Advertisement


 
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content


Brooks Hyperion Elite 2 et Catamount comme « fers de lance »

Brooks Hyperion Elite 2 et Catamount comme « fers de lance »

 

La marque Américaine Brooks n’ a pas chaumé en ce début d’année 2021. Malgré un contexte sanitaire compliqué, elle nous gratifie de deux nouveautés. Un modèle à semelle carbone, la Brooks Hyperion Elite 2, et la très bonne Catamount dans un nouveau coloris moins salissant.

J’ai eu la chance et le privilège d’avoir eu entre les mains (ou plutôt aux pieds) cette Hyperion Elite 2, qui au départ m’effrayait un peu. La semelle carbone peut faire peur, en tout cas elle intrigue, c’est une certitude.

Pour la Catamount, je reviens sur mon expérience avec la version blanche (dont vous trouverez le lien du retour test plus bas) car pas d’évolution majeure à noter entre ces deux versions.



Vidéo de présentation

Brooks Hyperion Elite 2

Six mois après la sortie de l’Hyperion Elite M, cette deuxième version arrive comme une évidence. Évidence avec une première version un peu timide.

Comme si Brooks avait succombé à l’appel marketing en proposant eux aussi un modèle de chaussure à semelle carbone.

Brooks Hyperion

Vue d’ensemble – Brooks Hyperion Elite 2

Même si les changements entre les deux versions ne sont pas si nombreux, ils semblent donner plus de peps et de confort à cette dernière.

Les différences avec la Brooks Hyperion 1

L’une des nombreuses interrogations lorsqu’on souhaite acheter un modèle de chaussure, c’est de savoir lequel choisir. Une fois ce dernier fait, il reste cependant le prix. Et là, ça pique un peu.

Comme beaucoup de chaussures aux technologies semblables, le tarif dépasse allègrement les 200 euros, 250 précisément pour cette Hyperion Elite 2.

Brooks Hyperion

Couleur gris/jaune unique

Il reste donc une solution pour vous offrir la possibilité de courir en Brooks carbone pour moins cher. C’est de choisir le modèle antérieur. Quand bien même vous en trouverez… en effet la première version des Hyperion se fait rare.

Comme si Brooks avait largement anticipé la sortie de cette deuxième version.

Donc, si vous avez un choix à faire entre les deux modèles et que le tarif n’est pas l’élément principal voici les quelques différences.

Brooks Hyperion

Semelle DNA Flash – Brooks Hyperion Elite 2

L’aspect visuel passé, il faut regarder du côté de la semelle intermédiaire. C’est l’évolution prédominante et ça se ressent sur l’amorti et la relance. Brooks a troqué une semelle DNA classique pour la toute dernière DNA Flash.

Cette mousse amortissante et dynamique s’associe très bien à la rigidité de la semelle carbone. Elle est, pour ma part, et depuis que je l’ai découverte le fer de lance de la marque Américaine.



Généralités sur la Brooks Hyperion Elite 2

Qui dit semelle carbone dit forcément vitesse. C’est vrai et j’en parlerai après. Mais c’est également l’occasion de placer ce produit et démystifier un peu le sujet.

Vous vous demandez sûrement si une chaussure à semelle carbone est faite pour tout le monde. Je dirais OUI pour ce qui est de cette Hyperion. Et pourtant, je pensais qu’elle ne m’était pas destinée. Néanmoins, elle propose des atouts semblables à une chaussure « classique ».

Brooks Hyperion

Un look à part

Pour information et pour que vous puissiez situer ma pratique de la course à pied, je me résume à 4/6 entraînements par semaine, une VMA de 19,5 et un marathon sous les 03H00. Je ne suis donc pas un coureur professionnel, je me situerais dans la moyenne +

Ce modèle route est donc une aubaine pour les personnes qui souhaitent améliorer leur performance que ce soit sur 10 km voire marathon, et même semi, et même 5km en fait. Car oui, malgré une semelle carbone, la semelle intermédiaire en DNA Flash offre un nouvel amorti plus qu’acceptable.

Pour rappel, cette mousse intègre de l’azote ce qui permet d’améliorer le rebond pour une durabilité accrue.

Malgré des technologies de dernière génération, elle est plus lourde d’une vingtaine de grammes que son aînée, mais on est sur une chaussure autour des 200/210 g selon la pointure.

Brooks Hyperion

Dynamique et confortable – Brooks Hyperion Elite 2

Avec un drop de 8mm on est dans les standards des semelles en carbone. De mémoire et ça reste à confirmer, il n’est guerre possible de descendre en dessous à cause de la rigidité de cette dernière.

Esthétisme

Esthétiquement, elle tranche clairement avec la première version. Même si la tige est la même, elle dispose d’une semelle plus racée et d’un look général plus marqué. Perso j’adore et ça fait tourner quelques têtes. On se prendrait presque pour un coureur élite.

Elle est dispo que dans ce coloris et j’avoue que le gris est un peu salissant. Je les nettoyais après « quasi chaque sortie pour qu’elle garde leur éclat.



Confort de la Brooks Hyperion Elite 2

Dans ce chapitre, je parle de confort mais je suis partagé. Il est clair que ce ne sont pas des Transcend ou des Glycerin. C’est ferme mais néanmoins confortable sur l’impact au sol.

La tige est un peu raide notamment au talon ou j’ai eu des ampoules sur mes premiers runs. La chaussure a un fit étroit sur l’avant pied mais moins qu’une autre marque.

Brooks Hyperion

Laçage extensible et languette fine

J’ai grandement apprécié le système de laçage plat d’une longueur suffisante et légèrement extensible. Ça maintient sans lacérer le coup de pied. Associé à une fine languette, la combinaison est parfaite et reste bien en place.

Du dynamisme

Et oui on y est, ce n’est pas un scoop si je vous dis que cette chaussure vous donne du dynamisme. Si en plus de cela, je vous prouve que j’ai amélioré mes performances, vous allez dire que j’exagère. Alors non, je ne jouerai pas les qualifs pour Tokyo, mais concrètement j’ai testé une séance de vitesse sur tapis pour ne pas être gêné par d’autres facteurs.

Une séance dont le but est d’aller le plus loin possible. Elle consiste à valider des paliers de vitesse jusqu’à ma VMA et plus si affinité. Et de l’affinité, j’en ai eu avec ces Brooks, puisque j’ai pu passer deux paliers de plus que ma VMA. En extérieur, c’est dans des séances au seuil que j’ai remarqué une plus grande fluidité et une facilité dans le mouvement.

Je suis conscient qu’il faut prendre en compte la fatigue, le moment de la journée mais je vous assure qu’il y quelque chose en plus avec ce type de chaussure. C’est « presque limite » lorsque qu’on est  fatigué car on serait poussé à aller un peu plus vite et donc « tirer sur la corde ».



Semelle extérieure de la Brooks Hyperion Elite 2

C’est déroutant de voir un tel minimalisme. Les inserts en caoutchouc sont réduits au minimum. On devine ainsi les points d’impact et on remarque donc que l’attaque médio/avant pied est privilégiée.

Dans la pratique, c’est simple donc, mais efficace. Je n’ai pas testé sous la pluie mais sur des virages sec : ça répond bien.

Aussi, et c’est peut être m’a plus grande inquiétude, je pense que ça reste fragile. J’ai une centaine de kilomètres avec et pour le moment je ne déplore pas une usure prédominante. Je demande à voir sur le long en espérant passer les 500 km.



Caractéristiques techniques Brooks Hyperion Elite 2

  • Semelle intermédiaire DNA Flash : amorti, légèreté et retour d’énergie
  • Plaque de propulsion en fibre de carbone : propulsion, stabilité et économie d’énergie
  • Rapid Roll au talon et aux orteils : forme incurvée pour une meilleure transition vers l’avant
  • Tige en mesh stretch : respirabilité et maintien
  • Semelle extérieure en caoutchouc renforcé : adhérence et durabilité
  • Drop : 8 mm
  • Poids : 207g en taille 42
Brooks Catamount

Brooks Catamount nouveau coloris

Brooks Catamount 2021

Littéralement traduit par “chat des montagnes” la Catamount annonce la couleur. Elle s’inscrit sur un registre de chaussure performante pour l’ultra.

En 2020, Brooks avait volontairement choisi de ne pas faire comme tout le monde et de proposer un esthétisme “vierge” de couleur. Tout du moins en grande partie.

Telle une page blanche, la firme Américaine avait souhaité mettre à contribution le coureur pour que ce soit LUI (ou ELLE), qui écrira son histoire au gré des kilomètres parcourus. Chaque tache devait la rendre unique et vous pourrez raconter au travers de ces dernières vos différents défis.

Retrouvez ci-dessous mon test de la 1ère version :

Brooks Catamount : LA nouveauté trail de l’année

En 2021, Brooks a revu l’enveloppe externe en proposant une chaussure identique avec une couleur dominante noire.

Brooks Catamount

Brooks Catamount noire

C’est très curieux comme choix marketing mais j’aime l’idée. Après tout, il est vrai que la copie 2020 de cette chaussure innovante était bonne. C’est donc bien de renouveler un produit en changeant juste sa robe sans modifier un aspect technique pour susciter le désir des utilisateurs.



Rappel des caractéristiques générales de la Brooks Catamount

Pour pousser la personnalisation à son paroxysme, trois lignes vierges se distinguent sur la chaussure avec en titre “My crew” pour pouvoir écrire le nom de votre équipe ou bande.

La frontière entre chaussure de route et de trail n’a jamais été aussi réduite.

Avec 22 mm à l’arrière et 16mm à l’avant, on reste dans la norme des chaussures rapides. Le drop de 6 mm reste le maximum que je m’autorise pour favoriser une prise d’appui avant-pied.

Semelle extérieure Trail Track

Déjà présente sur les autres modèles trail, cette dernière propose une adhérence de bonne facture sur diverses surfaces, sèches ou mouillées.

Les nombreux crampons augmentent considérablement l’accroche en descentes et confèrent une traction explosive en montées.

La nouveauté vient avec l’intégration d’une plaque nommée Ballistic Shield. Cette dernière disposée du talon à l’avant-pied permet au traileur de se préserver des désagréments d’un sol accidenté. En gros, c’est une plaque de protection pour moins ressentir les aspérités du sol.

Cette dernière propose un bon niveau de flexibilité qui permet de garantir un bon maintien.



La languette mystérieuse

Là, vous vous dites : “Ok le mec va nous parler de la languette, mais on s’en fout un peu, c’est une languette quoi.”

Ok, je vous l’accorde c’est une languette. Bien que très agréable et dotée d’élastiques intégrés à la tige de la chaussure pour la maintenir dans l’axe, la languette de cette Catamount est tout sauf inintéressante.

En effet, une inscription m’interpelle car il est marqué : « Designed and built for 100 miles of run happy ». Ce qui signifierait que cette chaussure ne pourrait supporter plus de 160km?

Ce serait complètement dingue, mais en même temps pas étonnant, que la semelle intermédiaire en DNA Flash ne résiste pas dans le temps.

J’ai du mal à y croire tout de même tant elle dégage un aspect solide. Avec un tarif de 160 euros, ça ferait cher le kilomètre.

Brooks Catamount

Brooks Catamount

C’est ce que je pensais lors de mon article en 2020 mais je peux aujourd’hui assurer que ce n’est pas le cas et qu’elle dure bien plus longtemps.

Points clés de la chaussure Brooks Catamount

  • Idéale sur moyennes et longues distances
  • Semelle intermédiaire DNA Flash : légèreté, amorti, retour d’énergie, foulée dynamique et fatigue retardée
  • Semelle extérieure TrailTack : adhérence, polyvalence, accroche et traction
  • Plaque Ballistic Rock Shield : protection contre les débris
  • Canaux de drainage : évacuation de l’eau et de l’humidité
  • Empeigne en mesh : respirabilité et fraîcheur
  • Languette attenante : ajustement et absence d’infiltrations
  • Renforts internes au médio-pied : maintien
  • Pare-pierres : protection et durabilité
  • Attache-guêtre
  • Largeur D : médium
  • Drop : 6 mm
  • Poids : 267g en taille 42



Test terrain de la Brooks Catamount

Comme vous êtes des lecteurs assidus, j’ai pour habitude de porter mes chaussures de sport à la maison ou en ville pour les “faire”. Et c’est souvent pied nu à l’intérieur que j’aime me faire une idée du confort.

Toute prétention gardée, les premières sensations m’ont peu trompé.

Légèreté et souplesse

L’amorti est d’une souplesse agréable sans compromettre le dynamisme et la sensation de vitesse qu’elle procure. Que ce soit sur courte distance ou des séances de course longue je n’ai eu aucun problème particulier.

Brooks Catamount

Un design superbe

Ce qui m’étonne c’est que, malgré un poids de 267g, j’ai l’impression qu’elles en font 50g de moins. Allez savoir pourquoi ! Sûrement le mesh aéré associé un confort général.

Tenue de route

Je ne vous parlerai que de son comportement sur terrains mixtes. La crise sanitaire ayant contraint nombre de mes déplacements et motivation à aller courir dans les Pyrénées.

Brooks Catamount

Laçage agréable et suffisant

L’accroche et la forme des crampons procurent une bonne tenue en sous bois même par temps humide. Elle est même super sur les partie sablonneuses et plutôt bonnes sur route mouillée.

En terme d’usure, et après plusieurs mois je trouve qu’elle se comporte bien. Pas de signes de détérioration précoce.



Mon avis général sur la Brooks Hyperion Elite 2 & la Catamount

Brooks Hyperion

Brooks Hyperion Elite 2

Dire que cette chaussure est réservée aux élites serait mal connaitre cette dernière. On a tous des objectifs différents. Un sub 03H30 sur Marathon, ou alors un 10km en moins de 40mn par exemple et vous avez du mal à le passer. Je pense sincèrement qu’elle peut être un allié.

Alors oui on peut parler de dopage technologique, de triche. Je ne souhaite pas rentrer dans ce débat. Je souhaite rendre un avis objectif et vous décrire cette Hyperion Elite 2.

La semelle de propreté est amovible ce qui permet l’ insertion d’une semelle orthopédique pour ceux qui souhaiteraient.

Des sensations uniques avec la Brooks Hyperion Elite 2

Les sensations sont excellentes et l’attaque médio/avant pied est favorisée. Le moelleux de la semelle en DNA Flash ne contraint pas un rebond amélioré par rapport à la première version.

C’est par ailleurs la même semelle que les Hyperion Temp et la Catamount…

La Brooks Catamount pas en reste…

Brooks Catamount

Brooks Catamount nouveau coloris

Après un premier test l’an dernier et depuis d’autres kilomètres parcourus avec la Catamount, mon avis est toujours le même.

Je dois rectifier cependant un élément ou je pensais que le slogan de la chaussure voulait dire qu’elle allait durer 200km. Force est de constater que ce n’est pas le cas, et qu’elle est faite pour durer aussi longtemps qu’une autre paire de chaussure. J’ai dépassé les 200 km de test avec et elle est toujours au top.

Si je dois juger le comportement, la tenue de route, le confort et le look, alors je mettrais une note proche du 20/20. Brooks confirme encore une fois sa réputation de chaussure confortable pour de longue session.

J’avais adoré l’idée de salir les Catamount blanches. Je trouve encore plus fort que Brooks ne propose pas une Catamount 2 avec peu de modifications juste pour sortir une nouveauté. La nouveauté reste le coloris et j’aime beaucoup l’idée.

C’est ça que je trouve fort. Je ne sais pas si c’est voulu mais cela interroge sur le réel besoin d’avoir le dernier modèle pour son côté esthétique ou ses innovations techniques.



Brooks a choisi l’esthétique. En plus, pour les amoureux de la Catamount, ces derniers vont pouvoir la salir à souhait, sans craindre pour leur précieux.

L’empeigne en mesh est légère mais dispose de protections utiles pour le hors chemin. C’est sans aucun doute une véritable chaussure de trail et je me suis senti en confiance avec cette Brooks Catamount.

Protégée par un pare-pierre limitant ainsi les effets de l’abrasion elle dispose également d’ouvertures qui permettent d’évacuer l’eau et l’humidité.

Où se procurer la Brooks Hyperion et Catamount ?

Brooks Hyperion

Hyperion Elite 2 de Brooks disponible chez i-Run.fr

 

Brooks Catamount

Catamount nouveau coloris de Brooks disponible chez i-Run.fr

Notre partenaire i-Run.fr

Notre partenaire i-Run.fr

 

©Trail Session Magazine, Avril 2021

Auteurs

  • Loïc Roig, 35 ans, sapeur-pompier, marié , 2 enfants. Je vis dans la sud-ouest de la France. Membre de l'équipe rédactionnelle de Trail Session depuis 2015, je me passionne de vous transmettre des compte-rendus de courses et vous renseigner sur les différents équipements que nous avons la chance de pouvoir tester. De la route aux ultras il n'y a qu'un point commun : le PLAISIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *