Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content


Cascadia 16 de Brooks : l’iconique chaussure de Trail Running

Cascadia 16 de Brooks : l’iconique chaussure de Trail Running

 

Cascadia 16 de Brooks : l’iconique chaussure de Trail Running

Brooks nous a dévoilé début août sa toute nouvelle Cascadia 16. Une chaussure haute en couleur que l’on ne présente plus tant ce modèle est connu dans l’univers Trail. La Cascadia c’est un peu comme la Saintélyon ou le Festival des Templiers, c’est un peu la doyenne des chaussures pour le trail running.

Qui n’a pas déjà eu ce modèle ? Personnellement c’est avec cette chaussure que j’ai commencé la course nature dans les années 2009-2010.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

À cette époque, peu de marques disposaient de modèle trail. Brooks a vite compris que cette discipline connaitrait l’essor qu’il connait actuellement.

Alors oui, il y a eu des modèles au mesh fragile comme ce modèle 9 ou 10. Cette image et le mécontentement des utilisateurs a quelque peu entaché sa réputation de chaussure solide, mais depuis elle n’a eu de cesse de s’améliorer. Ce nouvel opus a été quasiment entièrement revu.

Je vous livre en détail cette 16ème version qui pour moi, sonne comme le retour de ce modèle dans la cour de l’ultra.

Présentation Vidéo de la Cascadia 16 de Brooks

Présentation de la Cascadia 16 de Brooks

Brooks Cascadia

Pour commencer, il faut tout de même souligner le fait que cette chaussure en est à sa 16ème édition. C’est juste énorme et incroyable. On se doit d’attendre, des concepteurs, d’ avoir une chaussure aboutie forte de tant d’années d’expérience terrain. Et c’est le cas. Elle se veut plus confortable avec une semelle intermédiaire revue par exemple.

Malgré l’arrivée des Catamount, que personnellement j’adore, la Cascadia cible un autre type de coureurs. Tout comme l’iconique coureur Américain Scott Jurek, septuple vainqueur de la Western State 100, cette chaussure est faite pour l’endurance. Sur des trail long l’amorti et la stabilité sont des critères recherchés.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Semelle intermédiaire

Commençons dans le vif du sujet. LE gros changement de cette version 16 et qui certainement suivra sur les autres modèles, est la semelle intermédiaire en DNA LOFT V2.

Finie donc la technologie BioMoGO DNA qui personnellement m’offrait un confort très acceptable. Cette nouvelle mousse vous dit peut-être quelque chose puisque le DNA LOFT est déjà présent sur des modèles route de la marque Brooks (ex Glycerin 19).

Brooks Cascadia

Brooks promet un meilleur amorti, plus doux et plus souple. Personnellement, il est difficile de capter cette différence sur des sorties courtes. D’autant plus que la plupart de mes sorties se font en sous bois. Les quelques portions de route ne m’ont pas géné mais ce n’est pas une surprise.

« Notre nouvelle semelle intermédiaire DNA LOFT v2 rend l’amorti de la Cascadia 16 5 % plus souple et 20 % plus léger que celui de la Cascadia 15″ Dixit Brooks. »

Ce qui se ressent au déballage du produit se confirme en lisant la fiche technique. La semelle intermédiaire est un poil plus épaisse de 2mm. Cela se concrétise par une hauteur sous talon de 29mm et 21mm sous l’orteil. On a donc un drop de 8mm ce qui pour la majorité des coureurs une bonne chose. Personnellement, je préfère en avoir un peu moins.

Enfin, notons que ce modèle se débarrasse enfin des célèbres points de pivots (Pivot Posts) qui sont normalement réservés aux chaussures pour pronateur. Personnellement, je trouve que c’est un bon point.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Semelle extérieure

C’est sans doute l’un des atouts indéniables de cette Cascadia 16. Sa longévité n’est plus à prouver. Mes quelques kilomètres avec n’ont, bien entendu, pas consommé le moindre millimètre de caoutchouc.

Depuis des années, la semelle en caoutchouc Trailtrack a su ravir les adeptes de la marque pour sa longévité.

Par rapport aux versions précédentes, Brooks a retiré des crampons sous le milieu du pied. Cela donne une chaussure légèrement plus flexible et dynamique. Mais ces éléments se ressentent peu au final.Et surtout ce n’est pas ce dont la Cascadia est faite.

Pas de grands changements en ce qui concerne la forme de ces derniers. Les crampons sont de taille moyenne en forme de flèches. L’adhérence est très bonne et la Brooks Cascadia 16 devrait convenir à la grande majorité des situations.

On retrouve également la plaque de protection Ballistic Rock Shield. Elle se situe entre la semelle extérieure et la semelle intermédiaire. Elle permet une protection accrue contre les cailloux et elle a été améliorée sur cette nouvele édition de la Cascadia.

Un toe box accueillant

Cette 16ème édition me semble plus large que les précédentes. J’ai l’impression que le pied est moins serré. C’est donc un élément important pour les coureurs au pied fort ou en recherche de place.

Cascadia 16 de Brooks

L’empeigne en mesh offre une résistance à l’abrasion grâce à de nombreux renfort de type pare pierre. J’ai trouvé l’ensemble un peu raide au départ. Néanmoins, le confort est plus qu’acceptable. De part et d’autres, on retrouve des perforations qui drainent l’eau hors du chaussant.

Si cette technologie connue pour être présente sur nombre de chaussures de Trail, son but est aussi d’éviter d’avoir une chaussure lourde. Le mieux reste tout de même d’éviter de mettre les chaussures dans tous les ruisseaux du parcours il va de soi.

En ce qui concerne la protection contre les éléments, Brooks n’a pas innové sur le positionnement des guêtres puisqu’il se fait toujours sur la languette avant et sur le crash au niveau du talon.

Une bizarerie dont je n’ai pas la réponse se trouve au niveau des oeillets supplémentaires. C’est sans doute pour personnaliser le maintien mais je n’en suis pas sûr.

Brooks Cascadia 16

Mon avis au sujet de la Cascadia 16 de Brooks

Je n’ai jamais eu de préjugés négatifs sur cette chaussure et je lui trouve pas mal de qualités au final. C’est juste que depuis plusieurs années la concurrence est rude, et la qualité du mesh qui a fait défaut il y de cela de nombreuses années, colle encore à la peau de cette Cascadia.

Aujourd’hui, je m’engage à dire que Brooks et particulièrement cette Cascadia 16 reviennent dans le jeu. C’est vraiment une très belle surprise. On a une chaussure à peine plus légère que son ainée, avec plus de matière pour un meilleur confort. Quand on sait qu’elle se destine pour la longue distance je ne peux que m’en réjouir.

Son plus gros point fort est, à mon sens, cette qualité d’accroche et de durabilité. Couplée avec cette membrane balistique pour amoindrir la sensation désagréable des cailloux tranchant, c’est juste top.

Elle fait encore un peu bateau et mastoc au pied mais elle rassure aussi. Je trouve dommage qu’il n’y ait pas eu de grand changement sur les lacets comme j’ai pu découvrir sur les Catamount ou les Hypérion élite 2.

Où se procurer la Cascadia 16 de Brooks ?

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

 

Brooks Cascadia 16

Chez notre partenaire i-Run.fr

 

Partenaire numéro 1

i-Run.fr partenaire officiel de Trail Session

 

Trail Session

©Trail Session Magazine – Septembre 2021

Auteurs

  • Loïc Roig, 35 ans, sapeur-pompier, marié , 2 enfants. Je vis dans la sud-ouest de la France. Membre de l'équipe rédactionnelle de Trail Session depuis 2015, je me passionne de vous transmettre des compte-rendus de courses et vous renseigner sur les différents équipements que nous avons la chance de pouvoir tester. De la route aux ultras il n'y a qu'un point commun : le PLAISIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *