OneSkin.fr | La boutique qui prend soin de vous !

 

La voie du Trail

Kilian Jornet, Team Salomon

Kilian Jornet, Team Salomon

.

Qui n’a jamais ressenti lors d’une sortie cette sensation de bien-être profond, d’apaisement, de clarté des idées ? Je dirais chacun de nous, pratiquants de Trail, et c’est un peu pour cela que nous aimons cette discipline, cette activité qui se révèle parfois être plus qu’un sport.

.

Le Trail est une pratique que j’apparenterais au Yoga, à la méditation Zen, ou à certains arts martiaux, en ce sens qu’elle ne nécessite aucun matériel spécifique en soit, juste son corps, son esprit, et que courir peut apporter une multitude de choses que les pratiquants recherchent dans ces autres disciplines auxquelles je compare le Trail.

.

“Au-delà du sport, le Trail est une voie d’enrichissement personnel, un voie très «Zen» si on oriente ses sorties ainsi.” Rémy Fabre.

.

L’effet le plus marquant, que beaucoup recherchent et qui s’impose tout naturellement, est la détente. Nous troquons notre costume du quotidien pour notre tenue de course à pied, une tenue plus légère, radicalement différente de la tenue de ville, et le symbole est déjà là, on sort ainsi du moule de la société dans laquelle on vit au quotidien, la tenue de bureau, la tenue de la mère de famille, celle de l’étudiant…on change d’univers. Ce changement d’univers est d’autant plus vrai que le coureur de Trail va s’éloigner du tumulte, de la ville, des espaces bruyants et peuplés, pour rechercher des sentiers au calme, proches de la nature, les plus agréables possible. La sensation de bien être commence ainsi dès les premiers pas, on s’éloigne de chez nous, on met entre parenthèse notre quotidien le temps d’une sortie dans la nature, et nous prenons notre bol d’air, de plus en plus rationné dans la société occidentale actuelle. Les conditions pour la détente sont donc là, elle peut donc avoir lieu…ou pas.

Pour une détente maximum durant notre sortie, le conseil est de lâcher prise. Si nous partons courir 2 heures, mais que ces 2 heures ne servent qu’à ruminer nos problèmes et soucis, l’effet sera l’inverse. D’une part la course et l’effort risque d’en être perturbés, mais nos problèmes apparaîtrons que plus difficiles à surmonter vu que nous aurons passé 2 heures à noircir le tableau tranquillement !
Il faut savoir « lâcher prise ». C’est une des clés pour une bonne méditation, un des principes élémentaires du bouddhisme ou de tout autre pratique de développement personnel.
Tout comme il y a des exercices en méditation, ou dans la pratique du yoga, la course pied et à plus forte raison le Trail, peuvent permettre de pratiquer cela, de développer cette capacité de détachement.

Pour lâcher prise pendant une sortie de Trail, nous pouvons utiliser les composantes de notre course pour modifier notre état mental, vider notre esprit, changer nos points de concentration, et donc se sentir mieux.
Juste retour des choses, si on apprend à lâcher prise, si on se relâche, notre foulée ne sera que meilleure, notre respiration plus naturelle, nous supporterons mieux la difficulté ou les douleurs, nous serons plus à l’écoute de notre corps, bref vous l’aurez compris, corps et esprit étant liés, tout cela est synonyme d’amélioration des performances.

Pour y parvenir, il faut accepter plusieurs choses, comme se dire que ce n’est pas en ce moment, en courant, que l’on peut gérer le mécanisme compliqué de notre quotidien, alors autant courir et se concentrer pour profiter pleinement de notre loisir. Mais plus facile à dire qu’à faire ! Une idée en chasse une autre en une fraction de secondes et arrêter ce flot dans notre esprit est difficile. Il faut vivre l’instant présent et trouver des solutions pour nous y aider.

Une des pistes que vous pouvez explorer est bien évidemment celle de la respiration. Lors d’une sortie prenez le temps de vous concentrer sur votre respiration. Est elle facile, difficile ? Où est ce qu’elle bloque ? Est ce que ma poitrine, mon torse, sont souples et suivent le mouvement ? Est ce que l’air que j’inspire est chaud, froid ? Etc… Puis une fois la prise de conscience faite, vous serez à même de mieux libérer votre respiration, laisser là ensuite agir naturellement en prenant juste conscience de celle-ci, en focalisant votre esprit dessus, en l’écoutant, en la ressentant. Focaliser sur votre corps vous permet ainsi de lâcher prise, d’être présent, et favorise l’unité du corps et de l’esprit.

.

La voie du Trail ( Crédit photo Klaus Fengler )

La voie du Trail ( Crédit photo Klaus Fengler )

.

Un autre exercice très intéressant, et qui peut servir sur des courses lorsque nous sommes dans le dur, est l’exercice des 5 sens. Pour résumer, le but est de « noyer » ses pensées dans les informations transmises par les 5 sens. Mais au même titre que l’on peut noyer ses pensées, nous pouvons noyer une douleur, la fatigue, lors de portions difficiles en pleine course.
Tout en courant, commencez par passer tout vos sens en revue, en vous attardant sur chacun d’eux, prenez en conscience. Je vois des arbres, des montagnes enneigées, le sentier qui défile sous mes pieds, puis j’entends le bruit de mes pas, un oiseau qui chante, le vent dans les arbres…j’ai un goût sec dans la bouche, un peu acide mais citronné…Je sens l’humidité du sous bois, une odeur de mousse et d’herbe mouillée…je sens le vent frais sur ma peau, le sol à chaque pas, mon sac sur mon dos, etc.
Ainsi les 5 sens sont perçus, pris en compte, et l’objectif est alors de passer ainsi en revue tous les sens, mais en s’y attardant de moins en moins, en enchaînant les perceptions…jusqu’à obtenir une perception globale via nos 5 sens, de notre environnement, de notre corps. A ce moment l’esprit ne sera plus dans la réflexion, mais dans la perception. Moment très agréable.
En pratiquant régulièrement on arrive à s’améliorer sur ce genre d’exercice et comme je l’ai dit plus haut ça peut servir. Lorsque dans une compétition, dans une montée difficile, vous commencez à accuser le coup, que la fatigue se fait sentir, mais surtout que les cuisses deviennent un peu douloureuses, pratiquer cet exercice s’avère très efficace pour continuer à avancer sans se mettre des coups de fouet. La douleur aux cuisses sera prise en compte à un moment dans les 5 sens, mais à la fin de l’exercice cette sensation désagréable sera noyée dans une perception globale. La gêne sera alors grandement diminuée. De plus le temps de faire l’exercice, vous aurez avancés sur le parcours !

.

«Dans la vie, je suis vaincu, je suis né pauvre et je suis encore pauvre. Je cours pour me refaire. Je cours par vengeance.» Marco Olmo.

.

Il n’est néanmoins pas toujours nécessaire de chercher à apaiser son esprit ou d’en changer la perception, car le Trail peut aussi guider la pensée vers la bonne voie. En effet, s’éloigner, se retrouver seul avec soit même, prendre la conscience de la nature qui nous entoure, tout cela peut nous aider à prendre du recul, à relativiser les situations et voir nos pensées sous un autre angle.
Dans l’effort, dans les moments difficiles, lorsque nous sentons les limites de notre corps, nous avons tendance à changer notre vision de nous même, nous sommes à ce moment là plus conscient. La difficulté de l’effort en Trail, tout comme peut l’être un vent glacial lors d’une sortie en montagne, ou un soleil brûlant dans les champs, nous ramène à la sensation présente, nous sommes là, bel et bien vivant, et c’est la seule vérité qui soit et qui compte à ce moment là. A cela s’ajoute que dans l’effort nous avons tendance à faire preuve de plus d’humilité, et parfois cela nous permet d’approcher notre pensée, nos problèmes, par un autre angle, peut être plus positif.

L’utra Traileuse Jenn Shelton dit qu’elle court pour être une meilleure personne, preuve que la course à pied, le Trail, participe au développement personnel, à trouver la réponse à ses questions, qu’elles soient terre à terre ou plus spirituelles. Marco Olmo quant à lui affirme «Dans la vie, je suis vaincu, je suis né pauvre et je suis encore pauvre. Je cours pour me refaire. Je cours par vengeance.» Chacun a sa motivation, sa raison de courir…mais la preuve en est que le Trail est bien plus qu’un sport, c’est une voie, et il faudrait bien plus que quelques lignes dans un article pour en faire une petite description des bienfaits, physiques et mentaux.

Ce n’est ici qu’une brève introduction, agrémentée d’une ou deux idées d’exercices et applications, mais la voie du Trail est vaste, inspirée du yoga, de la méditation, etc. nous pouvons y puiser énormément de bonnes choses.

Je vous encourage à pratiquer tout en explorant ce que peut vous apporter le Trail d’un point de vu développement personnel.

.

TS MAG

Rémy Fabre, Trail Session Magazine, 2013. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *