OFF
ON
Boxed
Asics Metaride : Un modèle haut de gamme aux technologies innovantes

Asics Metaride : Un modèle haut de gamme aux technologies innovantes

Difficile de ne pas avoir entendu parler de cette nouveauté Asics tant le service com à mis le paquet sur cette Metaride. Dévoilée à l’aube du départ du marathon de Tokyo, cette dernière est conçue pour accompagner le coureur sur des courses de fond sur route.

Lorsqu’on m’a demandé de tester cette chaussure, j’étais à la fois emballé mais aussi dubitatif face à toute cette technologie. C’est donc deux semaines avant le marathon de Paris que je reçois cette chaussure hors norme et que j’ai pris le pari de chausser pour atteindre mon objectif de moins de 03H00.

Curieux de savoir comment ça s’est passé ? Je vais vous donner mon ressenti sur l’Asics Metaride qui détonne par un look pour le moins avant-gardiste et un concept jamais vu.

LE CONCEPT

Asics a déployé les grands moyens pour sortir cet “O.C.N.I.” (Objet Chaussant Non Identifié). À l’instar des modèles référence de la firme Nippone comme la Nimbus ou la Kayano, la Metaride embarque donc de nouvelles technologies mais n’oublie pas de les intégrer avec ce qui marche déjà. Je pense notamment au Gel et à la technologie FlyteFoam pour l’amorti, la réactivité et la réduction la fatigue musculaire lors de l’impact du talon.

La conception de la MetaRide met l’accent sur la réduction de la perte d’énergie au niveau de la cheville. Pour y arriver, Asics a introduit une nouvelle technologie en matière de semelle, de rembourrage et de construction. La semelle extérieure a également été conçue dans le but de réduire le poids de la chaussure, mais avec une traction et une durabilité accrues dans les zones à impact élevé.

Le poids est sans doute LE point à améliorer.
En effet, si son coeur de cible reste les longues distances et la performance, la Metaride n’est pas à classer parmi les poids plume. Donnée pour 315g en taille 42 il y a mieux en terme de légèreté.

L’utilisation du Gel dans les zones à fort impact contribue à réduire la fatigue en atténuant le choc provoqué par une frappe du pied. La matière en gel favorise l’isolation de l’amortisseur pour l’empêcher de résonner de nouveau dans le corps.
Une couche intérieure de FlyteFoam Propel, vient par la suite offrir plus de douceur et d’amorti sur la semelle.

La semelle intermédiaire incurvée concentre à elle seule l’ensemble des innovations des équipes R&D d’Asics car elle comporte 5 technologies majeures citées ci-dessous :

  • FlyteFoam Propel : restitution de l’énergie. Technologie qui permet en retour de propulser sa foulée à chaque impact avec le sol.
  • FlyteFoam : légèreté et confort pour un amorti optimal. Apporte de la durabilité à la semelle et une réduction du poids de celle-ci.
  • Capsules de gel : présentes à l’arrière de la chaussure, ces capsules de gel sont là pour absorber les chocs lors de l’impact.
  • Gripsole outsole : semelle extérieure accrocheuse et durable permet de courir plus longtemps et de diminuer le risque de blessure afin d’accentuer les performances. Réduction de 20% de la perte de tonus au cours de la session de running. Cela donne l’effet incurvé de la chaussure.
  • 3D Guidance Line : accompagnement des mouvements pour une foulée plus efficace. Favorise également le mouvement naturel du pied pour une diminution de l’effort.

En outre la semelle qui attire tous les regards, on retrouve une coque qui enveloppe le pied et qui garantit un maintien efficace de la cheville et du talon grâce à la technologie Metaclutch.

La tige de la chaussure Asics MetaRide est conçue en mesh knit renforcé afin de favoriser l’aération et la circulation de l’air, pour une respirabilité optimale.

D’un point de vue esthétique je la trouve tout simplement magnifique avec ce noir majoritaire et une semelle rouge. L’Asics Metaride est également disponible dans une version femme.

EN PRATIQUE

Comme évoqué en préambule, j’ai pu essayer cette chaussure sur la dernière partie de ma préparation au MDP 2019  avec pour objectif le sub trois heures.

Le pari était risqué car il n’est pas forcément conseillé de changer de chaussure lorsque l’échéance est proche. D’autant plus que la Metaride affiche un drop 0mm et que je cours généralement en 9mm.

J’ai appelé un ami qui faisait parti de la “running elite squad Asics” et donc, équipé en Metaride, pour savoir si la transition entre un modèle classique et cette Asics pouvait se faire sans trop de problème. Ce dernier m’a affirmé que la transition se faisait sans mal et après ses conseils, j’ai pris la décision de choisir ce modèle et de faire confiance à l’ensemble des innovations apportées.

Confortable

La première fois que j’ai chaussé les Metaride, c’est un peu comme la première fois qu’on s’assoie sur un rocking chair. C’est un peu déstabilisant et on a un effet bascule très prononcé. Les “attaques talon” comme moi vont ressentir cette propulsion vers l’avant. C’est impressionnant lorsqu’on est pas habitué !

Aussi, du fait que la semelle intermédiaire soit incurvée, on a l’impression qu’il manque quelque chose sous l’avant pied.

Le chaussant est agréable et le pied est bien maintenu. Le laçage est suffisant, mais attention aux pieds forts pour qui les lacets pourraient être trop juste pour faire un double noeud.

Pour le long

Au risque de me répéter, cette chaussure ne sera pas appropriée aux personnes voulant faire un 10km en moins de 38mn. Pour ces derniers il faudra se tourner vers une chaussure plus légère et dotée de plus de dynamisme.

Là où elle saura tirer partie de ses innovations, et c’était mon cas, c’est pour les personnes qui ont des objectifs sur semi ou marathon et qui cherchent à s’améliorer. Là aussi, pour les personnes qui courent le marathon en moins de 02H40 passez votre chemin. Avec un objectif de moins de 03H00 c’est clairement ce qu’il me fallait.

J’ai apprécié la fermeté et le confort de cette chaussure même si la semelle est assez rigide et l’amorti plutôt ferme. Ce n’est pas la plus confortable des chaussures que j’ai testée mais pour les 42km195 je n’ai senti aucun échauffement.

Ayant une attaque talon, l’impact au sol est réellement réduit car la chaussure nous invite “gentiment” à aller de l’avant. Difficile de dire si c’est cette technologie qui m’a fait passer la ligne d’arrivée en 02H56 mais je n’ai à aucun moment eu le pas lourd ou une sensation d’écrasement de ma foulée.

Ce qui frappe également c’est que la semelle extérieure possède peu de rainures ou même de crampons. Cette chaussure est une pure routarde. Elle bénéficie d’une très bonne accroche sur sol mouillé comme j’ai pu le remarquer lors de mes entrainements.

MON AVIS

Dans l’ensemble je suis satisfait de cette chaussure car je n’ai pas eu de problèmes de transition. Le changement se fait plutôt bien même si je ne conseille pas de les mettre pour marcher (ce que j’ai fait et à l’issue de la journée j’avais quelques tensions aux jumeaux). Je ne pouvais résister à les chausser en mode lifestyle tellement elles sont belles.

Asics veut faire de cette Metaride LA chaussure qui vous permettra d’atteindre vos objectifs sur des courses de fond en optimisant votre foulée. Je suis persuadé qu’elle joue un rôle pour atteindre vos objectifs mais 95% de votre réussite dépendra de vos entraînements.

Après un marathon et quelques centaines de km d’entrainement, j’ai été agréablement surpris par l’état de la semelle extérieure qui ne présente pas d’usures significatives.

Je sais que beaucoup s’interrogent sur un tel tarif (250€) et je suis le premier à être interloqué. Asics et la Metaride ne sont pas les premiers à sortir une chaussure haut de gamme. La marque japonaise avait déjà sortie un modèle à ce prix avec la Metarun tandis que Nike ou encore Mizuno proposent également leur exclusivité.

Pour ceux qui ne lisent que la fin de l’article je reviens sur mon objectif marathon et bien oui je l’ai fait et en plus en Asics Metaride.

Test réalisé par Loïc pour Trail Session Magazine

Disponible sur i-Run.fr




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Mai 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *