Le défi Mont-Blanc 2020 d’Arthur Joyeux-Bouillon du Team Compressport

 

Le défi Mont-Blanc 2020 c’est quoi ?

Pour compenser une saison sans course Arthur Joyeux-Bouillon s’est lancé un sacré défi : faire l’aller-retour jusqu’au sommet du Mont Blanc depuis la Rosière, par un itinéraire « qui lui en mettra plein les yeux ».



Le fameux itinéraire du défi Mont-Blanc

Col du Petit Saint Bernard, Col des Chavannes, lac Combal puis montée vers le refuge Gonella par le Glacier du Miage. Ensuite direction le Piton des Italiens, pour arriver au sommet du Mont Blanc. Et pour la descente ce sera le même itinéraire.

Sur le papier le parcours est de 84,7 km pour 5910 m de D +/- avec une grosse partie du dénivelé en haute altitude.

Il sera accompagné de son coach et ami Fabien Antolinos.
La trace GPX de leur parcours est disponible à tous sur trace de trail :

https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/122109

Le départ est prévu de la Rosière lundi 13 juillet à 20h00 et l’objectif est d’être de retour avant 16h le lendemain soit en moins de 20h00.

Compressport a  rencontré Arthur avant son départ, voilà ce qui ressort de leur échange.



Interview face à face avec Arthur

Pourquoi as-tu choisi ce projet défi Mont-Blanc ? Quelle importance a-t-il pour toi ?

J’habite à La Rosière depuis près de 3 ans et j’ai eu un coup de cœur pour cet endroit.
Je suis devenu ambassadeur du Trail dans la station avec Fabien Antolinos il y a 1 an et nous avons rapidement évoqué un projet commun à réaliser ensemble, car nous avons la même vision de la montagne.

La Rosière est située en Savoie, à 1850 m d’altitude, au pied du Mont Blanc côté italien.
La station est à côté de la frontière italienne et du col du petit Saint Bernard, où passe la TDS.

On avait en permanence le Mont Blanc à portée de mains sur nos sorties et c’est là qu’on a décidé de créer un projet : rejoindre le Mont Blanc directement depuis La Rosière, en moins d’une journée, comme si on partait faire notre sortie depuis la maison !

Comment t’es-tu préparé à cela et le confinement a-t-il affecté ton entrainement ?

Je ne me suis pas spécialement préparé pour ce projet particulier, j’ai juste continué à m’entraîner, en adaptant certaines choses que j’ai apprises de mes dernières saisons.

J’ai la chance d’avoir fait le confinement à la maison à La Rosière et j’ai donc pu m’entraîner avec beaucoup de dénivelé autour de chez moi. À 1 km autour de chez moi, je pouvais facilement faire plus
de 1000 m de D +.

Sauf qu’après le confinement, je suis retourné à Dijon pour finir ma formation de gendarme de haute
montagne pendant 5 semaines. Je me levais tous les matins à 4h30 pour aller courir 1h00 et essayer de
maintenir un rythme correct d’entraînement.

En revanche je n’ai presque pas fait de dénivelé pendant ces dernières semaines… Pour la partie glacier, j’ai revu les nœuds, les manips de corde et les techniques de piolet.



Que prévois-tu pour le reste de l’année ?

J’ai l’intention de faire le MXTREM à Montreux, en Suisse, 112KM et 8’500 D + le 25 juillet.
Ce sera l’occasion de retrouver mon cher Diego Pazos mais aussi des paysages magnifiques !

Ensuite au mois d’août j’ai prévu l’Échappée Belle en Belledonne, une course particulièrement technique de 149KM pour 11’400 M D +. Je connais bien l’endroit pour y avoir grandi et c’est un terrain qui peut me convenir. C’est pour moi une course authentique et extrêmement exigeante ! J’ai hâte.

Et enfin au mois d’octobre si les conditions sanitaires le permettent, je serais de nouveau au départ de la diagonale des fous, cette fois pour venir à bout de cette course qui me fait tant rêver et sur laquelle je m’étais blessé l’année dernière.

 

L’ensemble de l’équipe rédactionnelle lui souhaite que du bon pour ce défi qui va lui en mettre plein les yeux et les guiboles à coup sûr !!!

 





Sources : Communiqué de Presse COMPRESSPORT

 

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

 

©Trail Session Magazine, Juillet 2020

 

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Auteurs

  • Romain SEMPEY : 40 ans, Chargé d'affaires dans le bâtiment, vie maritale, un enfant, région Bordelaise. Adepte des sports collectifs depuis l'âge de 7 ans, je pratique le Running depuis 12 ans et le Trail Running depuis 9 ans. Ce que j'aime dans cette discipline c'est l'effort qui dure longtemps et la gestion de celui-ci. Voilà pourquoi je me suis vite mis à l'Ultra Trail et que c'est sur les longs formats que je prends le plus de plaisir. Je suis un amoureux des grands espaces, de la montagne et des paysages magnifiques et si je devais suivre une seule devise, ce serait "Seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin", alors ne cherchez plus d'excuses et allons y ensemble !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *