OFF
ON
Boxed
Hoka Evo Carbon Rocket : Deux missiles au bout des pieds !

Hoka Evo Carbon Rocket : Deux missiles au bout des pieds !

En ce début d’année 2019, Hoka One One lançait un MISSILE destiné à la route : La EVO Carbon Rocket. Les prémices du Projet Carbon X faut-il bien croire.

L’intitulé du modèle parle de lui-même, nous ne faisons pas de l’élitisme, mais clairement Hoka destine ce modèle aux coureurs rapides et légers. Cédric, qui a 4 marathons à son actif sous 3h (entre 2h46 et 2h59) était le cobaye parfait pour le test de ce modèle.

Présentation générale et technique

Prêt à aller vite ? Voire même TRES TRES TRES vite ? Préparez-vous parce que ces missiles sont un concentré technologique de procédés étudiés et pensés pour vous permettre d’exploser tous vos chronos !

Pour commencer, c’est la première fois qu’Hoka intègre une fibre de carbone dans sa semelle intermédiaire. Comme en cyclisme, on le sait, le carbone c’est léger, ok c’est rigide, mais ça permet d’envoyer du lourd et d’aller vite, très vite, surtout quand “on est affûté comme une arbalète”.

D’autant que le procédé PROFLY a été ajouté pour garantir un retour d’énergie et ainsi transformer la rigidité du carbone en un phénomène de rebond à chaque impact de la foulée au sol. Assez bluffant au passage, j’en parlerai dans mon retour test.

Cette innovation engendre une propulsion vers l’avant tout en conservant un amorti indéniable : savoir-faire de la marque.

La tige en mesh offre une circulation de l’air incroyable. La respirabilité est exceptionnelle, en gros c’est un modèle léger et aérien en tous points. La conception sans couture assure un confort de par la réduction des frottements et donc moins d’irritation.

La semelle extérieure quant à elle adhère à merveille et résiste plutôt bien à l’abrasion. Sur sol mouillé ou sec, vous pourrez aller vite en toute sécurité !

“It’s Time to Fly !”

Le Test et l’Avis de Cédric

Déjà, étant cycliste depuis maintenant plus de 25 ans, j’ai vu l’arrivée du carbone dans ce sport. Alors dans le Running, forcément ça me parle !

C’est un matériel très léger comme tout le monde le sait, robuste et surtout très dynamique. Son seul défaut : sa rigidité. Mais Hoka a su révolutionner cette intégration de plaque en fibre de carbone en y associant son procédé PROFLY. La Chaussure gagne clairement en souplesse.

Hoka n’innove pas vraiment avec l’intégration de cette plaque en carbone puisque Nike l’a fait sur sa Vaporfly et récemment sur sa Zoom Fly. L’innovation vient véritablement de cette association citée ci-dessus.

On ne va pas rentrer dans les Histoires de qui plagie qui … c’est sans fin … car depuis le Boost de Adidas, TOUTES les marques du marché ont travaillé sur de l’amorti restituant l’énergie.

De plus il me semble que ce que souhaitent savoir tous les runners, c’est comment se comporte cette shoes, et si le prix en vaut la chandelle 😉

L’OUVERTURE DE LA BOITE

Bien que cela reste à chaque fois bien subjectif et une question de goûts et de couleurs… j’aime bien commencer et dérouler mes retours tests de la réception, au passage aux pieds, puis enfin les premières foulées en terminant et concluant avec mon avis sur un peu plus de 200km de protocole test.

L’ouverture de la boîte c’est le moment où l’on est tous excités à l’idée de découvrir nos précieuses 😉

Bon, clairement je les trouve juste “canons”. Ah c’est sûr vous allez être visibles avec aux pieds 🙂 Le coloris jaune flashe, et le bleu turquoise rappelle le ciel bleu azur…

Avec ces shoes c’est très clair, au premier visu la devise de la marque “It’s time to fly” ne cesse de résonner !

LA PRISE EN MAIN

Qu’elle est jolie ! Quel Look elle a ! Pfff elle m’a déjà séduit rien que visuellement <3 Prise en main elle est légère, on est bien sous les 200g ! Tout ce que j’aime pour envoyer des 10 X 1000m en moyenne entre 3min15 et 3min25 ou des 300m entre 48sec et 52sec, ou encore des 400m entre 1min15 et 1min20 ! Déjà elle je le sais, c’est une compétitrice et il ne faudra pas que je grossisse trop post courses, sinon elle restera au placard.

Le mesh est hyper aéré sur l’avant-pied. La semelle extérieure semble accrocheuse et robuste… Ca c’est un bon point parce que j’ai utilisé beaucoup de modèles Hoka, et c’est vrai que passés les 500km ça commence à s’user…

Bon à présent il faut que je les passe aux pieds pour vérifier la taille et valider ces impressions visuelles 😉

LA MISE AUX PIEDS

J’ai un pied fin et j’apprécie quand ce dernier est bien maintenu. Bon ok depuis Altra j’ai revu ma position sur ce point, mais là rien à dire quand même : c’est confortable. Je ne ressens pas de gêne particulière, la taille est impeccable. Parfois la taille de chaussure peut varier d’un modèle à l’autre sur certaines marques… Là non. Vous pourrez prendre votre taille habituelle chez Hoka.

Effectivement on ne sent aucune couture, normal il n’y en a pas ! (rires)

Donc ça laisse bien augurer qu’il n’y aura pas de frottements et échauffements. J’ai eu limite envie de courir pieds nus dès le premier run… mais je me suis ravisé et ai mis mes chaussettes les plus fines.

MON TEST

Bon… dès les premières foulées je suis parti à fond et j’ai fini encore plus à fond sur ce qui devait être à la base un footing de 1h. Je ne suis pas non plus un Athlète hein… J’ai fait 14.5 bornes en 1h à l’éprouver dans les relances, sur des zones planes, d’autres moins… Ce premier run avec, je m’en rappelle encore, tellement il m’a marqué !

J’étais en fin de préparation Marathon de Paris 2019 que je bouclerai en 2h58 quelques semaines plus tard. Donc pas à mon meilleur niveau, mais suffisamment en cannes pour vous dire que ce modèle est effectivement très léger, très aérien, EXCESSIVEMENT dynamique… mais je trouve : pas forcément super stable sur le médio-pied.

Mais pas grave, j’ai décidé qu’avec je ferai toutes mes séances VMA les plus rapides et les plus compliquées. Je vous le confirme, au-delà de 75kilos ce sera un peu limite. Elle a clairement un profil racé et est destinée aux coureurs légers qui vont vouloir aller vite, très vite.

Le bénéfice de l’association plaque en fibre carbone au PROFLY permet d’assurer une propulsion permanente vers l’avant. Plus vous irez vite, plus ça vous invitera à aller encore plus vite, c’est vraiment bluffant.

Pour l’amorti, c’est clairement bluffant aussi, Hoka a su garder les avantages de certains de ces modèles comme les Arahi, Clifton… Soyez serein l’amorti et le confort sont au rendez-vous 😉

Et la tige en mesh… Pouah mais quelle respirabilité ! RAS ! Ca ventile, ça évacue la transpiration, pieds secs assurés. Et mon envie de courir pieds nus dedans n’était pas une hérésie. La circulation de l’air est impeccable du bout des orteils au talon.

Je n’ai pas eu la moindre ampoule ni le moindre échauffement au niveau de mes pieds, la conception sans couture joue donc parfaitement son rôle.

On est en présence, clairement, d’un modèle “performance” de la marque américaine !

SON PETIT BEMOL

Sa stabilité n’est pas optimum. Après je dois tout remettre dans son contexte. Depuis maintenant quelques mois je cours en Zero Drop avec Altra. A plat donc. Et que ce soit ces Hoka ou une autre marque, j’ai cette sensation qu’au niveau du medio-pied il y a comme “un rouleau” qui rendrait peu stable ma foulée quand je fatigue un peu et pars sur le médio.

Le truc c’est que si j’envoie non stop sur l’avant-pied avec ces Hoka Evo Carbon Rocket, je n’ai pas cette sensation d’instabilité. A mon niveau je ne l’utiliserai pas sur Marathon puisque j’ai tendance, avec la fatigue, comme tout le monde, à partir sur le médio.

C’est très subjectif, et ce petit bémol peut ne concerner que moi.

En revanche sur ce modèle on a une semelle extérieure stable qui par toutes météos accroche et adhère. Je n’ai jamais eu la crainte de glisser ou chuter.

En plus il semble que ce modèle va durer à l’épreuve du temps car la semelle extérieure résiste bien à l’abrasion.

Comparé à d’autres modèles de la marque celui-ci devrait donc durer et résister à l’usure… Un bon point 😉

MA CONCLUSION

Ces Evo Carbon Rocket de Hoka sont de véritables missiles à utiliser pour vos entraînements spécifiques rapides et la compétition.

Je les recommande sans hésiter aux coureurs légers et performants désireux d’exploser leurs chronos du 5km au semi-marathon, au-delà c’est à vous de voir !

Merci Hoka One One pour ces bijoux et hâte de découvrir un peu plus ce Projet Carbon X 😉

Test réalisé par Cédric pour Trail Session Magazine

 

Disponible sur i-Run.fr




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Juin 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *