BV Sport


 
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors


Oakley Encoder [ Test & Avis ] : un design épuré pour une utilisation variée

Oakley Encoder [ Test & Avis ] : un design épuré pour une utilisation variée

 

Oakley Encoder : un design épuré pour une utilisation variée

Cette paire de lunettes de sport Oakley Encoder vous rappelle sans doute le modèle Kato. Un modèle plébiscité par les coureurs cyclistes du monde entier et largement porté lors du dernier tour de France.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

La marque américaine a, depuis plusieurs mois maintenant, sorti le modèle Encoder aux lignes plus sages que les Kato. Néanmoins, elles ne sont pas dénuées de propriétés techniques et esthétiques intéressantes à un prix plus doux.

Depuis plus de deux mois maintenant, je teste ce modèle dans différentes conditions. Certes, pas dans des conditions d’extrême luminosité mais faisons ensemble le tour de cette Encoder pour voir ce qu’elle propose.

Présentation Vidéo

Présentation générale de la Oakley Encoder

Comme expliqué en préambule, le modèle Encoder reprend sur quelques points le modèle Kato. Son look se distingue facilement des autres modèles et la rend unique.

On est sur quelque chose de complètement différent des Sutro par exemple, dont je vous parlais récemment.

Oakley Encoder

Le verre est très travaillé. Laissant une forme plus consensuelle et devrait convenir au plus grand nombre. Y compris ceux qui, comme moi, ne sont pas un grand fan des lunettes outrancières.

Elle se compose de deux branches basses et un seul verre pour une protection maximale. Le verre remonte légèrement plus haut pour augmenter la protection en cas de fort ensoleillement et si le vent vient s’inviter sur la sortie.

Oakley Encoder

Ces lunettes ont été spécialement conçues pour s’adapter à différents sports, mais surtout les sports d’endurances grâce à des détails techniques intéressants.

Les lunettes sont livrées dans une boîte rigide ainsi qu’un étui souple qui peut aussi servir à nettoyer l’écran. À noter que Oakley ne fournit pas d’écran supplémentaire.

Aussi, les Encoder sont fournies avec 3 plaquettes de nez différentes pour s’adapter à un maximum de sportif.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Dans la continuité du savoir-faire Oakley

Les matériaux utilisés sont bien connus chez Oakley avec des branches en O Matter. Les manchons des branches et les plaquettes de nez sont en Unobtainium (j’y reviens dessus après) et un verre qui résiste aux projections les plus importantes.

Oakley a intégré un support spécifique au niveau des branches permettant d’empêcher le glissement des Encoder. Cela permet de les positionner dans les ouvertures du casque de vélo sans risque de chute.

Je ne dis pas qu’elle ne chuteront pas mais ce procédé permet à celles-ci de limiter cet aléas.

Cette Oakley Encoder est sans monture pour une couverture optimisée et un champ de vision plus large. La nouvelle conception optique permet une rigidité dans les zones clés pour la durabilité et la résistance.

La plus grande différence entre l’Encodeur et la Kato, c’est l’Unobtainium. Matière dont je vous parlais plus haut.

Ce caoutchouc développé par Oakley dans les années 80, a la particularité de voir son adhérence augmenter avec l’humidité (eau, transpiration).

Pour rappel, c’est ce matériau qui est utilisé pour les inserts sur les branches ainsi que les plaquettes nasales.

Oakley Encoder

Cela signifie que ce cadre peut résister aux épreuves de cyclisme, de course à pied ou à peu près n’importe quel sport d’endurance à fort impact.

Oakley Encoder

Comme vous pouvez le voir, la plaquette de nez disparait totalement de face, avec une fixation par l’arrière. Sur la partie haute, l’écran forme une sorte de petite casquette.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Vous le voyez, aucune monture n’est présente en partie haute, les branches étant simplement fixées sur les côtés.

Oakley Encoder

Verres Prizm Field

L’élément principal d’une paire de lunette c’est bien entendu le verre. Le modèle Encoder propose la technologie Prizm dans plusieurs versions. Pour rappel, cette technologie est propriétaire de la marque Oakley et se décline en plusieurs versions.

Chacune d’entre elle dispose de caractéristiques techniques et esthétiques uniques. Plus qu’un long discours, je vous livre ci-dessous les différents verres disponibles et ensuite, je vous parlerai de mes choix.

  • PRIZM FIELD

Transmission de la lumière : 15 %
Condition de luminosité : Lumière brillante
Contraste: Augmentation
Couleur de base des verres: Rose
Rapport d’information : 3

  • PRIZM ROAD

Transmission de la lumière : 20 %
Condition de luminosité : Lumière moyenne
Contraste: Augmentation
Couleur de base des verres: Rose
Rapport d’information : 2

  • PRIZM BLACK

Transmission de la lumière : 11 %
Condition de luminosité : Lumière brillante
Contraste: Augmentation
Couleur de base des verres: Gris
Rapport d’information : 3

  • PRIZM 24K

Transmission de la lumière : 11 %
Condition de luminosité : Lumière brillante
Contraste: Augmentation
Couleur de base des verres: Bronze
Rapport d’information : 3

  • PRIZM SAPPHIRE

Transmission de la lumière : 12 %
Condition de luminosité : Lumière brillante
Contraste: Augmentation
Couleur de base des verres: Gris
Rapport d’information : 3

Oakley Encoder

Après ces quelques explications techniques, vous comprenez sans doute mieux que le verre Prizm Field que j’utilise est, pour moi, le plus versatile.

De plus, il filtre de façon plus que convenable la lumière du soleil, sans trop non plus, pour une utilisation dans un environnement plus nuageux.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Il est légèrement rosé et propose donc une transmission de lumière de 15% (catégorie 3) avec une augmentation des contrastes.

C’est à mon avis le bon compromis pour rouler toute l’année et dans des situations de luminosité variés. Certes, il est moins performant en haute lumière que le verre Black ou 24K je vous l’accorde.

L’écran mesure 136mm de long pour 58mm de haut. Un écran très couvrant donc, aussi bien en hauteur qu’en largeur.

Oakley Encoder

Mon avis au sujet des lunettes Oakley Encoder

Au départ, j’étais très intéressé par le modèle Kato. Sa forme futuriste et aéro m’intriguait. Je ne connaissais pas ce modèle Encoder, à tort. Je le trouve moins « difficile » à porter et plus sobre.

Son verre de protection avec une forme particulièrement travaillée offre une très bonne protection. Moins large que les Kato mais suffisante.

Elles me font également penser au modèle Radar qui présente un look beaucoup plus sobre.

C’est aussi le système complètement intégré pour la fixation du nez qui rend ce modèle particulier. On aime ou on n’aime pas c’est certain.

Moi j’ai adoré même s’il m’a fallu les assumer au départ. En effet, c’est pas facile à porter du côté dans un environnement traditionnellement porté sur des choses plus « simples ».

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Des conditions de test optimales

J’ai réalisé cet essai sur plusieurs mois, aussi bien lors de journées ensoleillées que par temps maussades. J’ai apprécié ce modèle pour plusieurs raisons.

La première est que la période laisse à penser que le port de lunettes est purement accessoire. Or en hiver, je vous défie de rouler avec un vent de face sans avoir la larme à l’œil.

En d’autres termes, cette période m’a donc permis de conclure que la protection est efficace et je n’ai pas noté l’apparition sur les verres.

Oakley Encoder

Une protection évidente

Deuxièmement, la protection au niveau des yeux est généreuse grâce à un champ de vision très large et aucune monture ne vient gêner la vision en partie haute.

Le fait que l’écran monte très haut permet de ne pas avoir de gêne. De plus, la teinte légèrement rosée n’est pas très perturbante même si elle se voit un peu.

La technologie Prizm rends des couleurs et des contrastes améliorés sans être outranciers. C’est ce qui me plait sur ce type de verre.

Aussi, je précise que lorsque je parle d’une utilisation par tous les temps, et en cas de plafond bas et avec des passages en sous bois, la transmission de la lumière de 15% est contraignante pour y voir correctement.

Pour résumer, cette paire de lunettes est utile et performante pour les longues distances ou les courses à étape comme le MDS.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Où se procurer les Oakley Encoder ?

Oakley Encoder

Sur le site de Oakley

Oakley Encoder

Oakley disponible chez notre partenaire i-Run.fr

Partenaire numéro 1

i-Run.fr partenaire officiel de Trail Session

 

Trail Session

©Trail Session Magazine – Mars 2022

Auteurs

  • Loïc Roig, 35 ans, sapeur-pompier, marié , 2 enfants. Je vis dans la sud-ouest de la France. Membre de l'équipe rédactionnelle de Trail Session depuis 2015, je me passionne de vous transmettre des compte-rendus de courses et vous renseigner sur les différents équipements que nous avons la chance de pouvoir tester. De la route aux ultras il n'y a qu'un point commun : le PLAISIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.