Coros Vertix : une montre taillée pour la gagne !

 

Coros Vertix… taillée pour la gagne, et pour aller loin…

En matière de montre, il existe les acteurs clefs du marché actuel, tels que GARMIN, POLAR ou SUUNTO et il existe les acteurs qui souhaitent se faire une petite place sur le podium.

Coros présente sa Coros Vertix

En la matière, la marque COROS a réussi à se faire connaitre en 2ans d’existence pour devenir un bel outsider. Le but très clair de la marque étant de proposer une gamme complète de montres Cardio/GPS offrant une facilité d’utilisation, des performances au niveau de celles des concurrents (voir plus ?), et une grande autonomie.

TRAIL SESSION MAGAZINE a eu l’opportunité et la chance de tester la montre la plus complète de la gamme, la COROS VERTIX. Une montre bluffante à plus d’un titre…



Présentation Vidéo de la Coros Vertix

Préambule

Avant de rentrer dans le vif de ce retour de la VERTIX, juste quelques éléments pour planter un peu le décor. Déjà dire que le but de ce retour n’est pas de vous faire un descriptif interminable des fonctions de la montre, car pour ça il sera plus simple pour vous d’aller sur Internet et de lancer une recherche.

Clairement notre volonté au sein de la rédaction est d’aller droit à l’essentiel en répondant à une question toute simple : « En quoi la COROS VERTIX est-elle différente des autres marques ? ».

Car soyons franc, toutes les marques actuellement sur le marché proposent (à un delta près) le même environnement technique. Du GPS au top, du design, des menus très complets, de la polyvalence selon l’activité sportive.

Non vraiment, il n’aurait pas été intéressant de faire un listing sans fin des caractéristiques techniques, au risque surtout de vous noyer dans un flux d’information. Au contraire, plutôt vous dire avec des mots de « coureurs » qu’est-ce que j’attends réellement d’une montre ?

Et donc si la COROS VERTIX peut coller à mon souhait. Pour ça, je me suis « cantonné » à rester sur la partie « Course/Trail » de la montre pour encore une fois ne pas trop vous noyer.



Coros Vertix : une prise en main soigneusement étudiée

Un packaging façon « Survivor »

Si évidemment l’essentiel réside dans la fonctionnalité de la montre, la 1ère impression (bonne ou mauvaise) peut entraîner pas mal de choses…

En la matière j’ai été plutôt bluffé par la marque COROS. Bluffé car de recevoir un packaging laissant penser à un kit de survie est plutôt originale. La marque d’une montre sportive ayant un boitier soigneusement étudié pour un mode sportif et aventure.

C’est très clairement le plus beau packaging que j’ai eu l’occasion d’avoir sur une montre sportive. Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose.

Une boite qu’on a envie de garder soigneusement pour d’autres applications. Une fois ouverte là encore tout est parfaitement rangé avec un emplacement pour chaque élément utile à la montre.

Un confort au plus proche du poignet, une solidité bien présente

Si le packaging m’a totalement séduit, le confort quand j’ai enfilé pour la 1ère fois ma montre a été de pair avec celui-ci. Un confort lié au bracelet silicone et une très bonne tenue au niveau du poignet (les ayant pour info très fins).



En matière de montre, je ne connais que la marque SUUNTO, y étant fidèle depuis pas mal d’années donc autant vous dire que j’ai adoré le système de fixation du poignet sur la montre.

Pour le poids, RAS avec 54 g sans bracelet et 76 g avec bracelet donc confortable et pas de sensation de lourdeur.

Si sur la plupart des montres d’autres marques, les matériaux utilisés ne sont pas les mêmes selon les modèles, sur la COROS VERTIX, on ne pourra qu’apprécier la présence de Titane comme garant sécurité.

Idem sur la partie verre de la montre, quand sur d’autres marques, le saphir est réservé sur du haut de gamme, là pas de différences…. Bon, c’est sans compter sur le Diamond-Like qui est un procédé synthétique qui se veut (au moins en théorie) impossible à rayer et très résistant.

En pratique pas la trace de la moindre rayure en 6 semaines de test malgré quelques « contacts » non prévus.

Une COROS VERTIX taillée pour la montagne et l’aventure

Quand on fait le choix d’une montre sportive, on recherche évidemment le côté confortable et polyvalente.

Mais il y a pour moi 3 critères très subjectifs mais que je place personnellement au-dessus des autres, l’autonomie, l’ergonomie et la fonctionnalité.

Les préréglages intégrés à la COROS VERTIX permettent de reconnaître automatiquement plusieurs activités comme l’alpinisme, la randonnée et le trail.

Vous obtenez des informations essentielles sur vos sorties à l’aide du capteur de fréquence cardiaque, de l’altimètre et du GPS présents.

Les données sont alors consultables directement sur l’application dédiée et vous profitez de conseils personnalisés pour améliorer vos futures performances.

Evidemment, j’ai eu, de la COROS VERTIX, une utilisation très orientée “Course/Trail” mais les constatations sont à mon avis les mêmes pour les autres modes.



Une autonomie bluffante…

La marque COROS propose des montres à l’autonomie hallucinante dans un cadre sportif.

Si comme je vous l’ai dit, je suis fan de la marque SUUNTO qui en la matière est plutôt bien placée (voir notre retour sur la SUUNTO 9), là franchement, j’ai été BLUFFE !

Sur la VERTIX, l’autonomie annoncée par la marque est de 45J en mode veille. En mode GPS, environ 60h, en mode GPS normal, environ 150h.

Bref record battu haut la main par rapport à SUUNTO. Sur le test, je ne l’aurai rechargé que 3 fois quand je l’aurais fait au moins 6 fois sur la SUUNTO 9.

Pour vous donner un ordre d’idée pour être plus dans le concret, mes semaines se composent (en moyenne) de 8h de course/trail pour environ 90km. Malgré tout chaque fin de semaine, il me restait beaucoup de batterie…

Pour la partie charge, on reste sur du classique donc pas grand-chose à dire, excepté peut être le fait que j’ai eu moins peur de casser le chargeur que sur celui de la SUUNTO 9 (où les petits picots de la prise pour la charge me font toujours un peu peur…)

Une prise en main aussi logique qu’efficace

N’ayant jamais vraiment porté de marques autres que SUUNTO (donc depuis 11ans que je cours), je partais avec certains a priori concernant la mise en route et l’ergonomie.

Non pas que ça me gênait mais j’ai toujours trouvé ça un peu long de devoir toujours passer par divers moyens informatiques pour régler au mieux ma montre.En fonction des marques, ce n’est pas toujours la simplicité qui prime…



Avec la VERTIX, nul besoin, tout est vraiment rapide à mettre en place et à faire évoluer selon le besoin sportif. Clairement une ergonomie au service de l’efficacité.

Que ce soit dans le logiciel pour le suivi des activités ou sur la montre, la VERTIX est un couteau suisse bien pensé. Ne serait-ce que sur l’utilisation des boutons très bien pensés :

  • La couronne digitale, au centre, permet de monter ou descendre dans les menus ou les pages de données et les widgets en la faisant tourner. On valide une action ou un choix en appuyant dessus comme un bouton standard. Depuis l’écran de l’heure, une pression permet d’accéder au menu. Enfin, sur l’écran de veille verrouillé, on déverrouille l’écran avec une pression prolongée.
  • Le bouton supérieur « light » permet d’allumer ou d’éteindre le rétro-éclairage.

  • Le bouton inférieur « back » permet de revenir en arrière dans les menus. Il permet aussi de faire changer la donnée variable de l’écran de l’heure. Enfin, une pression prolongée fait apparaître le menu de raccourcis.

L’ergonomie est simplifiée avec le Digital Knob qui prend la forme d’une molette ultra basique et efficace. Le top pour naviguer et avoir un accès simplifié à tous les menus même pendant une petite sortie 😉

Au menu des points intéressants, il est possible d’inverser le positionnement de la couronne digitale. Ceci en inversant le sens d’affichage. Du coup, les personnes qui portent leur montre à droite peuvent inverser le sens complet de la montre.

Le bracelet étant lui-même facile à changer de sens, toute la montre se retourne comme si de rien n’était.



Configuration de la Coros Vertix

Pour configurer les options générales de la VERTIX, vraiment rien de plus simple car une partie se trouve sur l’application mobile et l’autre sur la montre directement.

Dans l’application mobile (liste non exhaustive) :

  • Les fonds d’écran

  • Les notifications
  • La configuration des profils sportifs
  • La gestion des itinéraires

Directement sur la montre dans le menu système (liste non exhaustive) :

  • La langue de la montre
  • L’association au téléphone
  • La gestion des accessoires (capteurs ANT+)
  • Le calibrage manuel du compas ou de l’altimètre
  • Les fonds d’écran
  • L’activation automatique du rétro-éclairage après bascule du poignet.
  • Le poignet auquel la montre est portée
  • Le sens de rotation de la couronne digitale
  • La configuration des tonalités et des vibrations
  • L’activation ou non du verrouillage automatique (en activité et en veille)
  • Les unités (métriques ou impériales)
  • La date et l’heure
  • Le mode GPS (GPS ou GPS+Glonass)
  • Les infos de versions de la montre
  • L’option pour retour à la configuration d’usine.
  • Éteindre la montre



Des aspects fonctionnalité et configuration au service de la simplicité

Sur la VERTIX, depuis n’importe quel menu ou position dans la montre, il est possible d’afficher l’écran de raccourcis, qui donne accès en un clic aux options suivantes :

  • Réglages systèmes
  • Ne pas déranger
  • Alarme
  • Boussole
  • Mesure de FC
  • Mode navigation
  • Carte
  • Mesure de SpO2
  • Chronomètre
  • Minuteur
  • Configuration du cadran de montre

De la même façon que la fonctionnalité fait dans l’efficacité, les autres points, comme, la mise à jour le sont tout autant. Dès qu’une mise à jour logicielle est disponible pour la montre, cette dernière est proposée dans l’application mobile.

Après avoir validé son installation, la montre se met en mode de mise à jour, ou via le couplage de la montre à l’application mobile.

Après le premier démarrage de la montre, cette dernière affiche un code QR sur son écran. Depuis l’application mobile, on choisit dans le menu d’ajouter une nouvelle montre et on scanne ce code à l’aide de l’appareil photo.

Une configuration des modes au plus simple

Pour chaque mode, possibilité de régler différentes options (de façon très simple) :

  • Les paramètres de navigation (le choix de l’itinéraire à suivre)
  • Les alertes d’activité. On y trouve les tours automatiques (basés sur la distance), les alertes d’allures….
  • La pause automatique (actif ou non)
  • Le métronome pour les profils liés à la course à pied, qui permet de travailler sa cadence (bon pas vraiment mon cas…)

Pour la configuration des pages et champs de données, c’est dans l’application Coros de votre téléphone que ça va se passer. Dans la partie « interface perso » de la montre, on retrouve les profils sportifs (et le choix est important).

Dans chacun d’eux, jusqu’à 5 pages de données et tout se fait de façon très intuitive !



Pour chaque page de données, on peut choisir une disposition allant de 2 à 6 champs de données. Juste à préciser que le champ inférieur n’est pas modifiable.

Fonctionnement général en mode course ou trail

Une fois le mode sélectionné, rien de plus simple et basique, on attend la synchronisation des satellites et du cardio et hop c’est parti, on clique sur « Commencer ». Sachant que des modifications restent possibles pendant l’activité. Je ne citerai pas tout mais il y en a pour absolument tous les goûts.

En cours d’activité, on peut faire défiler les pages de données à l’aide de la couronne, en la faisant rouler dans le sens dans lequel on veut les faire défiler. A l’usage, cette ergonomie est simple et précise.

Lors de la fin d’une activité, une pression sur la couronne digitale affiche le menu. Il est alors possible de reprendre l’enregistrement ou de le terminer et sauvegarder l’activité.

L’acquisition du signal GPS est généralement rapide, grâce aux données AGPS qui sont régulièrement synchronisées avec la montre. Pas grand-chose à dire sur la partie GPS à part que la précision est aussi top que sur la SUUNTO 9. Je suis resté sur le mode « classique » à savoir GLONASS.



Et les entraînements dans tout ça?

Bon personnellement, je ne suis pas le plus grand fan de suivre quelque chose de carré quand je cours. Je préfère m’amuser et profiter. Mais bon comme il en faut pour tous les goûts, la VERTIX propose la possibilité de mettre en place des entraînements.

Avec bien sûr, toutes les options paramétrables qui vont avec (sur l’application du téléphone)…. bon que évidemment je n’ai pas forcément suivi ;).

Une analyse complète et intuitive

Après synchronisation de la montre avec le téléphone, on retrouve toutes les données de la séance d’entrainement dans l’application mobile (incluant la carte GPS de la trace). On peut choisir un fond de carte de type « rue » ou de type « satellite ». Ensuite, les graphiques en fonction des mesures effectuées par la montre. Ici : allure, cadence, altitude, fréquence cardiaque.

Je n’ai pas tout testé mais les possibilités sont multiples pour celles et ceux qui aiment analyser leurs données et se faire plaisir.

Aussi bien les graphiques que les zones de fréquences cardiaque ou encore le training effect.



Suivre un itinéraire

Toujours sympa d’avoir la possibilité d’avoir ses propres itinéraires. Bien qu’elle n’intègre pas de carto, la VERTIX permet de suivre des traces GPS préalablement envoyées sur la montre. Je n’ai pas eu l’occasion de le faire mais la démarche reste très simple. En gros, vous définissez votre itinéraire avec l’outil de création de routes de Strava. Vous l’exportez sur votre téléphone sur lequel est installée l’application Coros. Une fois que c’est fait, hop vous pouvez choisir un itinéraire dans les paramètres du profil sportif de votre montre.

Après avoir sélectionné l’itinéraire en question, on peut choisir l’option « Commencer navigation ». Cela lance le profil sportif avec l’itinéraire prêt à naviguer!

Une COROS VERTIX proposant une analyse physiologique ultra poussée et complète

A nouveau gros coup de cœur sur la VERTIX avec une analyse très poussée et simple dans la compréhension de l’aspect physiologique.

Dans l’application mobile et sur la montre, on retrouve des fonctions liées à l’adaptation métabolique à l’entrainement. En retour des tendances et informations sur l’adaptation à la charge d’entrainement.

Me concernant, j’ai hélas été souvent dans le rouge au cours des dernières semaines. Sans diminuer ma dose pour autant, ça m’aura permis d’en faire au moins le constat.

Le graphique de charge d’entrainement (qui prend en compte les 7 derniers jours) offre des données intéressantes et surtout factuelles.

Le but de la courbe est de maintenir un niveau de charge suffisant pour que l’entrainement soit productif tout en évitant la surcharge. Un score entre 0 et 120 l’accompagne pour indiquer le niveau de charge actuel.

De façon concrète :

  • 0-40 : Charge peu importante
  • 41-60 : Charge faible
  • 61-100 : Entrainement optimal
  • 101-120 : Charge excessive

Dans le listing ci-dessous, on trouve les données physiologiques estimées qui vont vous permettre de voir votre niveau de forme. Le but étant aussi de voir votre amélioration au fil des semaines d’entraînement.

  • La fréquence cardiaque au repos. Dans mon cas, elle semble un peu élevée par rapport à la réalité
  • La VO2Max. Une seule valeur, et donc pas de mesure spécifique pour le cyclisme
  • Le seul lactique
  • L’allure de seuil

Pour finir (et c’est plutôt motivant), on trouve au final un indice de niveau d’endurance, qui est un score global de forme physique. L’échelle de couleur indique de manière assez explicite le niveau estimé:

Vraiment top et permettant surtout de voir à quel niveau on se situe. Concrètement, c’est très motivant de voir son évolution sur les semaines. Cet indice étant mis à jour via le tracker d’activité complet (quand la montre est portée évidemment).



Quelques gadgets d’utilisation sur la Coros Vertix…

Pour les aficionados de gadgets et données en tout genre, on en trouve pas mal dans les sous-menus de la montre. Personnellement je n’en ai pas eu vraiment l’utilité car n’étant pas collé H24 aux données de ma montre, mais bon encore une fois un « ++ » sur cette montre. Et surtout facilement accessible dans les menus.

  • Altitude : affiche l’altitude actuelle ainsi que l’historique au cours des 6 dernières heures.

  • Baromètre : affiche la pression actuelle en hpa, et l’historique des 6 dernières heures.

  • Température : affiche la température actuelle et l’historique des 6 dernières heures.

Et pour finir ?

Juste pour finir un mode que je n’ai pas testé mais qui m’aurait intéressé dans un autre contexte de test : le mode Altitude. Pour résumer une analyse quotidienne de l’acclimatation à l’environnement et au taux d’oxygène dans le sang.

Les résultats obtenus servant à prévenir des hauteurs qu’il est préférable d’éviter de grimper et celles accessibles selon forme du moment.



Mon avis au sujet de la Coros Vertix

Vous l’aurez compris la COROS VERTIX est aussi complète qu’intuitive dans son utilisation. Par manque de temps je n’ai pas pu utiliser beaucoup de modes sportifs car j’ai voulu me focaliser sur la course et le trail. Utilisation que j’ai sur la SUUNTO 9 donc autant comparer des éléments comparables.

Je suis clairement bluffé à la fois par le côté intuitif et simple d’utilisation de la montre. Tout comme je le suis par le niveau de détails et clarté sur les résultats visualisés sur l’application.

Si je compare aux autres marques…

Je ne pourrai pas comparer avec son équivalent chez GARMIN mais clairement elle est plus simple que la SUUNTO 9. Sans renier la marque SUUNTO pour autant dont je suis fan, je suis content d’avoir une montre aussi simple d’utilisation et d’une si grande autonomie.

Même si le coloris reste classique (trop pour moi), la montre est d’une finition remarquable, tant au niveau matériel que logiciel. Au vu de la récente apparition de la marque sur le marché, l’évolution est bluffante et l’outsider promis à un très bel avenir.

Pour quelqu’un qui recherche une montre simple d’utilisation, ergonomique et complète dans son analyse, la COROS VERTIX est faite pour vous. L’autonomie de la montre ne trouve pas son équivalent. Une future grande qui mérite sa place.



Où se procurer la Coros Vertix ?

 

 

Disponible au prix de 599€ sur le site i-Run.fr

 

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

 

©Trail Session Magazine, Juillet 2020

 

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Auteurs

  • Sébastien Rémond, 39ans, marié 2 enfants. Côté "On" Responsable d'agence pour une filiale du groupe AIRBUS et côté "Off" passionné de running depuis plus de 10ans. Une envie perpétuelle de (se) découvrir, de s'amuser et surtout vivre ses rêves et les dépasser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *