maillot de vélo, ou même une ceinture sur mes runs. Car bien qu’elle soit fitée et taillée pour le cyclisme je l’ai aussi embarquée sur mes sessions running.

Sa respirabilité et son évacuation de l’humidité sur ces deux pratiques sportives outdoor m’ont conquis. Par contre choisissez bien votre taille, car c’est bien une coupe slim (j’ai pris un S), mais il ne faudra pas trop grossir au cours de la saison 😉 Il faudra rester affûté pour continuer de porter cette taille S 😉

Cette veste restera durement imperméable et déperlante, elle vous accompagnera à merveille sur vos Biking Sessions les plus humides, les plus froides / brumeuses, voire même sous la pluie battante !

Elle est d’une respirabilité maximale et conçue pour borner par temps frais (sous 0 degré c’était un peu juste, même en 3ème couche, mais c’est passé).

Le Gore-Tex SHAKEDRY™ c’est quoi ?

Ce sont des vêtements super légers et respirants qui vous garantissent un maintien au sec. L’eau déperle en surface, et il vous suffira comme le dit le slogan : To Shake for Drying 😉 de Secouer pour sécher ! Shake => Dry 😉

Et oui et en plus c’est vrai ça déperle à bloc, photo à l’appui (ci-dessus). La surface mouillée devient sèche en quelques mouvements.


pub

Quand vos sorties les plus rudes vous demanderont beaucoup d’énergie, il vous faudra beaucoup de confort… surtout par vent de face… Et bien cette veste coupera ce dernier à merveille et vous serez dans la performance permanente. Je ne m’y suis jamais senti trop au chaud, étouffé, ou suant du fait d’une éventuelle étuve.

C’est bien plus qu’un coupe-vent, c’est un véritable allié lors des sorties les plus exigeantes. Le col droit de forme ergonomique ne serre pas la gorge, et le zip intégral permet une ouverture facile et rapide sans la moindre gêne.

La poche zippée sur le devant est utilisable comme un espace de rangements… mais c’est aussi à l’intérieur de cette dernière que vous pourrez y plier votre veste qui ne prendra pas de place.

Sur le bas de la veste c’est un ourlet élastique qui reste bien en place et ne gêne pas une fois courbé sur le vélo. Il est renforcé pour fermer plus facilement le zip et le curseur permet cette ouverture aisée.

J’ai donc pu lâcher les mains du guidon en toute confiance, défaire ma veste rapidement, l’enlever, la plier dans sa poche de rangement et la ranger dans la poche de mon maillot en bas du dos. Le tout en 2min grand maximum et en toute simplicité.

A l’intérieur c’est sans couture… c’est thermocollé… Et à en croire certains commentaires je craignais qu’elle ne se déchire (étant d’une coupe très slim), mais il n’en a rien été après deux mois de sorties et d’utilisation intensive.

L’eau ne passe pas, et au moins pas de coutures épaisses à l’intérieur qui peuvent frotter et gêner.

Il faudra voir au fil des mois comment elle résiste aux usages répétés… car elle est très fine et légère et peut paraître fragile. C’est un produit à manier avec délicatesse et à entretenir sans lavage à plus de 40 degrés en machine.

Pour tout vous dire je la rince sous l’eau, je la secoue et je la mets à sécher… Point.

Je vais en prendre soin pour qu’elle dure, et vu le prix et l’investissement que vous pourriez en faire je vous recommande de peut être faire comme moi en ce qui concerne l’entretien de ce textile.

La construction de cette membrane de haute facture permet d’éviter l’utilisation d’un tissu extérieur. C’est cette membrane qui évite le refroidissement du corps à l’intérieur. La chaleur reste mais ne fait pas cette sensation d’étuve.

C’est d’ailleurs pour cela que sous 0 degré comme 3ème couche je l’ai appréciée. En revanche je dois le dire pour ne pas vous induire en erreur : autour de -1/-2 degrés ça passait, au-delà je vous recommande de mettre une veste thermique.

L’usage d’un sac à dos n’est pas recommandé par la marque. Il est vrai que ce dernier avec les frottements, pourrait inévitablement causer une usure anormale, voire même la déchirer et la trouer: information utile si vous décidez de l’utiliser pour vos sorties trail running.

En revanche si vous prenez une taille assez ample, pourquoi pas mettre le sac dessous ? Mais vous n’aurez plus l’avantage de la coupe slim…

Dans tous les cas cette veste est un bijou de technologies qui a été conçu avec les athlètes élite Gore et ça se retrouve sur le produit. Je la recommande sans hésiter aux cyclistes à la recherche de la performance durant leurs entraînements et préparations.

Disponible sur le site de Gore Wear


pub

Collant Gore Wear® C7 Partial Gore® Windstopper® Pro

Quand on parle du cuissard, et particulièrement du collant long hivernal, ce qui nous intéresse, nous les cyclistes, c’est d’avoir un vêtement qui protège bien du froid et qui n’est pas trop épais non plus.

On veut quelque chose de léger et performant qui nous évitera d’être transis de froid et nous permettra de faire des sessions de qualité même par météo froide, pluvieuse et venteuse…

Ce collant long est somme toute classique et sobre, il comprend des bretelles mesh plates assez fines qui ne “cisailleront pas” les épaules et tiendront bien en place.

J’ai particulièrement apprécié de retrouver la matière windstopper au niveau des jambes, j’ai ainsi été protégé du froid et du vent, mais surtout le textile ne m’a jamais gêné dans le mouvement et la cadence de pédalage.

Il est facile à enfiler et retirer. Il est très confortable et il complète à merveille cette panoplie hivernale que j’ai pu tester. Il est dans la continuité du savoir-faire précis et méthodique de Gore Wear en terme de technologies.

Je m’attarde toujours sur la peau de chamois lorsque je parle de cuissard et de collant long. Celle-ci est dotée de la technologie peau EXPERT ROAD avec GORE® WINDSTOPPER® Cup.

Bon en termes plus compréhensibles, elle est travaillée au niveau des fesses avec une mousse renforcée. Plutôt confortable au niveau de l’assise sur la selle. Cette peau de chamois est traitée, anti bactérienne, et renforcée au niveau des parties génitales.

Elle est très appréciable pour les sorties longues, j’ai fait jusqu’à plus de 90km à 34 de moyenne… donc autant dire de bonnes sorties de qualité pour l’hiver…

Et je n’ai pas eu la moindre irritation alors que tout cycliste le sait : passer des heures sur la selle c’est parfois désagréable pour nos postérieurs.

Je dois dire que c’est surtout cette peau de chamois qui marque pour moi la particularité de ce textile. Le reste étant dans la droite lignée de ce qui se retrouve sur d’autres marques.

De ce collant ce que j’en retire c’est sa très bonne ventilation dorsale, son côté coupe-vent sur les jambes, mais aussi et surtout le fait que même sous 0 degré je n’ai pas eu froid, mes cuisses n’étaient pas tétanisées par le froid glacial.

Les bretelles plates ne gênent pas une fois couché sur le vélo, c’est un collant qui ne marque pas un coup de cœur mais que je recommande tout de même pour l’excellent rapport qualité / prix.

Disponible sur le site de Gore Wear


pub

Maillot Gore Wear® C5 Gore-Tex Infinium™

Ce maillot est d’une coupe parfaitement ajustée. Il n’est ni trop ample ni trop serré. La taille S m’a convenu. Il conviendra parfaitement aux cyclistes à la silhouette sportive affûtée.

Il est très bien fité, sans être trop moulant. Il est près du corps, confortable, il tient chaud et ne laisse pas le vent et le froid atteindre votre peau !

C’est une seconde couche de grande qualité. Sobre, bien taillé, et en rouge il est en plus assorti à mon vélo… tout pour plaire au cycliste que je suis donc !

Je vais à présent m’attarder un peu sur le Windstopper et Infinium, deux technologies employées sur ce textile…

GORE® WINDSTOPPER®

La membrane GORE® WINDSTOPPER® est une barrière protectrice très fine, laminée qui permet d’obtenir un textile léger et totalement coupe-vent.

Cette membrane assure protection et respirabilité, évite le refroidissement du corps lié au vent et au froid. Au-delà d’être une barrière, elle bloque / repousse le froid vers l’extérieur.

GORE-TEX INFINIUM™

Il ne s’agit pas d’une technologie en soi, mais d’un ensemble de technologies qui offrent une grande polyvalence en termes de confort et de protection.

Le tissu GORE-TEX INFINIUM™ résiste à l’eau, est très respirant par mauvaise météo.

Ce maillot manches courtes que j’ai couplé avec des manchettes propose une coupe très bien ajustée. J’ai beaucoup aimé les 3 poches arrières, qui sont suffisamment profondes pour permettre d’y ranger téléphone, clés, nutrition, veste pliée, sans craindre de les perdre.

Mon seul petit regret c’est qu’au moins l’une de ces poches ne soit pas zippée. Mais aussi que ce soit un haut hivernal manches courtes. Mais dans un autre sens il conviendra aussi au Printemps et à l’Automne en seconde couche. C’est un textile très respirant et qui résiste bien à la pluie, il reste sec. Avec son poids de 275 grammes ce n’est pas le textile le plus léger qui soit, mais ça passe.

Le zip intégral devant ainsi que l’ourlet élastique en font un haut très confortable. J’ai pu l’ouvrir pour ventiler à hauteur des côtes et le refermer très facilement. Au niveau du cou, il est aussi très confortable et ne m’a pas gêné au niveau de la gorge.

Au même titre que le collant, je trouve que doté de telles technologies, c’est un très bon rapport qualité / prix que je vous recommande aussi sans hésiter. De plus il est actuellement en soldes donc ça vaut le coup 😉

 

Disponible sur le site de Gore Wear


pub

Gants Gore Wear Gore-Tex Infinium

Ces gants sont juste des bombes ! Bon sous 0 degré c’était un peu juste à vélo, mais au global : quel confort et quel plaisir de les porter notamment sur les runs !

Ils sont dotés de la technologie Infinium présentée plus haut, et confèrent respirabilité  mais aussi et surtout une efficacité inégalable contre le grand froid, la pluie et le vent.

La technologie Gore-Tex n’est pas en reste dans les bénéfices contre la pluie, le vent et le froid.

Ils sont en plus hydrofuges, par météo pluvieuse ils n’absorbent pas l’eau comme une éponge. La transpiration s’évacue bien, et le textile conserve la chaleur corporelle des mains.

Ils sont donc respirants, et moi qui ne suis pas frileux je suis en revanche sensible au niveau des extrémités mains et pieds. Là je me suis senti protégé et je les porte lors de tous mes runs à présent.

Caractéristiques techniques

  • Gore-Tex Infinium : coupe-vent, hydrofuge et respirabilité

  • Doigts préformés : maintien et ajustement

  • Compatible avec l’utilisation d’appareils électroniques tactiles

  • Motifs antidérapants : accroche

  • Détails réfléchissants : visibilité

Ils sont aussi dotés d’empiècements réfléchissants qui vous rendront visibles lors de vos sessions nocturnes, et font donc gage de sécurité.

Il sont multi-usages sportifs, c’est à noter 😉 Pratiques pour le vélo pour bien s’accrocher au guidon… ils le seront tout autant pour le Trail Running, Randonnée, Ski de Fond… vous pourrez agripper vos bâtons en toute confiance 😉

Ils ont été conçus pour être le plus ajustés possible à la morphologie de vos mains et doigts. Les doigts sont préformés d’où cette flexibilité, ce côté stretch du textile…

… ils sont aussi très pratiques pour l’usage des appareils électroniques tactiles et vous pourrez “pianoter” facilement sur votre compteur de vélo sans avoir à les retirer 🙂

Je vous recommande ces gants sans hésiter. C’est vrai que 50€ ça peut bloquer, mais pensez à utiliser le code TRAILSESSION sur i-Run vous bénéficierez de 15% de remise 😉

Disponibles sur i-Run.fr



Cagoule Gore Wear Gore Windstopper Balaclava

Vous voulez avoir l’air d’un braqueur de banques et vous la jouer la Casa de Papel ?! (rires) Non trêve de blague, cette cagoule c’est le maximum de protection par temps glacial !

Je l’ai portée sur le vélo (sous 0 degré) et sur UN run matinal nocturne et par temps glacial (je l’ai retirée en cours de run et l’ai rangée dans la poche arrière de ma veste).

Caractéristiques techniques

  • Cagoule intégrale : protection

  • Windstopper : coupe-vent et résiste à l’eau

  • Ouverture au niveau du nez et perforations : ventilation

  • Intérieur push-pull : évacuation de la transpiration

  • Coutures plates : confort

Confort et protection pour le vélo, run, trail, ski nordique, ski de fond, randonnée (la liste est longue) avec cette cagoule dotée de la membrane windstopper qui vous protègera la tête du vent et de la pluie.

Par temps particulièrement froid je souhaitais un matériel efficace pour épargner mon cou, ma gorge et mon nez du froid et du vent. Et bien avec cette cagoule j’ai été servi…

La cagoule comporte un intérieur push pull efficace pour évacuer la transpiration et vous garder au sec. Au niveau du cou et de la gorge elle vous couvrira jusqu’au col de votre haut.

Avec un casque par dessus, ça s’ajuste très bien au niveau de la sangle, et le textile n’est pas trop épais sur le dessus de la tête. C’est très adapté pour les casques cyclistes.

L’air passe par les petits trous situés au niveau de la bouche, mais aussi par l’emplacement “troué” au niveau du nez qui laisse circuler l’air tout en protégeant votre nez.

Cette cagoule est un coup de cœur que je vous recommande. Elle ne prend pas de place une fois pliée. Et si son prix vous bloque, tout comme je vous le précisais pour les gants, pensez au code TRAILSESSION pour bénéficier des 15% de remise sur i-Run 🙂

Disponible sur i-Run.fr



CONCLUSION

Je ne peux que recommander tous ces produits, mais il est très clair que ça a un coût d’acheter Gore Wear… Ce sera clairement un frein pour certains, mais il faut dire une chose : je ne note AUCUN signe d’usure après plus de 2 mois d’usage.

Je vous conseille vivement de ne jamais laver ces produits à plus de 40 degrés, et de les laisser sécher sur votre étendoir à linge. Le seul produit qui pourrait éventuellement être plus fragile que les autres dans l’ensemble de ces produits testés, c’est la Veste Shakedry. Je vous conseille de bien choisir la taille.

Moi j’ai pris du S, il ne faut pas que je prenne un ou 2 kilos de plus, je mesure 1m71 pour 62kg donc autant dire que si elle se déchirait je saurais pourquoi si je suis un petit peu plus épais.

Dans tous les cas, cette panoplie n’a pas fini de m’accompagner sur mes Biking Sessions hivernales, ces produits sont une valeur sûre face à la pluie, au vent et au froid, grand froid je peux dire ! Si vous avez le budget : faites-vous PLAISIR les yeux fermés 😉

Test réalisé par Cédric Masip




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Janvier 2020

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Auteurs

  • 👨 Cédric Masip - 38 ans 👫 Marié - 1 enfant 👶 👨‍💻 Fondateur et Rédacteur en chef 🇫🇷 Saint-Macaire - Gironde [33]🍷 🔜 @parismarathon 🔒 42.195km [RP] 2h46’52 🏃🏻‍♂️ Runner et Cyclist 🚴‍♂️ ✨ Ma Philosophie ✨ "Courir sur le chemin de la vie, le plus loin possible, le plus longtemps possible. Emprunter tous les sentiers, même les impasses, le plus important est de s’y (re)trouver".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *