SALOMON S-Lab Ultra 3 : une invitation à dévaler les sentiers !

 

Pas besoin de présenter la marque SALOMON que nous avons la chance de tester assez régulièrement. Que ce soit au niveau du textile, des accessoires ou au niveau des chaussures, pas vraiment de déception à l’arrivée. Avec cette SALOMON S-Lab Ultra 3, on a là une chaussure taillée pour les longues distances.

Autant dans le design que le ressenti technique, le modèle paraît des plus aboutis.

Des plus aboutis car l’évolution tant attendue est là… Une petite idée ? TRAIL SESSION MAGAZINE a eu le privilège de tester le dernier né de la gamme S-Lab.

Pour le plus grand plaisir de son testeur, quelques semaines après le test de la Sense 4 Pro. Nos confrères et amis espagnols de TrailRunningReview l’ont eux aussi décryptée 😉

S-Lab Ultra 3 : courir en chaussons dans la montagne

La gamme S-Lab Ultra est connue de tout le monde au travers de ses ambassadeurs célèbres (plus vraiment besoin de les présenter). Cette dernière née devrait faire bien des envieux.

Pour avoir la S-Lab Ultra 2, je n’avais évidemment pas d’appréhension en testant cette nouvelle version mais plutôt de l’excitation.

Bilan : un véritable chausson aux pieds. Un chausson enveloppant TOUT le pied. Là déjà un gap par rapport à son prédécesseur avec une construction du chausson repensée.



Je reviendrai plus bas sur l’aspect technique mais déjà dire que toute la partie supérieure de la tige a changé. Le haut de la chaussure est équipé d’une petite chaussette intégrée. Cela évite bien des désagréments du genre récupérer des petits cailloux sur les sentiers …

La petite partie « coquée » (présente sur la S-Lab Ultra 2. Cf. photo ci-dessous) sur l’arrière de la chaussure disparaît pour plus de confort.

Dès les 1ers pas, j’ai personnellement adoré la légèreté qui est ressortie du modèle (en plus du drop de 8mm qui m’a bien plu et surtout convenu).



Il est vrai que la marque est coutumière d’offrir des modèles légers, mais j’avoue avoir adoré ce côté aérien (environ 290g).

Un rapide constat aussi sur le système de laçage participant grandement au maintien global du chausson. Le système de laçage Quicklace : le top en matière de système de serrage.

En gros, on serre et on range dans la petite pochette ad hoc. What Else ? Et bien GO ! On envoie le pâté et aucun risque de desserrage ou de lacets qui se défont.

S-Lab Ultra 3 ou comment coller au plus proche du relief

Parlons déjà de ce qui techniquement ne change pas sur la S-Lab Ultra 3. Déjà le système du Contagrip. Pour rappel il s’agit de la partie externe de la semelle.



Le Contagrip permet de s’adapter à tous les types de surfaces. Vraiment le top de l’accroche que j’ai pu une nouvelle fois essayer de mettre à mal sur les sentiers à côté de chez moi.

Au final un compromis parfait entre géométrie et gomme utilisée pour garantir une adaptation sur tous les types de terrains.

Pour ma part j’avais déjà été séduit sur le modèle précédent, pratiquant essentiellement du terrain souple en forêt mais également un peu de bitume.

Que ce soit sur terrain humide ou sec, on garde une recette qui marche. La semelle extérieure confère une accroche et une adhérence maximales grâce à ses crampons géométriques.

En clair et surtout en pratique, un grip performant qui booste les sensations quand on souhaite un peu envoyer la sauce.

Evidemment le temps ne se prête pas actuellement aux terrains super gras comme en hiver mais je ne me fais aucun souci pour autant quand j’y serai confronté.

Bon évidemment je vais malgré tout faire mon rabat joie en distant que je suis toujours vigilant sur l’usure des crampons.

Sur le terrain ça donne quoi par rapport à la S-Lab 2 ?

Surtout sur des terrains très « casse chaussure ». J’ai effectué 150km avec ces chaussures sans avoir à observer de signe d’abrasion au niveau de la semelle.

Et le mesh dans tout ça ? Bon là vraiment la sensation d’avoir quelque chose de très costaud et novateur dans la conception.

La partie externe est un tissu micro-perforé par-dessus un tissu plus simple comme celui sur les modèles précédents.

Pour rappel sur la S-Lab 2 (Cf. photo ci-dessous), on était sur un mesh totalement différent. Très bon aussi mais plutôt classique dans sa composition. Pour ma part pas totalement fan du côté “plastique” de la “sur épaisseur”.

Parlons un peu de l’aspect dynamique sur cette S-lab 3. Comme je vous l’ai dit, j’ai eu la chance de porter le modèle précédent et sur ce point, j’avais réellement kiffé le dynamisme du modèle.

  • Que ce soit en montée où l’accroche est polyvalente sur tous terrains (peut-être un peu de glissement sur un terrain très humide mais quel modèle ne le serait pas). Le Contagrip jouant très bien son rôle et permettant d’envoyer du lourd quand on le souhaite (y compris sur du bitume).

  • Que ce soit en descente où la S-Lab Ultra 3 s’exprime très bien de par son maintien, confort (merci à la petite chaussette sur le haut de la chaussure et le système Quicklace) et encore une fois le Contagrip.

Que ce soit en montée ou descente, une chaussure qui sait se faire oublier par sa légèreté et sait se rendre indispensable par son confort et sa technicité (un gros coup de cœur pour le mesh qui semble bien costaud !).

Pour finir je voulais parler de l’aspect respirabilité. Sur ce point, pas de souci. Le ressenti est agréable sur une sortie de 2h (le maximum que j’ai fait avec cette chaussure) sans avoir l’impression de sortir le pied d’un sauna…



Conclusion

Avec cette S-Lab Ultra 3, SALOMON offre un modèle combinant tout ce qu’on attend d’une chaussure taillée pour de l’ultra. Confort, Amorti, Maintien et précision.

Gain de confort, gain de maintien bref on a de quoi bien s’amuser avec cette nouvelle version. Que ce soit en montée ou en descente, la S-Lab Ultra 3 est une digne héritière d’une lignée technique et racée.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE 290g en taille 42 PRIX PUBLIC : 180€ DROP 8mm



Où se procurer cette SALOMON S-Lab Ultra 3 ?

Prochainement sur i-Run.fr

 

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

 

©Trail Session Magazine, Juillet 2020

 

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Auteurs

  • Sébastien Rémond, 39ans, marié 2 enfants. Côté "On" Responsable d'agence pour une filiale du groupe AIRBUS et côté "Off" passionné de running depuis plus de 10ans. Une envie perpétuelle de (se) découvrir, de s'amuser et surtout vivre ses rêves et les dépasser !

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *