Advertisement


 
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content


Cimalp : Haut Merino et Polaire Jorasse pour affronter le froid !

Cimalp : Haut Merino et Polaire Jorasse pour affronter le froid !

 

Pour ce week-end d’ouverture des achats de Noël (ou presque !), c’est Cimalp que nous mettons à l’honneur chez Trail Session. Nono et moi, allons vous présenter différents produits textiles de la marque française, spécialiste de la montagne. Pour chaque présentation, vous pouvez vous procurer les produits  en question en version femme ou homme. Premier article aujourd’hui, on va vous parler d’une première couche proposée par la marque : le Haut Merino Top 3H. Ainsi qu’une deuxième couche avec la polaire Jorasse. Nous terminerons enfin cet article en abordant quelques accessoires : chaussettes X2 MID, bonnet Nuance et bandeau Aurores.

Dimanche, dans un autre article, nous vous parlerons du dernier élément pour un équipement parfait : la troisième couche, avec la présentation de la veste Advanced (homme) et Peak (femme), ainsi que le pantalon Bornand. 

En bref, un gros plan Cimalp sur de nombreux produits que nous avons envie de vous faire découvrir ! Bon, on vous voit venir : tester des produits de montagne en plein confinement ? A part camper dans le jardin, ça n’offre pas beaucoup de possibilités ! Heureusement, nous avons les produits en test depuis quelque temps ! Et on a eu la chance immense d’user tout ce beau matériel sur l’un des plus beaux terrains de jeu du monde… le Kilimanjaro !  

Cimalp

Nous voici donc en Tanzanie, pour un projet qui nous tient à cœur depuis longtemps. Grimper le Kilimanjaro, le plus haut sommet africain, culminant à 5895m. Si l’aventure vous intéresse, on vous fera un article spécifique sur ce voyage, ce qu’il faut mettre dans la valise et tout plein d’autres astuces. 

Et c’est parti pour l’ascension ! Au programme six jours de trek, cinq pour monter, un pour redescendre. Les conditions ? Plutôt chaud pour les premières journées, très froid la nuit… et horriblement froid pour l’ascension finale qui se fait en pleine nuit, avec arrivée au sommet pour le lever de soleil. Différentes conditions qui vont donc nous permettre d’en savoir un peu plus sur tout ce joli matos.

On part donc en Cimalp de la tête aux pieds. Aujourd’hui, on parle avant tout des vêtements chauds à porter proche du corps. Donc place à la polaire Jorasse, deuxième couche, et le haut Merino Top 3, première couche.

Notre coup de coeur de Cimalp : la polaire Jorasse

Les polaires Cimalp et nous, c’est une grande histoire d’amour ! Nous avons commencé l’histoire avec la veste Elbrouz, une superbe polaire. Avec elle, on a traversé l’Amérique du Nord à vélo il y a deux ans… et on s’en sert toujours beaucoup. Puis le modèle Canada (Norvège pour les femmes), beaucoup plus chaud, que l’on a trimballé (toujours à vélo !) dans toute la Patagonie. Même topo, on s’en sert encore quasi tous les jours, tellement elle est chaude et confortable ☺ 

Vous l’avez compris, on est rarement déçu avec les polaires Cimalp ! C’est clairement notre allié principal pour nos aventures. Mais on est aussi devenu exigeant avec le temps !

Aujourd’hui, c’est le modèle Jorasse qui passe à la loupe. A première vue, on dirait une version améliorée de la Elbrouz, c’est-à-dire une polaire chaude mais pas trop, car destinée avant tout à la pratique, confortable, respirante et stretch. Est-ce que cette polaire sera à nouveau un coup de cœur ?

Allons voir ça, destination la Tanzanie… et on se lance à l’assaut du plus haut sommet africain.

Cimalp jouasse

Fiche technique donnée par Cimalp

Le tissu 3D STRONG® est plus résistant et plus léger qu’une polaire !
Le tissage 3D-Flex®, breveté par CIMALP®, apporte 2 fois plus d’extensibilité qu’un stretch classique et assure une ergonomie parfaite du textile, favorisant les performances sportives.

– Plus de chaleur : 2 fois plus isolant qu’une fibre polaire classique.

– Respirabilité maximale : hautement respirante avec une bonne évacuation / évaporation de la transpiration.

– Structure à 2 couches : au contact de votre peau, la face intérieure du tissu absorbe la transpiration. Celle-ci est transférée par capillarité sur le côté extérieur du tissu, où elle se répartit rapidement sur une large surface pour s’évaporer plus rapidement.

– Polyvalente et extensible : elle s’utilise pour tous types d’activités.

– Fibres Cordura® : résistance sans faille.

Est-ce que tout ceci se retrouve sur le terrain ? Allons vérifier !

Premier essai de la polaire Jorasse

Premier essayage à réception du colis… et première sensation : la polaire est bien taillée, la coupe est top. C’est proche du corps sans être compressif, je me sens à l’aise pour bouger. Premier mot qui me vient à l’esprit : confortable ! Clairement, on se sent bien dans cette polaire. 

On est rentré depuis deux mois de Tanzanie, et pourtant je la porte encore très régulièrement dans la vie quotidienne. Elle tient au chaud et permet de bouger très librement, et en plus je la trouve plutôt stylée ! Enfin bref, parlons de ses performances en milieu sportif maintenant, puisque c’est ce qui nous intéresse avant tout !

Version femme (Nono) : La sensation est partagée. Le tissu intérieur est très doux et confortable. On se sent « cocooning » dans cette polaire Jorasse ! 

Confort, légèreté et respirabilité

Pendant le trek, je l’ai portée tous les jours (pas très propre je sais, enfin les treks vous connaissez… on n’est pas là pour se doucher quoi ^^). Le confort est bien là, même avec un sac à dos, des premières couches collantes ou une autre polaire par dessus, je me sens bien avec. Pourquoi ? Principalement, grâce à cette fameuse technologie 3D Flex. Brevetée par Cimalp et maintes fois utilisée sur d’autres produits, elle offre une extensibilité fantastique. La polaire est proche du corps mais elle s’étire très facilement pour vous laisser une liberté totale de mouvement. La technologie 3D Flex a même été améliorée pour devenir la 3D Flex Strong, plus résistante. A l’intérieur, on trouve une matière polaire très douce, agréable sur la peau. Un vrai petit plaid portatif ^^

De plus, la polaire pèse 550 grammes. Le produit est donc léger, ce qui renforce le confort. Le rapport poids/chaleur est très bon. Si vous partez en trek ou rando avec une météo annoncée clémente, vous pouvez gagner du poids en embarquant cette polaire plutôt qu’une couche plus chaude mais plus lourde !

Au niveau des chiffres techniques, le grammage est de 240g/m², c’est à dire un vêtement chaud mais qui garde une certaine légèreté. Le bon grammage selon moi pour une certaine chaleur tout en permettant une pratique sans trop transpirer. Et la légèreté conservée permet de donner un produit final pas trop encombrant, qui peut facilement trouver sa place dans un sac à dos. 

C’est le premier point que nous souhaitions mettre en avant, la qualité principale du produit même : le confort !

Cimalp

Chaleur et conseils d’utilisation

Pour parler de la chaleur que vous apporte cette polaire, il nous semble d’abord important de vous donner des indications sur l’utilisation que vous devrez en faire. Cette polaire est destinée à la pratique du sport, elle est stretch et respirante. Vous pouvez bouger à votre aise et votre transpiration est bien évacuée. Donc quand on la porte en montagne, c’est pour avancer !

Cimalp

Elle n’est pas conçue pour vous tenir chaud au campement le soir, en statique. Dans ce cas là, il vous faudra (c’est assez évident) ajouter une troisième couche type doudoune qui vous apportera plus de chaleur. Donc c’est une polaire chaude, mais sans troisième couche il faut être actif pour ne pas avoir froid.

Par exemple, lorsque je la porte en ce moment, elle suffit très bien en cours de journée. Par contre le matin ou le soir (quand il fait 7-8°), ce n’est pas assez. Pendant le trek, nous l’avons souvent portée en deuxième couche. Par dessus un haut technique, c’était très bien, pas besoin d’une veste supplémentaire. Par contre, dès que l’on faisait une pause, il fallait vite rajouter une troisième couche. 

Cimalp

Pour le dernier jour de l’ascension, ressenti à -30° d’après le guide, il m’a fallu rajouter une grosse polaire (la Canada de Cimalp) ainsi qu’une veste de ski. Mais là on est quand même dans des conditions extrêmes que vous ne retrouverez pas trop souvent… enfin je vous le souhaite !

Pour quels sports utiliserez-vous votre polaire Jorasse de chez Cimalp ?

Randonnée, trekking, alpinisme, ski de fond, ski de rando, raquette, VTT hiver. 

Les petits plus de Cimalp

Comme souvent avec Cimalp, nous avons été charmés par l’ajout de petits détails qui rendent la polaire plus confortable et adaptée à nos pratiques. 

  • Les poches (zippées !) : deux poches latérales et une poche sur la poitrine. Très pratique pour ranger le téléphone, une paire de gants, barre de céréales, etc. Ces poches sont grandes et vous permettent de stocker différentes choses. Elles sont zippées, donc vous ne pourrez pas perdre vos effets en marchant. C’est très pratique en trek d’avoir des poches, ainsi vous pouvez rajouter ou enlever des accessoires (bonnet, gants, etc.) sans avoir à ouvrir le gros sac. 

Et si vous la portez dans le quotidien, c’est plutôt cool pour stocker les clés, papiers de voiture, etc. Nous avons beaucoup apprécié ce point. Trois poches zippées mais seulement 550 grammes au total, c’est une belle prouesse technique. 

Cimalp

Version femme (Nono) : La polaire Jorasse possède les mêmes poches latérales zippées. Cependant il n’y a pas de poche sur la poitrine. Elle se trouve au niveau du bras gauche. Je vous avoue que je n’ai pas trop utilisé cette dernière car je n’aime pas avoir du poids de manière trop asymétrique.

Par contre vous pouvez vous en servir pour glisser un mouchoir ou quelque chose de léger. Après, ce n’est pas très pratique de glisser un objet dans cette poche si vous avez une troisième couche sur votre polaire par exemple. Finalement cette poche ne me paraît pas très utile vu sa situation. J’aurai préféré une poche au niveau de la poitrine.

Cimalp

  • Le tour de cou intégré et la capuche : en enfilant la première fois la polaire, je me suis retrouvé la tête coincée dans un machin qui n’était pas la capuche ^^ clairement, je n’ai pas compris car c’est la première fois que je porte une veste avec cette innovation. Et franchement… c’est top ! Un tour de cou intégré, vous pouvez le porter ou non, et surtout vous pouvez l’enfiler (ou l’enlever) sans avoir besoin de quitter la veste. Il est fait en matière polaire douce, la même que le reste de la veste, donc hyper confortable et chaud. Quand vous l’enfilez, avec la capuche en plus, cela coupe vraiment du vent et offre un surplus de chaleur super agréable. Et quand il fait chaud, vous pouvez l’enlever et ouvrir un peu le zip central pour aérer. C’est un petit détail, mais qui fait vraiment la différence. Grâce à ce petit plus, la veste gagne énormément en polyvalence et permet de s’adapter à différentes conditions météo. 

Cimalp

  • Les passe pouces : un classique chez Cimalp, mais toujours apprécié. Les passe pouces sur les manches pour couvrir un peu les mains quand il le faut. Là encore on gagne en polyvalence et on peut adapter selon les températures. 

Version femme (Nono) : Pas de passe pouce sur la Jorasse F. Pourquoi cette différence ? Aucune idée. Je n’ai pas forcément l’habitude d’utiliser les passe pouces donc pas d’importance pour moi. Par contre pour celles qui en sont adeptes, Cimalp aurait pu inclure les passe pouces dans la version femme de la polaire Jorasse.

  • Traitement anti bactérien : en trek, l’hygiène corporelle est rarement la priorité ! Alors disons qu’avec ce traitement, vous tiendrez deux ou trois jours de plus avant de vraiment puer ^^ 
  • Protection UV : toujours intéressant en altitude, quand il fait froid mais que le soleil tape fort. Pour les chiffres, on est sur du 40 UPF. Ce qui correspond à une excellente protection !

Prix sur le site Cimalp

89,90 euros. Pour un produit de cette qualité, technique, avec une belle finition, je trouve ce prix très raisonnable. C’est un point qui revient souvent chez Cimalp, le rapport qualité/prix est incroyable. Leurs produits sont très techniques, esthétiquement très beaux, pour des sommes vraiment accessibles. Là où certaines marques ne vendent rien en dessous de 200 euros, chez Cimalp on trouve régulièrement son bonheur pour moins de 100 euros. 

Esthétique

Version homme : 4 coloris homme (turquoise, marine, rouge et anthracite). De mon point de vue masculin, c’est un très beau produit. La coupe est belle, le style est épuré avec couleurs sobres, juste une petite touche de fluo sur le zip de la poche poitrine. Pour le reste, un bleu marine qui passe absolument partout. Donc la polaire peut se porter même en ville, vous ne passerez pas pour un montagnard aux yeux des gens ^^ Réellement, j’ai beaucoup aimé ! 

Cimalp

Version femme : 3 coloris pour tous les goûts (anthracite/zip mauve, rose, bleu marine/ zip turquoise). J’ai cette dernière couleur et j’en suis fan ! 

Cimalp

Taille

Version homme : Pour la taille, je mesure 1m83 pour 63 kg, j’ai pris une taille S. J’ai hésité avec une M, mais il ne fallait vraiment pas plus que le S finalement. Je dirai que ça taille légèrement grand, donc si vous êtes entre deux tailles privilégiez peut-être la taille du dessous. 

Version femme : Vous trouverez un guide des tailles sur le site Cimalp pour chaque produit. Pour la polaire Jorasse, la marque conseille de prendre sa taille habituelle. Je pèse 52kg pour 1,65m, je ne voulais pas risquer d’être à l’étroit donc j’ai choisi la taille S. Elle va bien au niveau de la longueur des manches. Cependant au niveau du corps j’ai de la marge. Je ne nage pas dedans non plus mais j’aurais peut-être dû suivre les conseils du site et prendre du XS. Cela dépend de la sensation que vous souhaitez avoir quand vous portez le vêtement. 

Conclusion sur cette polaire Jorasse de la marque Cimalp

Une polaire de plus pour nous chez Cimalp… et un régal de plus ! La marque continue de briller dans le milieu du textile de randonnée. Et chaque année, les produits sont un peu plus perfectionnés. Des petits détails sont rajoutés pour augmenter le confort, la polyvalence du produit. Une fois de plus, le rapport qualité prix est indéniable. Si vous souhaitez acquérir un vêtement technique et confortable, parfaitement adapté au trek et la rando, pour un tarif plus que raisonnable (vu la qualité !), la polaire Jorasse est sans aucun doute faite pour vous !

Pour résumer la polaire Jorasse, c’est : 

– un grand confort, notamment avec la technologie 3D Flex qui rend le tissu très élastique, et vous donne une bonne liberté de mouvement. Ajouté à cela, son poids est très réduit. 

– une chaleur pour pratiquer sans avoir froid, avec une respirabilité qui permet d’évacuer la transpiration. Pour les moments statiques, pensez à une troisième couche. 

– la polyvalence : quand il fait froid, on enfile le tour de cou, la capuche et les passe pouces (pas pour les filles, désolés) et on augmente la chaleur sans utiliser aucun autre textile. 

– le coté pratique : multiples poches pour stocker tout ce qu’il vous faut. 

– un textile qui a de l’allure, qui passe partout en vous donnant un style sportif et dynamique, même en ville. 

– un rapport qualité/prix au top.

Bref, nous vous recommandons ce produit, sans hésiter une seule seconde. 

Cimalp

Avoir une bonne polaire, c’est une première chose. Mais vous le savez, en montagne, l’équilibre thermique est fragile et ne tient qu’à une chose : le respect des fameuses trois couches. Nous allons donc maintenant vous parler d’une première couche que propose Cimalp, le Merino Top 3H et 3F, complément idéal de la polaire Jorasse. 

Merino Top 3H et 3F : la première couche de Cimalp pour les grands froids

Voici la première couche proposée par Cimalp pour le sport outdoor en hiver ou dans des conditions météos difficiles. Disponibles pour les hommes (Top 3H) et les femmes (Top 3F), les deux modèles sont quasi identiques en termes de technicité. C’est ce haut que nous avons amené avec nous pour notre escapade tanzanienne. Par la suite, nous avons pu le tester sur cette fin d’automne, en footing ou à vélo. Venez découvrir notre retour test. 

Caractéristiques techniques intégrées par Cimalp

Technologie Ionic de Cimalp, c’est-à-dire un mélange laine merinos et synthétique. Composition  20% Merinos, 80% polyester Polygiene. 

La fameuse laine merinos. Issu de moutons en Océanie (principalement Australie et Nouvelle Zélande), cette laine est très recherchée dans le milieu de la montagne et du sport outdoor. Comme toute laine, elle est très chaude et isolante, bien plus que n’importe quelle matière synthétique. Mais elle se différencie des autres laines par une taille plus fine. Et par conséquent, cette laine est beaucoup plus respirante et plus douce que les autres. En gros, vous prenez les qualités d’une laine classique (chaleur), les qualités d’un synthétique (respirabilité), vous mixez et ça vous fait de la laine merinos ! Chaud, isolant et respirant. Cerise sur le gâteau, la laine merinos limite parfaitement les odeurs. Elle évacue la transpiration, et ne retient donc pas les odeurs. 

Forcément, cette denrée si exceptionnelle est rare… et coûte donc assez cher. Ainsi, il est courant de voir des combinaisons de matières, entre merinos et synthétique. Le but de ces combinaisons est d’obtenir le meilleur résultat possible dans toutes les catégories : confort, isolation, respirabilité… et tarif ! C’est ce que Cimalp a tenté de faire avec ce haut Merino Top 3H. Ici, on est sur une combinaison avec 20% de laine merinos et 80% de synthétique avec du polyester Polygiene. Le 20% semble assez faible sur le papier, mais je peux vous assurer que la chaleur est bien présente. Et Cimalp a tenté de compenser cette faible proportion en laine, par exemple en ajoutant un traitement antibactérien pour limiter les odeurs, on en reparlera. 

Cimalp classe ce produit dans la gamme Extra Warm, c’est à dire un haut épais et très isolant. Au niveau des chiffres on est sur 200g/m². Ce grammage est intéressant, il indique un vêtement chaud  mais qui reste léger, et donc respirant. Cette statistique me semble être optimale pour une pratique sportive en conditions froides.

Utilisation

Tous les sports hivernaux et montagneux avec des conditions météo difficiles : rando, trekking, alpinisme, ski de rando, ski alpin, ski de fond. Je l’utilise également en cyclisme sur route ou en VTT pendant l’hiver. Vous savez, quand le vent froid vient vous fouetter en pleine descente, vous connaissez sûrement cette sensation. Alors dans ce cas là, on est bien content d’avoir une telle couche sur soi 😉 

Je l’ai testé également en running, juste pour voir. J’étais vraiment bien avec ! Très agréable et chaud. Par contre, au bout d’une heure le T Shirt commençait à être bien mouillé et à s’alourdir. C’était juste pour le test, mais ce produit n’est pas vraiment destiné à la pratique de la course. Il n’est pas assez respirant pour cela, le running fait trop transpirer. 

Exemple concret d’utilisation : pour l’ascension du Kilimanjaro, je l’ai porté toutes les nuits. Je l’avais également le dernier jour, pour la montée finale dans le grand froid. Pour de la rando c’est parfait, je n’ai pas trop transpiré avec. 

Merino

Confort et poids

Poids : Le haut pèse 230 grammes, cela reste assez léger pour un manches longues. Il ne vous pèsera donc pas longtemps sur les épaules. En mouvement ou en statique au campement, le haut se fait vite oublier. 

Douceur : même sensation quant à la douceur du produit. J’étais un peu inquiet par rapport à cela, parfois les produits en laine peuvent gratter. Effectivement, les cinq premières minutes avec le haut sont un peu gênantes, ça démange un peu. Mais au final on s’habitue très vite à cette sensation, jusqu’à l’oublier complètement après quelques minutes. Et la chaleur apportée par le T-Shirt rend tout cela très agréable au final. 

Donc pas de souci de ce coté là, rassurez vous, le haut gratte à peine les premières minutes, et c’est tout. Rapidement, cette sensation un peu désagréable s’estompe complètement. Même si vous êtes sensible à la laine, vous ne ressentirez probablement aucune démangeaison. Les coutures sont fines et ne grattent pas non plus. 

Coupe

Là-dessus je suis un peu déçu par contre, je trouve que le haut n’est pas assez proche du corps. Il y a trop d’espace entre mon torse et le tissu, ce qui laisse passer de l’air par en bas. En clair, ça « baille » un peu. Je ne m’attendais pas à du compressif, ce n’est pas le but, mais un peu plus proche du corps quand même. Je mesure 1m83 pour 63kg, j’ai pris une taille S. Bon c’est vrai que je suis très maigre et du coup je ne remplis pas bien le T Shirt, mon impression est peut-être due à cela ^^ Donc je trouve la coupe pas trop adaptée pour ma morphologie en tout cas. 

Merino

Version femme (Nono) : Je ne suis pas très maigre comme Coco 😉 mais j’ai tout de même trouvé que le maillot n’était pas adapté parfaitement à ma taille. J’avais choisi une taille S, la longueur des manches est bonne mais en effet il y a de la marge au niveau de l’espace ventre/tissu. Je ne suis pas certaine que si j’avais choisi du XS j’aurais fait un meilleur choix (les manches auraient peut-être été trop courtes…)

Merino

Des passe pouces ont été ajoutés en bas des manches. Je trouve cela pratique, vous pouvez ainsi mettre vos mains un peu plus au chaud si besoin, sans avoir recours à des gants. Autre qualité, la liberté de mouvement n’est pas du tout perturbée, le T-Shirt bouge bien et ne serre pas autour des épaules. 

Version femme (Nono) : Ici, contrairement à la polaire Jorasse, le haut Merino Top 3F possède des passe pouces ! Ouf, on a failli être jalouse ! Il n’y a pas d’effet de compression au niveau du passage entre le pouce et l’index, c’est très agréable.

Pour conclure sur le confort, ce T-Shirt est également très agréable à porter malgré une sensation dérangeante au départ. Il est léger et se fait vite oublier sur vos épaules. La coupe est par contre un peu décevante. 

Cimalp

Traitement anti bactérien

Un des gros points fort de la laine merinos est la limitation des odeurs, même avec la répétition des efforts. Le Merino Top 3H et 3F ne comporte cependant que 20% de merinos. Cimalp a tenté de combler ce manque en rajoutant un traitement anti-bactérien supplémentaire. Ainsi, le développement de bactéries est bloqué par ce traitement. Et ce traitement est intégré au tissu, de telle sorte qu’elle ne disparaîtra pas au premier lavage !

Au final, vous avez donc un haut qui supportera plusieurs jours de pratique sportive sans devenir une boule puante. Bref, un point positif ! Souvent, on n’accorde pas forcément de l’importance à cette caractéristique au moment de l’achat. Mais pour un trek long, ce traitement antibactérien peut vite s’avérer vital 😉 

Bon quand même, lorsque je l’ai testé sur un footing de 15km… ça ne sentait pas la rose ^^ je pense que c’est logique, une activité comme le running fait trop transpirer pour ce genre de produit. Mais en rando c’est différent ☺ 

Prix sur le site Cimalp

 44,90 euros. Dans ce domaine encore, on est sur un compromis qui pourra intéresser pas mal de monde. Pour info, un haut à manches longues 100% merinos se trouvera à hauteur de 100 euros la pièce. C’est ce qu’on peut trouver chez Icebreaker par exemple, un des spécialiste du merinos. Donc si le tout merinos ne vous semble pas utile dans votre pratique, « l’entre deux » proposé par Cimalp peut valoir le coup. Vous faites une très belle économie (55% quand même) et vous récupérez un produit très qualitatif malgré tout. Une fois de plus avec Cimalp, le rapport qualité prix est exceptionnel !

Esthétique

Un seul coloris pour la version homme, gris avec quelques liserés rouges pour les coutures. Très sobre, pas de fioritures ni de fluo… et c’est tout à fait normal pour un tel produit. Une première couche manches longues se destine forcément à une utilisation en conditions froides. Par conséquent, vous aurez une polaire, une veste imperméable ou autre par-dessus, et on ne verra pas le maillot ! Donc cela ne semble pas vraiment utile de faire de gros efforts sur le design et les coloris !

Merino

Version femme (Nono) : Vous trouverez uniquement le haut Merino Top 3F en noir avec des liserés gris clairs.

Merino

Conclusion sur ce Haut Merino Top 3H et 3F de chez Cimalp

Une première couche très intéressante. Un compromis qui pourra ravir ceux qui n’ont pas le budget ou le besoin d’un haut 100% merinos. Un T-Shirt qui vous apporte de la chaleur mais conserve une respirabilité très bonne. Un allié pour toutes vos pratiques hivernales, à un prix très accessible… la montagne doit rester un plaisir, même par grand froid, et heureusement Cimalp est là pour ça ☺ 

Haut Merino, polaire Jorasse, vous êtes (presque !) parés pour les sommets. Il vous manque cependant quelques détails, les petits accessoires qui font toute la différence. Indispensables pour vous apporter les quelques degrés supplémentaires et rendre confortable votre séjour montagneux. Nous allons donc terminer cet article avec la courte présentation de deux produits : les chaussettes X2 MID et le combo bandeau Aurores/bonnet Nuance. 

Chaussettes X2-MID de Cimalp 

Cimalp chaussettes X2-MID

Les principales infos techniques données par Cimalp

Produit unisexe, pour hommes et femmes.

Trois coloris disponibles : noir/orange, gris/orange et rose/orange. 

Forme anatomique droite et gauche.

Technologie NANOGLIDE pour une forte respirabilité.

Un traitement antibactérien a aussi été ajouté aux chaussettes. Une fois de plus, c’est toujours intéressant sur un trek de pouvoir limiter les fortes odeurs !

Notre ressenti sur les chaussettes X2 MID

Sans trop rentrer dans le détail (on a déjà beaucoup parlé aujourd’hui^^), voici ce que nous avons pensé de ces chaussettes. La première impression quand on les enfile, c’est qu’elles sont épaisses sous la plante du pied. C’est normal, ces chaussettes sont spécialement pensées pour les pieds un peu fragiles, habitués aux ampoules.

Le but est de renforcer les zones de frottement, avec une construction en double peau. La sensation est un peu étrange au départ. Faites bien attention à ne pas créer de plis au niveau de cette double peau. Mais une fois bien en place, le confort est très bon. Et surtout, cela permet de diminuer fortement le risque d’échauffement de la peau.

Chaussettes

Ce produit sera bien adapté pour de la rando, du trekking, voire des trails longs. Sur des courses courtes et rapides par contre, je pense que ces chaussettes seront un peu trop épaisses. Dans ce cas je privilégierais plutôt des socquettes basses. La tige est basse mais au dessus de la malléole tout de même, donc utilisable en sport nordique par exemple. 

Tarif sur le site Cimalp

Le prix est de 12,90 euros, donc plutôt correct pour une paire de cette qualité. 

Conclusion sur les chaussettes X2-MID 

Ces chaussettes sont très adaptées à la pratique de la rando et du trekking, notamment pour les pieds fragiles. Si vous prenez régulièrement des ampoules, essayez cette paire et vous éviterez probablement quelques problèmes !

Cimalp Chaussette

Cimalp vous couvre la tête avec son bandeau Aurores et son bonnet Nuance

Les deux produits ont les mêmes caractéristiques. Noëllie a pris un bandeau, Corentin un bonnet. Le bandeau Aurores est réversible en bleu chiné et en noir. Le bonnet Nuance lui se décline en trois coloris : gris chiné (comme sur nos photos), vert ou encore bleu. 

Caractéristiques techniques données par Cimalp

Taille unique unisexe 

Doté de la technologie CIMATHERM®, voici les différents bénéfices :

Isolation thermique : ses fibres creuses et ultrafines vous assurent la meilleure isolation possible ;

Transfert optimal de l’humidité pour toute activité : séchage ultra-rapide grâce à une double trame, la face interne ne colle pas à la peau, et la structure externe favorise l’évaporation de l’humidité ;

Traitement IONIC anti-bactérien et anti-odeurs : au sec et sans odeurs même après l’effort ;

Ultra-léger : 30 grammes.PFC free. Entretien facile, sans repassage. Label Eco Bluesign

Les caractéristiques résument assez bien ce que valent ces accessoires. Ils ont effectivement pour qualité principale d’assurer une grosse chaleur et isolation, tout en conservant une grande légèreté. La matière est fine et respirante mais assure étonnamment une très bonne isolation. Et pour ne rien gâcher, le tissu est très doux et aucune démangeaison ou zone gênante n’est à déplorer. 

Nous les avons beaucoup appréciés parce qu’ils sont peu encombrants, ils se glissent facilement dans une poche de veste. Ainsi, vous pouvez vite les enfiler ou les enlever sans perdre de temps. De plus, le style est assez sympa et passe partout, là encore ça se porte bien même au quotidien. Et une fois de plus, on retrouve le traitement anti-bactérien. Vous les trouverez tous les deux au prix de 14,90 euros. 

Le mot de Corentin

Au niveau thermique, le résultat est assez bluffant pour un bonnet si léger. J’avais amené lors de l’ascension un autre bonnet en laine que je pensais utiliser pour la montée finale. En fait, je ne l’ai pas sorti et j’ai gardé mon bonnet Nuance tout le trek car j’avais bien assez chaud avec lui. Pour ce dernier jour, avec des conditions vraiment très froides, j’avais le bonnet Nuance + la capuche de ma polaire Jorasse, et je n’ai pas eu froid du tout à la tête avec cet ensemble. 

Bonnet nuance

Le mot de Noëllie

J’adore les bandeaux !!! Quand on est une fille aux cheveux longs c’est quand même plus pratique qu’un bonnet pour la queue de cheval ! Pendant le trek, j’ai également porté mon bandeau Aurores tous les jours. Il est suffisamment chaud. Cependant pour la dernière ascension j’ai quand même cumulé bandeau + bonnet en laine car il faut l’avouer il faisait vraiment très froid. En tant que fille on est plus frileuse !

Bandeau aurores

Conclusion sur l’ensemble de la collection Cimalp présentée aujourd’hui

Nous avons énormément apprécié cette tenue Cimalp. Pour un cout total de 162 euros, vous pouvez vous en tirer avec un super équipement, adapté au temps froid pour la montagne. C’est une somme assez basse pour tous ces produits. 

La polaire Jorasse est notre produit préféré, très beau et pratique, avec des qualités techniques parfaitement adaptées au trekking.

Le Merino Top 3H et 3F est quant à lui très intéressant en termes de chaleur et de respirabilité malgré une coupe un peu plus aléatoire. Et il vous permet d’acquérir une première couche de grande qualité à bas prix. Pour finir, les accessoires ne sont pas délaissés et ils sont eux aussi parfaitement développés et adaptés, pour un coût très accessible.

Retour test vraiment positif de notre part en tout cas ! Nous étions heureux de pouvoir avancer dans notre ascension dans de bonnes conditions grâce à cet équipement adapté. Une fois de plus, Cimalp fait preuve d’un grand sérieux dans la confection de ces produits. On sent que c’est travaillé, étudié et pensé par des montagnards pour des montagnards ! Avec à chaque fois un rapport qualité/prix qui nous bluffe. Quand on compare à d’autres marques bien connues, le prix chez Cimalp est bien plus bas, alors que la qualité est clairement présente ! 

Bandeau Aurores

Cimalp

Où se procurer ces produits Cimalp ?

Tous les produits sur le site de CimAlp (Clic)

©Trail Session Magazine, Novembre 2020

 

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Auteurs

  • Noëllie Rousset, 27 ans, kiné diplômée depuis 5 ans dans la Loire, à côté de Saint Etienne et formée en micro-nutrition. Passionnée de voyages, je parcours les sentiers sur des courses de montagne, ou sur les routes pour grimper les cols à vélo !

  • Corentin Crouzet, 26 ans, masseur kinésithérapeute du sport sur Saint Etienne. Passionné de montagne, de voyage, de course à pied (entre 10 et 25 km de préférence), trekking, cyclisme.

1 comment

  • Cimalp c’est toujours du bon matos à prix abordable. J’utilise depuis longtemps, ça évolue et reste dans la course, c’est solide et reste souvent avec un choix de couleur ou l’on peut être discret en montagne… Que du bonheur. Coté prix, c’est généralement bien placé pour la qualité qui est vendue.
    Hervé, randonneur en montagne

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *