Chullanka
 

UTCAM 2020 : une édition particulière, une course extraordinaire !

 

En cette année si particulière, rares sont les courses à avoir réussi à se dérouler. Les raisons sont aussi multiples que variées pour hélas la même sentence : report ou annulation ! Tout en tenant compte du contexte sanitaire, l’UTCAM 2020 a pu se dérouler.

Grâce à une organisation qui aura géré d’une main de maître ce fabuleux w.e, l’Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour 2020 aura permis d’offrir à tous les coureurs et accompagnants un tableau magique. Un tableau avec sans nul doute un parfum particulier cette année.

ERIC BARNABE

Activ’images Lionel Lecourtier

TRAIL SESSION MAGAZINE a eu le privilège de venir couvrir une des courses de l’évènement, le 70km. Course dont nous allons vous faire un retour complet de l’intérieur. Mais avant ça, un résumé de ce w.e qui aura été une belle parenthèse en cette période compliquée.



UTCAM 2020 : Une édition grandiose et intense

Un stress jusqu’au bout !

Au vu de l’année compliquée, personne ne peut avoir la prétention de garantir la tenue d’un événement. Pourtant dans un contexte compliqué, grâce à la motivation et ténacité de l’équipe organisatrice, cette nouvelle édition de l’UTCAM 2020 a pu se tenir.

Une édition sous le soleil du parc du Mercantour ! Un programme qui n’aura souffert que de peu de dysfonctionnements au vu du contexte sanitaire et tenu toutes ses promesses.

Malgré un stress jusqu’au bout avec l’édition d’un arrêté préfectoral au dernier moment, l’UTCAM 2020 a pu être fêté comme il doit l’intégralité du w.e !

ERIC BARNABE

Le départ nocturne des plus spectaculaires pour le 130 km et le 70km au Grand pré de Levens dans une ambiance aussi bien sportive qu’animée.

Grosse dédicace pour la belle programmation culturelle juste avant le départ qui aura permis aux nombreux coureurs de patienter jusqu’à 22h, heure du départ. Aussi bien sur le départ à Levens qu’à Saint-Martin-Vésubie, la fête aura été là !

Ils en ont rêvé pendant des mois, c’était donc une juste récompense pour des centaines de coureurs et surtout un bien beau cadeau pour l’équipe organisatrice !

ERIC BARNABE

Compte tenu du contexte, l’enthousiasme en a été décuplé pour tout le monde. J’y reviendrai plus tard dans mon récit mais bravo aux bénévoles ! Merci à eux de nous avoir permis de vivre cet évènement. Des bénévoles toujours souriants et accueillants à chaque ravitaillement ! Toujours le mot qu’il faut (comme sur bien des courses).



UTCAM 2020 : un plateau de niveau mondial

L’Ultra Trail® Côte d’Azur Mercantour a, cette année, accueilli de nombreux athlètes internationaux avec une importante délégation espagnole.

ERIC BARNABE

Xavier Thevenard (3 fois vainqueur de l’UTMB®) était l’ambassadeur de cette édition. Les athlètes du Team Garmin étaient également présents, sans oublier les 2 vainqueurs, Germain Grangier qui connaît chaque recoin du Mercantour et sa compagne l’américaine Katie Schide. Une édition qui marquera une transition importante dans sa place sur la hiérarchie des épreuves internationales.



Un duo vainqueur plein de charme sur le 130km

Activ’images Lionel Lecourtier

Côté homme, dès le début les Espagnols étaient aux avant-postes, mais Germain Grangier en fin tacticien attendait sagement en attendant une baisse de régime de ses concurrents pour partir seul vers la victoire, mais non sans mal, il a dû puiser au bout de lui-même. Certainement l’une des courses les plus difficiles de sa carrière.

Énorme performance du jeune Nathan Jovet, 24ans, qui prend une formidable seconde place pour une première sur une telle distance avec une remontée exceptionnelle. Et c’est Jordi Gamito qui se place 3ème sur le podium du 130km.

Activ’images Lionel Lecourtier

A saluer également la belle performance du Niçois René Rovera qui termine à la 4è me place.

Activ’images Lionel Lecourtier

Pendant que Germain Grangier empochait la victoire, chez les hommes, Katie Schide était en confrontation pendant 30km avec Azara Garcia (vainqueur des Templiers) avant que celle-ci ne se blesse. A partir d’Utelle, Katie Schide se retrouve seule en tête et file vers la victoire avec une aisance déconcertante en terminant 7ème au classement général et fait le doublé UTCAM 2019, 2020.

Sylvaine Cussot termine seconde et profite de l’abandon de la championne de France de Trail Maryline Nakache.



Du dénivelé sur le 70km pour de belles surprises

Activ’images Lionel Lecourtier

Du côté du 70km, Sylvain Perrin crée la surprise en prenant la 1ère place, il courait également pour l’association « vaincre Parkinson ».

Chez les filles, Camille Bruyas a défié tous les pronostics avec une victoire haut la main chez les femmes et une 4ème place au classement général, malgré une forte concurrence avec Maité Maiora (3ème de l’UTMB® 2019) et Aora Sio (Vainqueur MIUT) elle ne semblait vraiment jamais avoir été inquiétée.

Un 45km rapide et technique

Une belle bagarre chez les hommes, avec un véritable suspens. C’est finalement Paul Mathou qui l’emporte devant le local Sylvain Camus, 3èmeJulien Jorro.

Du côté des féminines, une importante domination de l’Espagne qui fait le doublé avec Marta Molist (vainqueur Transgrancanaria), Comet (4ème OCC 2019), Ragna Debats qui vient de Hollande (vainqueur CCC 2019) complète le podium.

Pour clôturer l’évènement un 10km dans une ambiance des plus conviviales.

UTCAM 2020 : quelques chiffres

ERIC BARNABE

  • 130km: 560 participants
  • 70km: 350 participants
  • 45km: 400 participants
  • 10km: 150 participants
  • Kilomètre Vertical: 140 participants
  • Nombre de bénévoles: 800
  • 10 nationalités représentées
UTCAM 2020

ERIC BARNABE



UTCAM 2020 : focus sur un 70km aussi magique que difficile

Au commencement il y avait un départ

Si je vous dis que cette année, prendre le départ d’une course ça semble difficile vous allez, à n’en pas douter, me croire. Mais si je vous dis que de finir une course est encore plus difficile, vous allez vouloir le lire pour le croire. Alors évidemment le simple luxe de prendre le départ de ce 70km de l’UTCAM 2020 était déjà un cadeau en soi.

Un cadeau quand on pense aux efforts de tous les bénévoles pour nous offrir un si bel événement dans une région aussi riche en paysages. Région que pour ma part je ne connaissais absolument pas.

C’est donc plein de motivation (mais sans entraînement) que j’ai pris le départ de cette course en ce jeudi 03 Septembre à 22h.

La remise des dossards aura été parfaitement géré avec des bénévoles aussi motivés que conciliants avec les coureurs.

Si la sécurité était l’objectif premier, l’important était aussi de véhiculer une belle image pour l’organisation de l’UTCAM qui était évidemment sous le feu des projecteurs sans la moindre marge d’erreur…

Un stress que les bénévoles auront su transformer en aide morale pour l’ensemble des coureurs des différents formats de course.

Que dire des ravitos ? Très bien dans l’ensemble surtout sur les bases de vie. Alors oui, peut-être pas une variété absolue dans le choix, mais alors bravo pour le sirop de menthe !!!! C’est bien vu et tellement appréciable.

Perso j’ai vécu un kiff quand j’ai vu ça (étant fan de cette boisson quand je ne suis pas en forme et là autant vous dire que… ;)). Bon juste un défaut sur le ravito à Utelle où là la température était fraîche et les zones de protection peu nombreuses….

Une nuit aussi agitée qu’inoubliable

Le départ avec les masques restera comme un souvenir pas forcément inoubliable mais obligé au vu du contexte. Les premiers kilomètres au-dessus de Levens resteront ma première image de la nuit. Un ciel étoilé pour une vue des plus magiques. De voir tout la baie de Nice était déjà le premier cadeau d’une longue suite de cadeaux par la suite…

Je pense que tous les coureurs ont rapidement mis de côté le contexte sanitaire actuel pour le temps de quelques heures se laisser porter par la motivation d’aller au bout de ce 70km. Les discussions étaient là, mêlées de blagues potaches, de discussions sur tout et rien… L’essentiel était là, l’UTCAM 2020 avait gagné son pari d’offrir l’occasion à des centaines de coureur de se dépasser sur quelques heures, de débrancher l’espace d’un délicieux instant dans le parc du Mercantour !!!

Bon ça c’est le côté idyllique car personnellement la chute juste avant le ravitaillement « Sous Cime Plan Ribert » au 17ème km, m’aura laissé comme un goût amer de devoir laisser une cÖte sur le parcours à l’occasion d’un petit plongeon dans un ravin… A l’arrivée une belle frayeur et surtout un moral bien entamé dès le début du parcours.

Le ravitaillement du 17ème km…

Si le ravitaillement du 17ème km m’aura permis de souffler, la tendresse des bénévoles et la belle organisation ne m’aura pas permis de repartir très rassur2 pour autant. Peut-être un regret de ne pas avoir eu un coin chaud pour me poser l’espace de quelques minutes. Heureusement le temps était clément.

Toute la nuit aura été une alternance de gros coups de moins bien et de très gros coups de moins bien. La faute à une côte bien douloureuse doublée d’un manque de préparation évident en cette année particulière. La nuit aura donc été pour moi aussi longue qu’agitée !

Je ne parle évidemment pas de la très longue montée entre le 26ème et 46ème km. Celle-là valait son pesant d’or cette année avec peu d’entraînement. Casse-patte pour les uns, Casse-mental pour les autres, perso “chiante et longue” mais du bonheur après coup (vraiment après coup…).

La base de vie de Utelle au 31ème km m’aura permis de souffler un peu en fin de nuit. En partie grâce à des bénévoles toujours autant au top et à notre service. Peut-être le regret malgré tout de ne pas avoir eu un ravitaillement aussi varié que je l’aurais souhaité. Mais l’importance était ailleurs et la bienveillance de mise envers l’organisation vu le contexte.

Un réveil au Col d’Andrion !

La nuit aura été agitée dans son ensemble. Le petit matin aura été l’occasion de contempler les magnifiques paysages du Mercantour sous un ciel bleu et un soleil levant.

La chaleur des premiers rayons de soleil m’aura permis de reprendre un peu de moral et de physique. Le reste du parcours étant malgré tout très chaotique. Alternance de montées et descentes assez tortueuses pour être franc.

La succession des singles, les encouragements de la famille et des copains par messages, la sympathie des bénévoles à chaque point de ravitaillement m’auront permis de profiter malgré tout de toute la beauté des paysages du Mercantour.

Un parcours très technique à n’en pas douter et avec des paysages qui se méritent !

Je ne saurais dire si ce sont les longues portions montantes et cassantes ou les longues portions descendantes et usantes, mais toujours est-il que la ligne d’arrivée aura dû se mériter tout du long.

Les larmes auront bien coulé en pensant aux nombreuses heures d’effort à cause d’une belle chute dès le début. La claque prise en contemplant les différents panoramas auront en partie atténué la douleur.



UTCAM 2020 : une fin rêvée pour une belle ligne d’arrivée

Le passage de la ligne d’arrivée, particulier puisque masqué, restera comme une souvenir inoubliable. Inoubliable car au cœur de la ville splendide qu’est Saint Martin Vésubie. Si la médaille finisher reste anecdotique, la sympathie des bénévoles reste le meilleur souvenir.

Un souvenir jusqu’au niveau du repas d’après course absolument top ! La générosité de toute l’équipe pour nous offrir un buffet 5 étoiles ! Pizza, bières, sucré, salé, bref de quoi contenter tout le monde !

Grosse dédicace au stand Italien offrant de savoureux mets ! Je n’ai pas souvenir d’avoir été autant gâté et surpris par une course à l’arrivée. Si la course des Templiers était pour moi un maître en la matière niveau buffet arrivée, je crois que là ça restera comme un souvenir bien appétissant !

Au final une édition particulière pour un souvenir extraordinaire. C’est comme ça que je qualifierais cette course. Certains détails sont à revoir, surtout selon moi le départ à 22h pour le 70km.

Un horaire empêchant de profiter au maximum de la beauté des paysages. Malgré tout je crois qu’il faut être conciliant cette année. Bien des organisations sur bien des courses auraient rêvé de vivre ne serait-ce qu’un départ !

C’est donc avec une mention « bien et peut mieux faire » que je donne à l’UTCAM 2020 ! Un stress jusqu’au bout avec quelques malheureux de ne pas avoir été au bout. Mais pour beaucoup d’heureux d’avoir réussi le pari de finir les différents formats de course !



Une coup de cœur pour la marque 4 ULTRA sur cet UTCAM 2020

Pour celles et ceux qui me connaissent, la nutrition sur les courses a toujours été compliquée. Je suis sorti depuis bien longtemps des gels et autres produits sans réelles saveurs.

Du coup sur les courses je navigue entre charcuterie et autres petits sandwichs faits maison. Pas conventionnel j’en conviens et pas ou peu conseillé c’est certain.

Mais je pars du principe qu’il faut aussi se faire plaisir. Il y a 2 ans j’ai découvert grâce à TRAIL SESSION la marque 4 Ultra et depuis j’en suis complètement fan. Personnellement je ne prends plus un départ sans en avoir un stock sur moi et une fois encore j’ai bien fait….

4ULTRA à prononcer « for ultra » est une marque française de Nutrition Sportive Biologique d’encas salés sous forme de gourdes de purées de légumes bio pour les efforts longs comme la Randonnée, les Trekkings, le Cyclisme, le Ski de Randonnée, les Ultra Trail etc., sans gluten, sans additif ni conservateur, Vegan, à base de légumes 100% Français et fabriqués en France.

Son fondateur Pierre Cursan, partant du fait que le trop plein de produits sucrés sur les courses entraîne une diminution de l’attirance pour ceux-ci.

Du coup risque de baisse de performance par manque de prise alimentaire. C’est donc tout logiquement qu’il a voulu mettre en place une gamme salée, digeste, nomade et surtout saine. Des produits aux saveurs à la fois simple et si savoureuses sur une course.

Lentilles-Corail, Betteraves, Potimarron-Carotte, Patates douces, Pois chiche… bref du gros kiff qui m’aura permis de reprendre des forces sur la course et d’aller au bout.

UTCAM 2020 : une conclusion comme une dédicace obligée et méritée!

Trail Session aura été au plus près d’un événement qui restera unique dans son contexte et l’organisation autour !

Encore une fois bravo à toute l’équipe organisatrice. Je vais sûrement oublier des noms mais les 3 que je tiens à remercier en 1er sont Mickaël, Eric et Laurent. Bravo à vous !!! Vous avez su offrir à des centaines de coureurs une parenthèse des plus sportivement enchantées !

En cette année 2020, l’exploit est là ! Maintenir et organiser ce type d’évènement. Une communication au top, des informations au top ! Niveau Road Book, Facebook, site web etc…

L’ambiance au départ et à l’arrivée aura été malgré tout festive au vu du contexte. Un parcours splendide avec la traversée des villages perchés. Un levé de soleil incroyable avec une météo tout aussi incroyable. Vivement l’an prochain pour continuer à vivre de belles émotions !

 

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

 

©Trail Session Magazine, Septembre 2020

 

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Auteurs

  • Sébastien Rémond, 39ans, marié 2 enfants. Côté "On" Responsable d'agence pour une filiale du groupe AIRBUS et côté "Off" passionné de running depuis plus de 10ans. Une envie perpétuelle de (se) découvrir, de s'amuser et surtout vivre ses rêves et les dépasser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *