La SENEGAZELLE, bien plus qu’une course : une aventure humaine et solidaire… réservée aux femmes !

La SENEGAZELLE, bien plus qu’une course : une aventure humaine et solidaire… réservée aux femmes !

 Qui a dit qu’il fallait être la reine des marathons et ultra-trails pour faire du sport et mettre des paillettes dans sa vie ? Certainement pas notre rédactrice Cindie, une coureuse du dimanche qui aime profiter de la vie, papoter en courant et plus souvent papoter que courir…

A force de suivre les folles aventures de ses amis grands sportifs ou aventuriers et de rêver à travers eux, elle a décidé de prendre son destin en mains et d’utiliser le sport comme médiateur d’aventures humaines et solidaires. Un beau packaging vous allez voir !

Après être tombée sur toutes les courses plus sportives que humanitaires, ou trop mécaniques pour une petite nana gauche de ses 10 doigts, elle s’est dit que courir, elle savait faire, à son niveau mais elle savait le faire, et qu’il devait bien y avoir une course humanitaire accessible à toutes… Eh bien OUI, la voici : « LA SENEGAZELLE ». Pas besoin de vous faire un dessin (ouf !) : une course pour Gazelles (Oust les Gazous, on n’a pas besoin de vous !) au… Sénégal !

 Hiha, le compte est bon !

Maintenant que l’on a les bases, allons voir de plus près en quoi cela consiste…

Crédit Photo : La Sénégazelle

Comme le dit l’organisation, il s’agit d’une « course et d’une action de solidarité scolaire 100% féminine ». Le principe étant, en effet, de favoriser la scolarisation des enfants sénégalais avec comme vecteur la course à pied pour permettre la distribution de matériel scolaire.



LA COURSE

Concrètement, environ 70 femmes éprises d’une folle envie d’aventures humaines et sportives décollent pour une semaine au Sénégal avec 2 valises qu’elles auront pris soin de remplir de matériel scolaire.

Et là, après un grand déballage de leurs trouvailles à offrir, débute l’aventure SPORTIVE avec 7 à 10 km à parcourir en courant à allure libre 5 jours de suite.

Crédit photo : La Sénégazelle

Comme toutes les courses, la Sénégazelle est chronométrée et un classement est réalisé à l’issue de chaque étape. Les grandes runneuses peuvent alors se faire plaisir en se bataillant le podium pendant que les autres peuvent prendre le temps de mettre leurs sens en éveil tout au long du parcours et de graver chaque sensation.

Crédit photo : Photossport.com – Cyril Bussat

Mais des récompenses, il y en a pour tout le monde… Même pour les maladroites ou les distraites ! En effet, pour assurer la convivialité et la bonne humeur au sein du peloton de Gazelles, le Maillot de la plus grosse boulette est décerné tous les jours ! Fous rires garantis !!!

Alors, à vous de choisir votre camp…

Crédit photo : Photossport.com – Cyril Bussat

La Sénégazelle est certes une course, mais vraiment pas comme les autres….

Savez-vous ce qui attend les coureuses à chaque arrivée ??? Exit les médailles qui prennent la poussière… Il y a bien mieux : DES ENFANTS, car la ligne d’arrivée se situe dans une école !!! Et croyez-nous, le sourire des enfants brille bien plus fort et bien plus longtemps dans les cœurs des coureuses que toutes les médailles



Crédit photo : Photossport.com – Cyril Bussat

Crédit photo : Photossport.com – Cyril Bussat

LA SOLIDARITÉ

Pour faire durer le plaisir de la rencontre, mais aussi parce que courir c’est bien, mais courir pour eux, c’est bien mieux, les Sénégazelles ont ensuite le plaisir de se rendre dans les classes des enfants pour leur donner directement les fournitures scolaires qu’elles ont rapportées.

Et là, le mot « PARTAGE » prend tout son sens… Si certains pensent que les enfants sont les grands gagnants de cet échange, on peut vous assurer que les coureuses repartent également bien plus riches qu’elles ne sont arrivées.

Vous connaissez les paillettes dans les yeux ? Non ?!? Alors demandez-leur car elles en ont des milliers…

Crédit photo : Photossport.com – Cyril Bussat

Crédit photo : Photossport.com – Cyril Bussat

Jean-Michel Ferron, organisateur de la course, a fait le choix d’assurer la continuité de l’aide matérielle apportée.

En effet, tous les ans, ce sont les mêmes écoles qui sont visitées, ce qui permet de suivre les enfants de la petite section de maternelle jusqu’au CM2.

Ainsi, le taux de passage au collège est passé à 80% dans les écoles visitées et l’absentéisme a diminué de 30% grâce aux 5-6 tonnes de matériel distribué par an aux 18 000 enfants.

Crédit photo : Photossport.com – Cyril Bussat

Le lien avec les enfants et les habitants des villages traversés est d’autant plus fort. La Sénégazelle est chaleureusement attendue d’année en année, ceci d’autant plus qu’elle participe à faire vivre l’économie locale. Les gens sortent de chez eux, applaudissent… Le Tour de France est has been à côté.

Crédit photo : Photossport.com – Chistophe Angot

POUR VARIER LES PLAISIRS

Chaque année vous avez le choix entre 4 semaines distinctes au Sénégal. Mais si vous êtes attirées par Madagascar ou le Népal, la « Madagazelle » et la « Gazelle au Népal » vous sont proposées sur le même principe par la même association organisatrice!

Quant à embarquer des hommes dans cette aventure solidaire, c’est possible ! Il existe une course mixte : la Batirun. Ici, l’action solidaire ne consiste pas à emmener du matériel scolaire mais, un outil pour construire une école en 5 jours tout en y ajoutant la course à pied.

 

 

Plus d’infos sur http://www.senegazelle.fr/

Alors… Vous aussi vous avez envie de partir et partager votre passion pour le running ou vous défier tout en vivant une merveilleuse aventure humaine … ?

RDV le 1er juin pour les inscriptions pour la Sénégazelle. Par contre, soyez bonnes au sprint car les places partent en une fraction de seconde (et ce n’est pas une expression mais bien une réalité !)…

A bientôt pour la suite des aventures Sénégazelles …

Article écrit par Cindie pour Trail Session Magazine

 




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Janvier 2020

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Auteurs

  • Cindie Bourillon, presque 32 ans mais toujours très jeune dans ma tête. Orthophoniste dans la vraie vie. Je run pour le fun et pour suivre les folies de mon chéri tout en continuant de profiter de la vie et des desserts ! Chez moi c'est plutôt bitume jusqu'au semi-marathon quand une mouche me pique. Je ne cours pas avec mes jambes pour les performances mais avec mon coeur pour partager des émotions intenses et faire de belles rencontres. Ma devise "SEUL ON VA PLUS VITE, ENSEMBLE ON VA PLUS LOIN"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *