adidas Terrex Agravic BOA : Confort, Légèreté, Rebond, et un système de serrage révolutionnaire !

adidas Terrex Agravic BOA : Confort, Légèreté, Rebond, et un système de serrage révolutionnaire !

La adidas Terrex Agravic BOA réunit confort, légèreté et rebond. Pour de la moyenne distance elle saura vous ravir de par son confort et son dynamisme tout en ayant une accroche plus que sécurisante avec la semelle Continental.

Elle finira de vous séduire avec le BOA Fit System, un système de serrage automatique de vos chaussures, précis et minutieux sur lequel nous ferons focus.

Cette Terrex Agravic a été testée lors de l’Adidas Infinite Trails 2019 en Autriche dont BOA est partenaire, et c’est à ce titre que nous sommes rentrés dans les bureaux européens de la marque et allons être en mesure de vous parler de cette marque grandissante !

VISITE DU SIEGE DE BOA FIT SYSTEM EUROPE (AUTRICHE)

BOA Fit System : Des Pionniers du laçage rapide nés dans le Colorado (USA)

Cet article retour test des adidas Terrex Agravic BOA me permet de vous présenter et de vous parler de BOA dont nous avons eu la chance de visiter les bureaux européens basés en Autriche.

Mais avant de vous présenter la technologie à proprement parlé, faison un petit rappel historique :

“Boa est né dans les Rocheuses en 2001 avec un système d’ajustement de performance révolutionnaire qui a transformé la manière dont les surfeurs ont “composé” leurs bottes. Des sommets les plus hauts aux fonds de vallée, et au-delà, nous sommes passionnés par l’inspiration et vous permettant de performer à votre meilleur.

Le Fit Système Boa est un système breveté révolutionnaire et primé, intégré aux produits des marques leaders du marché, améliorant encore le meilleur équipement du monde. Les solutions innovantes de Boa sont conçues pour permettre aux consommateurs de se connecter rapidement et avec précision.

Que ce soit le snowboard dans l’arrière-pays du Colorado, les randonnées alpines en Autriche, la participation au Tour de France, la compétition ultra-trail, la randonnée au Mont Fuji, le golf à Augusta ou le travail dans des conditions extrêmes de plein air dans le nord de la Finlande, Boa aide les consommateurs à atteindre leur meilleur niveau.”

“Boa a été fondé en 2001 par Gary Hammerslag, un snowboardeur, surfeur, entrepreneur et véritable pionnier. Gary a quitté la Californie, au milieu des années 90, pour Steamboat dans le Colorado, après avoir vendu avec succès sa société précédente qui créait des solutions innovantes pour les cathéters améliorant ainsi la rapidité et l’efficacité des procédures d’angioplastie.

Après être arrivé à Steamboat, et en snowboard aussi souvent que possible, il a envisagé la possibilité d’améliorer considérablement le maintien et la performance des systèmes de laçage pour le snowboard en appliquant des éléments de ses connaissances dans le domaine des dispositifs médicaux et une compréhension intuitive des possibilités d’améliorer la performance de ses boots.”

Cyclisme bien entendu (prototype en cours d’élaboration)

“Après de nombreux prototypes et d’essais terrain, le Fit Système Boa est né, offrant un réglage rapide, facile et précis. L’intensité et la confiance de Gary en Boa attirèrent les deux premiers partenaires, K2 et Vans, et ont permis de lancer en 2001 les premières boots de snowboard dotées du système Boa.”

“Alors que deux marques partenaires ont tenté leur chance au début, aujourd’hui, plus de 300 marques partenaires font confiance à Boa. À l’heure actuelle, le Fit Système Boa est utilisé dans des millions de boots, casques, chaussures et d’autres produits performants à travers le monde.

LifeStyle 🙂

Ce qui a commencé dans un petit local dans les Rocheuses est devenu une entreprise mondiale avec des bureaux aux États-Unis, au Japon, à Hong Kong, en Chine, en Corée et en Autriche. Ceux-ci sont dotés d’une vision commune : créer des produits étonnants, innovants et de haute qualité, capables de transformer le réglage et la performance pour vous permettre de réaliser vos plus grands exploits.

Dernière Hierro (Trail) …

À l’avenir, Boa poursuivra son engagement profond pour améliorer la performance des produits de nos marques partenaires, tout en protégeant l’environnement et les communautés que nous servons, et en investissant dans l’innovation et dans notre personnel.”

LifeStyle 🙂

Comment utilise-t-on le système de laçage BOA ?

Le système de laçage Boa est intégré à la chaussure. Une fois celle-ci chaussée, il suffit de pousser la molette contre la chaussure et de la tourner.

Tout en la tournant vous allez sentir le chausson intérieur se resserrer autour de votre pied. Une fois confortablement installé dans la chaussure l’opération est terminée.

Pour desserrer et enlever la chaussure c’est encore plus simple. Il vous suffit juste de tirer sur la molette. Le serrage est précis au millimètre. 1 cran de molette correspond à 1mm de serrage.

Le système BOA se décline ensuite en plusieurs versions : celui utilisé sur la Terrex Agravic combine le disque L6 et le lacet TX4.

Pour plus d’informations sur le système BOA Fit et ses déclinaisons, rendez-vous sur le site de Boa 😉

Le Test

Vous pouvez retrouver mon récit de course ici concernant l’adidas Infinite Trails 2019 à Gastein 😉 Je tiens à remercier toute l’équipe de BOA et Hilke pour ce voyage de presse que je ne suis pas prêt d’oublier.

J’ai ainsi pu aussi finaliser le protocole test de ces adidas Terrex Agravic sur le prologue et le Loop 1 de cette course.

Les ayant reçues quelques semaines plus tôt j’avais pu faire quelques footing avec et me rendre compte qu’elles seraient idéales pour du trail qui n’excèderait pas 30km, et je ne m’étais pas trompé.

Prologue de 15km en 900m de dénivelé adidas Infinite Trails 2019

Loop 1 25km et 1900m de dénivelé adidas Infinite Trails 2019

La première impression lorsqu’on la prend en mains, c’est sa légèreté. Et une fois chaussée c’est pareil. Le Look est sobre, efficace, et racé (question de goût). Mais on sent que c’est une chaussure pour aller vite et bien.

Car la deuxième impression c’est le confort du chaussant. Le pied est enrobé comme il faut, et le système de serrage BOA ajuste avec perfection ce confort dans la tenue du pied.

Le mesh élastique de la chaussure enveloppe bien le pied. La largeur de Toebox n’est ni trop large ni trop fit. Donc tous les pieds pourront s’y retrouver.

Avec un Drop de 7mm on reste sur un modèle intermédiaire qui en fait une chaussure de trail plutôt polyvalente au final. Bien que passés 30km bien techniques, cette Agravic trouvera peut être ses limites…

Outre le confort du chaussant, la légèreté de la chaussures dans sa globalité, sa technologie Boost qu’on ne présente plus (amorti qui renvoie l’énergie absorbée pour créer du rebond et du dynamisme), le semelle extérieure Continental finira de vous rassurer.

La qualité de l’accroche est exceptionnel. Sur terrains techniques de type haute montagne, elle se comportera super bien et j’ai pu en faire l’expérience dans la première partie de la descente du Loop 1 de l’Infinite Trails.

C’était un sacré chantier, et la chaussure a parfaitement assuré niveau maintien des chevilles, accroche, dans les portions les plus délicates.

La chaussure offre donc une adhérence qui vous permettra d’aborder vos descentes en toute sécurité ! C’est un vrai grip sur les terrains profil haute montagne, et sur sol mouillé ça tient la route aussi !

Les petits passages de rivières et pierres bien trempées, ça n’a pas glissé. Pour l’amorti, ça fait l’affaire, par contre au-delà de 25-30km ça devient un peu juste.

La technologie Boost permet de relancer et d’avoir une chaussure dynamique, par contre elle a tendance à s’écraser au fur et à mesure des kilomètres qui passent… et de facto au-delà de certaines distances ce sera sa limite.

La tige textile résiste bien à l’abrasion. Les renforts en TPU présents au niveau du médio-pied assure un maintien exceptionnel : peu de frottements et donc un max de confort 🙂

Le Système BOA

Ce n’est pas une première pour moi et revenir à un système de laçage classique devient difficile une fois que l’on a pu tester le système BOA. Même le système Quicklace ne me transcende plus.

J’ai découvert le système BOA sur mes chaussures de cyclisme il y a de cela maintenant une dizaine d’années. Alors quand j’ai découvert que la marque commençait à mettre son système sur des chaussures de Trail, j’ai été subjugué.

En effet, une fois le pied rentré dans la chaussure, un tour de mollette et elle est immédiatement ajustée avec une précision millimétrée.

Sur ce modèle on sent vraiment que toute la chaussure ne fait qu’un avec le pied : vraiment super agréable, pas de souci de serrage, ni peu ni trop serré !!!

J’en retire un usage simple et efficace, un serrage homogène sur tout l’avant pied, et enfin une facilité de chausse et déchausse de vos chaussures !

J’ai d’ailleurs hâte de partager avec vous (courant septembre) mon retour test de New Balance 1500 conçue spécifiquement pour la pratique du triathlon.

Comme dirait mon rédacteur : “BOA, BOA, BOA ma parole !!!” 🙂 Car là où le système est extrêmement bien fait et pensé : tout est prévu pour que ce dernier ne s’ouvre intempestivement avec les chocs, il résiste à la saleté, est imperméable… c’est un coffre-fort de technologies 😉

Conclusion

La chaussure adidas Terrex Agravic BOA est une valeur sûre pour les trails de courte à moyenne distance. Elle a été pensée pour son confort et se faire oublier.

Le système BOA apporte LA touche finale à ce modèle ! Le +++ avec la semelle Continental qui font de ce modèle la chaussure de Trail qui pourra vous accompagner sur des chemins peu techniques mais aussi la Haute-Montagne.

 

Test réalisé par Cédric pour Trail Session Magazine

 

 

Disponibles sur i-Run.fr

 




Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

Tests réalisés en partenariat avec Crosscall

©Trail Session Magazine, Août 2019

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Recevez notre Newsletter

2 comments

    • Tu peux. Par contre n’excède pas 25-30km, sincèrement.
      Prends bien ce modèle avec le système BOA, ça n’a franchement rien à envier au Quicklace.
      Aussi BOA est sur les nouvelles Hierro que Sébastien va tester, et porter sur l’Ultra Mirage 100k. Elles ont des guêtres intégrées, et à priori c’est une boucherie aussi 😉

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *