Gore Wear R3 Partial Windstopper : une seconde couche légère et agréable

Gore Wear R3 Partial Windstopper : une seconde couche légère et agréable

Les grues sont bel et bien passées, et l’hiver arrive à grand pas. Si ces derniers jours ont étaient pluvieux, le froid vient de s’installer tout doucement. L’occasion pour nous de vous présenter des gammes thermo. Et aujourd’hui c’est la marque Gore Wear que nous mettons en avant.

Une marque que l’on ne présente plus et qui propose des vêtements de qualité. Loïc, notre rédacteur a testé la R3 Partial Windstopper.

Présentation

La veste Gore Wear R3 Partial Windstopper est idéale pour les sessions running en extérieur et par temps froid. Dotée d’une membrane Windstopper, elle forme une barrière performante afin de rester bien protégé du vent et de la pluie fine, même si sur ce point ce n’est pas sont point fort à mon sens.

Elle est dotée de plusieurs empiècements en matière stretch, sur l’avant et l’arrière, pour vous permettre de bouger librement et en toute sérénité.

La poche zippée placée sur la veste vous offre la possibilité d’emporter avec vous vos effets personnels.

Technologie Windstopper

Comme son nom l’indique elle est dotée de la technologie Gore Windstopper. Il m’a semblé bon de vous donner quelques éléments techniques sur cette technologie.

Les vêtements réalisés avec les produits GORE® WINDSTOPPER® sont totalement coupe-vent et extrêmement respirants. Ils préservent votre confort lorsqu’il fait frais et que le vent souffle.

La membrane bloque le vent tout en laissant la transpiration s’échapper. Cette combinaison protection/respirabilité minimise l’effet de refroidissement lié au vent, tout en limitant l’excès de chaleur pendant l’activité physique. Un traitement longue durée sur le tissu extérieur offre une résistance à l’eau supplémentaire.

La membrane est laminée afin d’obtenir un textile léger. Elle est réalisée en PTFE (polytétrafluoroéthylène) expansé, un polymère polyvalent permettant d’obtenir une structure microporeuse. Ces micropores étant 900 fois plus larges que les molécules de vapeur d’eau, ils laissent la transpiration s’échapper facilement.

Points clés de la veste Gore Wear R3 Partial Gore Windstopper

  • Membrane Windstopper : protection contre le vent et déperlance

  • Empiècements stretch : aisance et liberté de mouvement

  • Passe-pouces : ajustement idéal

  • Zip intégral : enfilage facilité

  • Coutures plates : réduction des frottements

  • Poche zippée : rangement sécurisé

Principe d’utilisation

Avoir une veste qui protège bien c’est cool mais connaître son domaine d’utilisation c’est quand même pas plus mal. Je veux dire que la veste se porte en seconde couche pour une protection optimale 😉

Par principe, la seconde couche assure une protection thermique. Elle permet d’isoler du froid. Le rôle d’une seconde couche est de retenir la chaleur émise par le corps pour le maintenir à sa température. Il existe des secondes couches plus ou moins respirantes selon l’intensité de l’effort et l’usage que l’on veut en faire.

Ce qui fait la différence entre les différentes vestes c’est l’épaisseur de cette dernière et donc l’isolation que l’on souhaite avoir. Là, la veste Gore Wear R3 est d’une épaisseur plutôt fine pour sa catégorie, et se tourne donc vers une pratique athlétique et dynamique.

Il existe des secondes couches thermiques qui ne craignent pas l’humidité voire l’absorbent pour mieux l’évacuer. Une polaire en fibres synthétiques va par exemple garder sa capacité d’isolation thermique, y compris lorsqu’elle est humide.

Autant l’été ou au printemps j’aime bien avoir des vêtements de couleur, alors qu’en période hivernale, je ne suis pas contre le noir qui présente l’intérêt d’absorber et de capter la chaleur. Seul contrepartie, c’est une visibilité à la baisse et ça c’est quand même pas top.

Ceci étant, couleur vive ou sombre pensez à vous munir de solutions d’éclairage et/ou de signalisation efficaces. Pour cela j’adore mettre ma casquette Gore Wear en matière Gore-Tex de couleur jaune fluo.

Mon avis

J’ai toujours adoré les vêtements Gore Wear pour la sobriété et la technicité des produits. Cette veste Windstopper ne déroge pas à la règle et propose un produit bien fini et très agréable a porter.

Une veste que j’aime porter pour les saisons dites de “transition” pour rester protégé tout en évitant la surchauffe. Lors de ma période de test je l’ai également portée en fin de séances pour éviter d’attraper froid.

La combinaison de tissu en strech et Windstopper permet de garder une aisance optimale sans perdre en protection, ce qui fait une veste aussi à l’aise pour des sorties en endurance, ou plus rythmées.

Lors des sorties matinales fraiches, “tu sais toi aussi (lecteur ou lectrice), celles qui ne te donnent pas envie d’aller courir”, j’ai grandement apprécié l’efficacité thermique et le confort de cette Gore Wear R3 Partial Windstopper. Elle est très agréable à porter et je n’extrapole pas… c’est un de ses points forts pour moi, et c’est aussi pour quoi je ne peux que la recommander.

En ce qui concerne la protection contre la pluie, je n’ai pu la mettre à l’épreuve que ces derniers jours de pluie diluvienne, et il est vrai que ce fut la douche froide :-/

Le tarif reste bien entendu assez élevé chez Gore Wear mais depuis le temps que j’utilise les produits de cette marque, je peux vous assurer que je ne suis pas déçu de leur durabilité, et la qualité à ce niveau là, ça a forcément un prix !

Test réalisé par Loïc pour Trail Session Magazine

Disponible sur i-Run.fr




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Novembre 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Auteurs

  • Loïc Roig, 35 ans, sapeur-pompier, marié , 2 enfants. Je vis dans la sud-ouest de la France. Membre de l'équipe rédactionnelle de Trail Session depuis 2015, je me passionne de vous transmettre des compte-rendus de courses et vous renseigner sur les différents équipements que nous avons la chance de pouvoir tester. De la route aux ultras il n'y a qu'un point commun : le PLAISIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *