Sac Oxsitis Hydragon Ultra Race

hydragon-oxsitis.

Après le test de l’Hydragon Lady sur Trail Session, voici le test de l’Hydragon Ultrarace 17L  réalisé par Rémy Fabre ! Alors Rémy, verdict ? ….

.

Sorties OxitisPersonnellement j’ai découvert la marque Oxsitis cette année, en début de saison, à la mythique course du Nivolet-Revard, alors que je faisais peu après le départ un bout de parcours au côté de Maude Giraud. J’ai regardé sur son dos ce sac que je n’avais jamais vu. Coloré, prés du corps, il me paraissait «pas mal»…. J’y pense et puis j’oublie comme le dit la chanson. Au fil de la saison j’ai commencé par en voir un peu plus sur les courses, puis dans la presse. Etant déjà équipé, je me disais seulement qu’esthétiquement ces sacs ont de l’allure ! Les visuels, les formes et les couleurs sont très agréables, un peu de fun dans ce sport quelque peu austère de ce point de vu, c’est une bonne chose. Puis vient le jour ou la rédaction me propose de tester le Sac Oxsitis Hydragon Ultrarace.

Vous l’avez compris, le design de cette marque me plait. Motifs, texte, logo, le sac en jette, c’est fun, juste ce qu’il faut ce n’est pas non plus tape à l’œil, mais des couleurs et un visuel bien pensés. Lorsqu’on manipule le sac on perçoit immédiatement sa légèreté, la matière utilisée est surprenante, c’est une sorte de toile nylon, plutôt étanche, qui peut faire penser à une toile de tente de bivouac ou à une toile de voile. On pourrait se dire qu’elle n’est pas robuste, mais il n’en est rien. Les coutures sont franchement solides et les fermetures éclairs sont thermocollées. Les filets utilisés pour le support dorsal, ou dans les poches intérieures sont stretchs et semblent eux aussi pouvoir tenir la distance. Bref, on constate rapidement que nous avons du haut de gamme entre les mains.

 .

Sur les bretelles, 4 poches. 2 poches identiques sur le bas de chaque bretelle, avec filet et fermeture à scratch, pour la nourriture. Pratiques et prés du corps, faciles à ouvrir et à fermer, ces poches ont été clairement bien pensées. Le volume disponible est généreux et le filet permet de voir d’un coup d’œil ce qu’il nous reste à l’intérieur.
Bretelle de droite, au niveau du torse, se trouve une poche tout aussi volumineuse qui se ferme via fermeture éclair et dont l’intérieur est légèrement matelassé. Cette poche est conçue pour accueillir notre matériel numérique, type Smartphone, appareil photo, baladeur MP3. Il y a possibilité également de faire passer des écouteurs par l’intérieur de la brettelle. Mon avis est qu’à notre époque cette poche a tout lieu d’exister, et beaucoup de coureurs l’utiliseront ainsi à chacune de leur sortie. Néanmoins en ce qui me concerne, et par rapport à ma pratique, cela relève ne m’est pas des plus utile, je prend toujours le minimum. J’y mets plutôt de la nourriture, mes gants ou un buff. Je l’ai néanmoins utilisé quelques fois pour l’appareil photo et j’avoue que j’ai trouvé ça bien agréable d’avoir l’appareil disponible rapidement et que celui-ci ne bouge pas dans la poche et reste bien protégé.

.

“Ce sac m’a séduit, par le look, par l’aspect innovant et par le confort au delà de toute attente, un grand pas en avant de ce point de vu là pour ma part …” Remy Fabre

 .

Sur la gauche, une poche pour le système de distribution/mélange de boisson. Ce mécanisme, innovation Oxsitis, permet de switcher entre de l’eau plate et une un mélange de nutriments. Ce système semble bien au point, et certain y trouverons certainement un intérêt, mais sur ce coup là je vais être un peu dur mais là aussi je ne vois qu’un gadget marketing par rapport à ma pratique personnelle. Me concernant, cela ne répond pas à un de mes besoins. En course il y a les ravitos si je veux de l’eau plate, et je peux recharger rapidement en boisson énergétique via un choix de dosette en stick, dans une camel bag, mais en général plutôt dans des flasques. Pour des sorties longues à l’entrainement, pas de ravitos, je tourne uniquement à la boisson énergétique bien dosée dans le camel, et si il faut recharger, comme c’est à l’entrainement, j’ai bien le temps car je ne suis pas à la minute. L’eau plate, si besoin, j’arrive à en trouver sur le parcours. Dans tous les cas, système de mélange ou pas, il faut bien parfois remplir à nouveau la poche à eau. Brève argumentation certes, mais c’est pour justifier rapidement pourquoi je n’en vois pas l’utilité. De plus je trouve que l’on ressent pas mal sur la bretelle le mélangeur et le poids de celui-ci une fois en charge, pas si discret que ça.

.

Oxsitis5Mais attention, je n’ai pas dit que ce système n’était pas bien. Il est bien pensé, fonctionne très bien, mais seulement il ne m’apporte rien de plus pour ma part, et puis il est possible de s’en passer en reliant directement le tuyau et l’embout à la poche à eau. C’est ainsi que je l’ai surtout utilisé et que je l’utilise encore car j’aime beaucoup ce sac à l’entrainement. La poche à eau de 2 litres est quand à elle légèrement trop rigide. On a ainsi tendance à entendre l’eau sauter dans la poche et ce même si on retourne cette dernière en aspirant l’air. L’ouverture est large et permet un remplissage rapide. On notera la présence d’un sifflet sur la sangle du haut, matériel obligatoire dans bon nombre de Trails de nos jours.

Pour relier les bretelles, une seule sangle aux environs du torse. Elle est suffisante et se fait oublier. Le sac est très bien maintenu et épouse parfaitement le corps, d’autant plus qu’un système de scratch permet d’ajuster au mieux les réglages au dessus des hanches. Je trouve ça très astucieux et ça apporte vraiment un plus, on peut ainsi très facilement adapter son réglage en cours de sortie, par exemple si on rajoute une veste, si la charge du sac augmente, si le terrain deviens trop accidenté… Toujours sur les bretelles, à mi-hauteur, un système pour attacher les bâtons. Le point positif est que cela se trouve devant, donc plus facile pour prendre et raccrocher ses bâtons pendant la course, le point négatif est que c’est un peu moins confortable que dans le dos, de plus il est optimisé pour des modèles pliables en 3 brins. A l’intérieur du sac, de nombreuses poches de tailles différentes, idéales pour le rangement ordonné et pour retrouver rapidement ce dont on a besoin pendant la course. L’emplacement destiné à la poche à eau est équipé d’un petit système de serrage qui permet à la poche de ne pas sauter dans le sac, en particulier lors de descentes accidentées à vive allure. Il y a de l’espace dans le sac, et même plein et donc plus lourd, il reste confortable, près du corps et ergonomique quelque soit la pratique. Testé durant l’été, parfois par forte chaleur je peux vous assurer que le dos respire très bien, c’est à ce propos le meilleur sac que j’ai pu avoir.

.

En conclusion, ce sac m’a séduit par le look, par l’aspect innovant et par le confort au delà de toute attente, un grand pas en avant de ce point de vu là pour ma part. Pratique, bien pensé il est devenu pour de bon mon sac d’entrainement pour les sorties longues. De là à l’utiliser en compétition il n’y a qu’un pas, mais il faudrait que je changes mes habitudes… ou pas, car la marque propose le sac Hydragon Bottle, avec 2 bouteilles sur les bretelles ce qui correspond à mon mode de fonctionnement. Etant déjà véritablement séduit par l’Hydragon Ultra race, je lorgne sérieusement sur un Hydragon Bottle pour la saison 2014.

Affaire à suivre !

.

Prix : Environ 150 euros.

Site web Oxsitis : http://www.oxsitis.fr/

Retrouvez le test de la version Lady ici ! 

.

[youtube]http://youtu.be/K5LSzNNuTzI[/youtube]

.

TS

Rémy Fabre, pour Trail Session Magazine, 2013.

1 comment

  • bonjour remy,
    cela fait un moment que je lorgne sur la collection oxsitis, mais je suis comme toi un adepte des bidons. As tu essayé à tout hasard de mettre des bidons dans les poches inferieures des bretelles ?
    je viens de voir dans le dernier esprit trail une photo d’un coureur du team hoka qui à ainsi fait (sauf qu’il s’agit du sac oxsitis evo avec la grosse inscription hoka!).
    pouvoir combiner un volume de 17l et des bidons sur les bretelles en ferait le sac parfait à mon gout ! resterai plus qu’a trouver un revendeur !
    merci

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *