La Veste Spherewind X-Bionic

Running Spherewind Jacket Noir HOMME

X-Bionic nous revient avec sa veste de Trail SphereWind. Testée lors des After-Work Trail Session, le test de Bertrand !

La Veste Spherewind peut paraître un peu légère au premier abord pour des conditions hivernales extrêmes, mais vous vous doutez bien que X-Bionic a d’autres atouts dans sa poche. Son look sobre comme le reste de l’ensemble tranche avec les quelques inscriptions de la marque sur les manches pour lui donner un aspect technique et un peu plus agressif. Le taillant est relativement ajusté avec un élastique sur toute la partie basse pour limiter les entrées d’air, de plus ce dispositif permet à la veste de rester en place et d’éviter les remontés désagréables que j’ai pu connaître sur d’autres produits similaires. Au niveau de la coupe, la veste est assez près du corps, avec un col qui monte 2 ou 3 cm au niveau de cou pour limiter les frottements que l’on peut connaître lorsque la fermeture est en haut (par ailleurs un dispositif avec une feutrine protège la partie métallique). Lors des différentes sorties que j’ai pu réaliser notamment lors de fort vent froid, le col pour ma part ne remonte pas forcément assez haut et par conséquence on ne se sent pas vraiment assez protégé.

Running Spherewind Jacket Noir-Orange-Blanc HOMME

Côté pratique, il est important de souligner un très large poche Zip sur l’arrière relativement facile à atteindre et qui peut contenir beaucoup de choses, mais là libre à vous de ressembler à un escargot ou non… Encore une fois, on retrouve la multiplicité des matériaux ce qui est la signature et la force de X- Bionic. Toute la face avant ainsi que les manches et les épaules sont fabriqués à l’aide d’un textile protégeant du vent et de la pluie. Une partie au milieu du dos est quant à elle en maille aérée (Système 3D BioniSphere) encore une fois issue de la recherche pour permettre l’évacuation de la transpiration.

Au final, je trouve ce détail, malgré qu’il soit technique, légèrement gênant car lors de très grosse pluie on se trouve relativement mouillé. Un autre détail qui son importance, pour moi il y a un manque de respirabilité notamment au niveau des bras, soit vous utilisez la veste dans une plage de température relativement froide et vous n’êtes pas forcément gêné, mais s’il fait bon et que vous souhaitez vous couvrir avec une couche supplémentaire, au final la veste ne respirant pas assez votre première couche est relativement mouillée.

Si ce n’est ces deux points la combinaison de la première peau Energizer plus la veste reste un compromis idéal pour la saison froide.

Prix : 239€

Ou la trouver : ICI

Bertrand Laffont, Trail Session Magazine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *