Veste Arcteryx Norvan Insulated : innovante et surprenante

Veste Arcteryx Norvan Insulated : innovante et surprenante

Coup de tonnerre sur la planète trail lorsque la marque Arc’teryx nous a annoncé la sortie d’une veste de trail en matière Gore Tex et doublée. Une nouvelle gamme de produits pour les sorties hivernales est née.

Avec elle, les promesses de bénéficier d’une protection thermique et isolante en toutes circonstances. Pour ce test, Loïc a eu la chance, et c’est peu dire, de tester cette veste haut de gamme.

Présentation

Cette veste ajustée propose le minimum d’un point de vue du rangement. Vous trouverez une poche poitrine assez grande pour y ranger un téléphone ou quelconques accessoires.

Ici, le Crosscall se loge dans cette dernière, et quand on connaît les dimensions de l’appareil, je peux vous garantir qu’elle est assez grande.

La veste Norvan SL Insulated est une veste dotée d’une membrane en Gore-Tex Shakedry qui, comme je l’avais expliqué dans un test précédent, est la plus légère des matières en Gore-Tex.

Elle est présente sur de nombreuses vestes catégorisées comme “étanches” mais se porte normalement seule.

C’est là qu’intervient toute la persévérance des designers Arc’teryx qui ont ajouté à cette membrane une isolation thermique.

Ses domaines d’utilisation sont donc les activités hivernales d’endurance comme le trail/running bien sûr, mais également le ski de randonnée, la randonnée et toutes autres activités où les températures sont proches de zéro et/ou par temps de pluie.

Au départ, je me suis bien demandé l’intérêt d’une telle veste et surtout si cette dernière n’allait pas être trop chaude. En gros, c’est comme si on dotait une doudoune d’une membrane étanche.

Mais réduire cette veste à cette comparaison serait dénigrer le travail très technique qu’ont dû faire les équipes d’Arc’teryx.



L’isolation

Prenant en compte l’intensité du trail/running comme activité, les designers ont placé l’isolation de manière ergonomique, afin qu’elle procure de la chaleur au tronc et de la respirabilité aux zones clés. Il n’y a donc pas d’isolation aux aisselles, dans le bas du dos et sous les bras.

Pratique, vous disposez d’une capuche en cas de pluie, et cette dernière possède une visière élastique pour une visibilité toujours optimale. Elle se plie sur elle-même après utilisation pour moins d’encombrement via un bouton à pression.

Réglable via un lien élastique, elle est top et couvre correctement la tête.

Une fois la capuche repliée, elle permet d’obtenir un léger “boudin” au niveau de la nuque ce qui permet de protéger cette partie du cou et ça, c’est plutôt malin je dois dire.

Le col remonte assez haut et une protection au niveau du menton évite toute irritation de celui-ci.

La doublure Dope Permeair™ 20 permet d’évacuer l’excès de chaleur et d’humidité. Le zip étanche WaterTight™ avec tirette douce complète le tout.

La stratégie pour ajouter une doublure isolante à la matière SHAKEDRY™ s’est basée sur une minimisation des coutures, ainsi qu’un placement ergonomique de l’isolation thermique, optimisant l’efficacité de la construction et sa performance.

« Le plus difficile a été de conserver l’essence de la matière SHAKEDRY™, tout en la doublant pour apporter de la chaleur. Nous avons travaillé le patron, afin que la confection ne soit pas excessivement compliquée. » dixit Nancy Hoo, Design Manager, Arc’teryx Endorphin

Une veste compacte et légère

Son isolation hautement efficiente Coreloft™ Compact 40 n’empêche pas de la ranger facilement dans sa poche spécifique.

Elle est fournie avec une pochette de rangement, qui se trouve dans la poche poitrine. Vous pouvez, si vous n’en avez pas l’utilité, la détacher de son emplacement.

Une fois compactée, elle peut s’accrocher facilement avec un lien extérieur. Pesant seulement 270 grammes en version homme (235 en version femme), la veste Norvan SL Insulated confère un rapport légèreté/performante très appréciable.



En pratique

C’est la veste que j’ai le plus utilisée ces dernières semaines tant elle passe partout. En effet, si sa vocation première est le sport d’endurance, elle est tellement “passe partout” que je l’ai souvent mise pour de simples balades pluvieuses ou pour amener les enfants à l’école en vélo avec ma “cariole”

C’est impressionnant ce qu’elle isole et, sur la majorité de mes sorties, j’ai seulement mis un tee-shirt en dessous. Et avec des températures proches des 5°, avec une activité physique modérée, je n’ai pas eu froid.

En course, il faut vraiment attendre que les températures soient basses pour bénéficier du gain thermique proposé par la doublure.

D’ailleurs notre athlète français qui monte (et ce n’est pas un jeu de mot), Martin Kern, l’a adopté et lui trouve une qualité de thermorégulation optimale.

Pour ma part, il est vrai que lors de mes footings j’ai pu noter que la veste protège sans trop surchauffer. J’ai hâte d’aller courir dans la neige lors de mes prochaines vacances.



Mon avis

Malgré un prix assez élevé, il faut saluer et surtout féliciter Arc’teryx pour avoir concilié isolation thermique et hydrique sur un produit pour les sports d’endurance.

Sa grande technicité permet d’entrevoir une utilisation dans des domaines variés et c’est LA, la grande utilité de cette veste Norvan Insulante.

L’utilisation de la membrane Gore-Tex Shakedry est excellente et c’est cette dernière que j’utilise sur mes sorties pluvieuses. Je n’ai jamais été déçu.

Je suis de plus en plus agréablement surpris de ce virage qu’a pris la marque dans le développement de produits de trail hautement techniques et, de ce que j’ai pu entendre, elle nous prépare une nouvelle chaussure de trail Norvan LD qui devrait faire parler d’elle…

Une marque que je suis de près et qui mérite une attention particulière pour amateurs, certes avec des moyens, mais surtout à tous ceux qui souhaitent avoir des produits durables.

Je suis ravi de ce dernier test de l’année 2019 à qui j’attribue mon coup de coeur dans sa catégorie. Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et merci à vous d’être de plus en plus nombreux à nous suivre.

Test et rédaction de Loïc Roig
Trail Session Magazine Décembre 2019

Disponible sur i-Run.fr

 




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Décembre 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Auteurs

  • Loïc Roig, 35 ans, sapeur-pompier, marié , 2 enfants. Je vis dans la sud-ouest de la France. Membre de l'équipe rédactionnelle de Trail Session depuis 2015, je me passionne de vous transmettre des compte-rendus de courses et vous renseigner sur les différents équipements que nous avons la chance de pouvoir tester. De la route aux ultras il n'y a qu'un point commun : le PLAISIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *