Jackal - La Sportiva
 
 
 

Doudoune Bruce : la perfection Pyrenex ! 

Doudoune Bruce : la perfection Pyrenex ! 

 

Aujourd’hui, Loïc et moi (Corentin) allons vous présenter un produit phare de Pyrenex : la doudoune Bruce, de la gamme light (doudoune légère). Avec capuche pour Loic, sans capuche pour moi ! Voici notre retour test 🙂



Présentation de la doudoune Bruce par Corentin & Loïc



doudoune Bruce

Pyrenex : la marque

Qualité et authenticité ! Pyrenex, c’est 159 ans d’expérience dans le paysage français. Donc forcément une expérience et un savoir faire hors du commun. Spécialisée dans l’utilisation des plumes d’oie et de canard, la marque du Sud Ouest crée des produits d’exception : doudounes, duvets, et même des couettes et accessoires de décoration. De la haute qualité, basée sur une filière locale : Pyrenex collabore avec des fermes du Sud Ouest, pour un Made in France de perfection !

Les conditions de mon test : trekking dans le Vaucluse aux dentelles de Montmirail, avec bivouac. Journées ensoleillées, environ 15-16 degrés, nuits fraiches, tout juste en températures positives. Mais aussi en utilisation dans la vie de tous les jours ! Je vous en reparlerai, cette doudoune se porte aussi bien en montagne que dans les rues de la ville 🙂 

Les conditions de Loïc : principalement lors de ballades en forêt et en mode streetwear. Conditions mixtes avec parfois beaucoup de vent mais aussi quelques belles journées. Utilisation également semi sportive lors de sorties vélo familiales.



La doudoune Bruce en plumes françaises ! 

Le garnissage de la doudoune se compose uniquement de duvet de canard : duvet 90%, plumettes 10%.

Premier point, on est sur du local ! Non seulement du Made in France, mais aussi du régional avec des plumes de canard français d’Aquitaine. Bonne nouvelle et gage de qualité : dans le monde de l’outdoor, les produits français de haute volée sont rares, donc il faut les mettre en avant. 

La doudoune est composée de duvet de canard (des fermes du Sud Ouest donc), 90% de duvet et 10% de plumettes. Donc zéro synthétique ! Par conséquent : 

  • Chaleur et légèreté : aucune matière synthétique ne peut égaler la chaleur créée par les plumes. Ce ratio 90% duvet/10% plumes est gage de chaleur, c’est la composition optimale pour l’isolation. En outre, la plume se comprime très bien et donne un encombrement minimale. 
  • Précaution : le duvet craint l’humidité, une doudoune comme celle-ci requiert du soin et un entretien rigoureux, beaucoup plus que pour un produit synthétique. 
  • Prix +++. Les produits en duvet de canard sont tellement qualitatifs qu’ils entrainent forcément un tarif élevé. 



Pouvoir gonflant exceptionnel pour cette doudoune Bruce !

Le pouvoir gonflant est de 850 cuins. Le cuin, c’est la capacité d’isolation thermique du duvet. A plus de 800 cuins, on peut dire qu’on est sur une doudoune de grande qualité thermique. Le duvet va emprisonner une très grande quantité d’air (qui est un isolant parfait) et ainsi donner un ratio chaleur/encombrement incroyable ! 

Les compartiments, en forme de tubes horizontaux, sont petits (4 cm de largeur), ce qui donne une doudoune peu encombrante. Le produit est hautement compactable et ne prend pas de place dans le sac. Il rentre très bien dans son petit sac de rangement (que vous trouverez dans la poche interne).

En revanche, la Bruce est moins chaude que sa cousine la doudoune Meije par exemple, qui a des compartiments beaucoup plus larges (et coûte beaucoup plus cher, ce sont des produits complètement différents). 

Doudoune Bruce

Sac de rangement dans la poche interne, pour un encombrement minimum : encombrement minimal

Confort au top 

La doudoune Bruce est ultra light, ce qui procure une réelle sensation de confort. On ne la sent pas sur les épaules 🙂 La chaleur apportée est agréable, on se sent vraiment bien à l’intérieur, aucune zone qui gratte ou démange. 



Design et taille de la doudoune Bruce

Trop canon 🙂 Les doudounes ont une belle coupe et sont bien taillées, avec un style adapté pour le port en ville. Contrairement à de nombreuses doudounes outdoor au style montagnard plus marqué, et qui vous font passer pour un alpiniste quand vous aller chercher le pain ^^

Pour ma part, j’ai choisi le coloris très soft en bleu …, passe partout, j’aime beaucoup 🙂 Si vous êtes plus fantaisiste, vous pourrez opter pour les 4 autres coloris disponibles. 

Les tailles : Petite remarque sur la taille, si vous êtes entre deux, Pyrenex recommande de prendre la taille du dessus car les doudounes sont taillées proches du corps. Je ne suis pas forcément d’accord. En suivant ce conseil j’ai pris une taille M et il s’avère que la doudoune est un peu large pour moi. Pour info, je mesure 1m83 pour 63 kg, je suis très maigre. La longueur est parfaite, mais je ne la remplis pas assez au niveau du ventre et des bras. A refaire, je prendrais une taille S. 

Doudoune Bruce

Taille M, trop de longueur au niveau du ventre et des manches. A refaire, je prendrais une taille S

Doudoune Bruce

Mauvaise taille pour la doudoune Bruce

L’avis de Loïc & Corentin sur la taille du modèle Bruce

Mesurant 170 cm et 65 kg j’ai opté pour une taille M et je ne regrette pas. Pourtant j’avais déjà un modèle de la marque Pyrénex typé grand froid en taille S. Je ne regrette pas d’avoir revu la taille car cette Bruce taille très bien. Je suis dans ma taille habituelle.

Doudoune Bruce

Cordon de serrage

La longueur de bras est juste avec un lien élastique suffisant. L’ensemble est proche du corps tandis qu’au niveau du ventre une certaine largeur se fait remarquer. Un cordon de serrage permet un ajustement optimal au niveau des hanches.

Je suis plus petit que Coco mais plus épais et si je devais recommander ce serait dans la même taille.

Utilisation de la doudoune Bruce

La doudoune Bruce est indiquée pour une plage de températures de 5 à 15 degrés. Malgré son garnissage en plumes, elle reste très légère et peu encombrante, donc moyennement chaude. L’encombrement minimal de la doudoune reste l’objectif numéro 1, elle n’est pas destinée aux grands froids hivernaux, surtout en phases statiques (comme le soir au bivouac).  

Du coup, pour une utilisation urbaine, quotidienne, cette doudoune est parfaite même en hiver, avec un petit pull dessous, pour de courtes expositions au froid. Pour la montagne par contre, elle suffira en hiver à condition que vous ne montiez pas trop haut, ou que vous ne dormiez pas sur place !

Sur des phases statique, comme le soir en bivouac, cela risque d’être un peu juste. La Bruce pourra alors constituer une sous couche intéressante, dessous une doudoune beaucoup plus épaisse. Néanmoins, elle sera très agréable à porter en dernière couche pour les rando 3 saisons. 

Attention à la pluie, le duvet craint l’humidité. Une fois mouillée, la doudoune perd son pouvoir gonflant et donc ses capacités d’isolation thermique. Néanmoins, Pyrenex a eu la bonne idée d’appliquer un traitement déperlant au produit, afin de limiter la casse si vous vous retrouvez sous la pluie sans couche imperméable.



En conditions réelles : let’s go trekking ! 

L’expérience de Coco : Je dirais que cette doudoune complète parfaitement ma panoplie actuelle 🙂 J’ai des polaires et vestes impérméables au top (merci Cimalp), j’ai une doudoune ultra chaude et encombrante (confort – 20), et entre les deux… rien.

Cette doudoune est parfaitement la pièce manquante, celle qui permet d’avancer en pleine journée quand il fait froid, sans transpirer outre mesure. 

doudoune Bruce

Pour tester en conditions naturelles, je suis parti en trek 3 jours dans le Vaucluse. J’aurais aimé les Alpes, malheureusement la météo s’annonçait catastrophique, c’est donc au soleil du Sud que je suis parti me promener.

En journée, le soleil était bien présent avec une température de 15-16 degrés. Pour du statique à l’ombre, la doudoune est très appréciable et tient parfaitement chaud. En marchant par contre, impossible de la garder avec ces températures là, elle tient trop chaud. Rien d’anormal, 15 degrés au soleil et en actif, pas besoin de doudoune !

Là où je l’attendais vraiment, c’est le soir en bivouac ! Avec des nuits aux températures tous juste positives, elle devait me tenir au chaud. Mission réussie, franchement à ces températures là je n’ai eu aucun souci avec cette doudoune.

Elle est parfaite pour ce genre de moment. Donc en gros, la journée elle est dans le sac, sans prendre de place car ultra compressible et légère. Et le soir, elle assure un bivouac agréable 🙂 Je l’ai portée en tant que troisième couche, sous un T Shirt Merinos et une polaire technique.

De la ville à la montagne, polyvalence tout terrain !

Grâce à son style et sa plage de température, cette doudoune est donc très polyvalente. En ville pour la vie quotidienne ou en montagne pour la rando, elle trouve toujours sa place.

C’est un super point positif. Personnellement, quand je mets 300 euros dans un produit, j’aime l’utiliser le plus possible, et pas seulement 2 fois dans l’année. La polyvalence d’un tel produit est donc largement appréciée 🙂 

Doudoune Bruce

En trekking, mais aussi en tenue de sport 😉

L’expérience de Loïc

Cette veste Bruce m’a accompagné depuis deux mois sur toutes mes activités extérieures. De la simple ballade en ville à la marche en forêt en passant par du vélo en famille, j’ai longuement utilisé celle-ci. La polyvalence est bien ce qui la caractérise.

pyrenex

Lien élastique au niveau des manches

Je n’ai malheureusement pas pu aller en montagne suite aux mauvaises conditions météo lors de mon court séjour.

Pyrenex

Néanmoins, j’ai pu constater une protection thermique indéfectible. Elle agit comme un rempart très efficace contre le vent. Aussi, et je rejoins Coco, elle est vraiment très appréciable pour cette saison et pour les températures d’utilisation données. Avec un peu de soleil et même si les températures n’excèdent pas 15 degrés elle est un poil chaude lorsqu’on pratique une activité.

Je l’ai d’ailleurs souvent portée avec une simple première couche. En statique elle peut également être parfaite en seconde couche.



Avec ou sans capuche ? 

La doudoune Bruce existe en deux versions : Loïc a eu la version capuche, et moi la sans capuche. La différence entre les deux est de 40 euros. 

pyrenex

Avec capuche

Comment choisir entre l’une ou l’autre ? Cela dépend clairement de l’utilisation que vous comptez en faire. 

  • Si vous voulez cette doudoune pour vous balader en ville, l’utiliser dans votre quotidien, et faire quelques randos en été, alors la capuche n’est pas obligatoire.
  • Si le but principal est sportif, avec des sorties montagneuses dans des conditions fraiches, il est indispensable de prendre la version avec capuche. On sait qu’environ 30% de la chaleur corporelle s’échappe par la tête, donc il ne faut pas négliger cette partie de votre corps. 



Les petits +++ de la doudoune Bruce

– 2 poches externes zippées, une poche interne zippée : parfait pour ranger les petits objets à garder à portée de main : téléphone, clé, porte monnaie (en ville), ou barre de céréales, gants, etc (en montagne). 

poches externes doudoune Bruce

Pyrenex

Doudoune Bruce

Poches externes et internes zippées

Le sac de rangement pour une compression optimale de la veste (il est caché dans la poche interne). 

Sac de rangement dans la poche interne

Entretien de la doudoune Bruce 

La règle numéro 1 avec du duvet, quel que soit le produit (sac de couchage, doudoune, etc.), c’est qu’on lave le moins possible ! Pour ma part (Coco), je ne lave que très très rarement ces produits en machine ! Je les aère longtemps pour évacuer les odeurs, mais pas de machine.

doudoune Bruce

Attention au lavage

Si vous n’avez pas le choix, il est quand même possible de le laver. Mais attention, il faudra suivre un protocole bien précis : 30 degrés, puis 5 rinçages minimum, long essorage.

Et surtout derrière, sèche linge avec des balles de tennis, pendant 4h à basse température. Une fois sec, on tape bien à la main pour séparer les « boules de plume » et assurer la bonne répartition du duvet. Tout un programme ! Mais il sera dommage d’abîmer un si beau produit, alors respectez bien cela 🙂 



Prix de la doudoune Bruce 

280 euros sans capuche, 320 euros avec capuche. 

Produit en duvet, belle finition… tous les éléments sont réunis pour un produit haut de gamme, et donc assez cher. Les connaisseurs de produit “duvet” le savent, il est impossible de trouver des textiles plumes à bas prix.

La somme est élevée, mais en même temps c’est gage de qualité, et c’est un investissement pour de longues années. Je trouve que c’est vraiment le genre d’équipement qui mérite de prendre du haut de gamme, à l’instar du sac de couchage ou des chaussures par exemple. On peut « tricher » sur certaines choses, pas sur la doudoune. 

doudoune Bruce

La remarque piquante de Coco : Pour finir sur le prix, je vois énormément de gens se promener en ville avec une doudoune au style similaire, d’une marque très répandue en Europe (J…, vous m’avez compris je suis sûr !).

Clairement, il vaut 1000 fois mieux acheter une Pyrenex, le rapport qualité/prix est tellement meilleur. Même si la Pyrenex est plus chère, elle est intrinsèquement bien meilleure ! Avec l’autre marque, vous payez une doudoune stylée… mais tellement chère pour ses qualités thermiques ! C’était mon coup de gueule du jour, merci ^^

Doudoune Bruce

Détails de qualité 

L’aspect du point de vue de Loïc

Comment ne pas rejoindre Coco sur cet avis tranchant et réel ?! Ma femme possède cette célèbre marque de mode et d’un coloris similaire à la mienne en plus.

Quand j’ai reçu cette Bruce, sa première réaction a été de dire qu’elle était très jolie. Car qu’on se le dise, les personnes regardent plus l’aspect visuel que l’étiquette. Pyrenex réussit dans ces deux domaines.

En plus de son look assurément tendance, cette veste est à mon avis intemporelle. Je dis ça pour son côté esthétique mais surtout pour la qualité des matériaux utilisés. Ma première expérience avec Pyrenex date de plus de 10 ans. Et je la porte encore, ma “vieille” doudoune.

doudoune Bruce

Conclusion au sujet de la doudoune Bruce !

Pour conclure sur ce produit, voici un récap des points forts et faibles de cette doudoune. Vous l’avez compris en nous lisant, pas grand chose à reprocher à un tel produit, si ce n’est les inconvénients inhérents à l’utilisation du duvet.

Cette doudoune est belle, efficace et est assurément un produit haut de gamme, qui justifie sans problème l’investissement de base. 

doudoune Bruce

Avantages : 

  • Chaleur agréable en automne et printemps, même en statique. Pas assez pour du statique en hiver (pour de l’actif par contre c’est bien). 
  • Encombrement minimal, c’est tellement important en trekking ! 
  • Design au top, pour une grande polyvalence. 
  • Confort super agréable, poids ultra léger ! 
  • Longévité du produit (si vous en prenez soin !)

Désavantages : 

  • Prix : 280 – 320 euros, c’est une grosse somme, et ça pique un peu ! 
  • Duvet, cela veut aussi dire exploitation animalière… 
  • Entretien : comme évoqué plus haut, il faut prendre soin d’un tel produit. Bien plus qu’avec du synthétique. La longévité est assurée, si vous faites attention, notamment à l’humidité !

doudoune Bruce

Conclusion de Loïc : Cette doudoune est un produit de qualité, construit avec les matériaux les plus isolants. Elle a cependant le défaut de ses qualités, car personnellement je la trouve tellement jolie que j’aurai peur de l’ab^ymer ! J’y fais super attention.

La porter en ville, même éloignée des stations de ski, ne vous fera pas passer pour un guide de haute montagne à la retraite. Elle a du style cette Bruce, et le niveau de finition est impeccable. J’ai hâte de l’utiliser en condition plus montagneuse et dégradée.



Où se procurer la doudoune Bruce sans capuche & avec capuche ?

Doudoune Bruce

Avec capuche

Doudoune Bruce

Sans capuche

 

 

15% de réduction avec le Code IRUN15

 

©Trail Session Magazine, Mars 2021

Auteurs

  • Corentin Crouzet, 26 ans, masseur kinésithérapeute du sport sur Saint Etienne. Passionné de montagne, de voyage, de course à pied (entre 10 et 25 km de préférence), trekking, cyclisme.

  • Loïc Roig, 35 ans, sapeur-pompier, marié , 2 enfants. Je vis dans la sud-ouest de la France. Membre de l'équipe rédactionnelle de Trail Session depuis 2015, je me passionne de vous transmettre des compte-rendus de courses et vous renseigner sur les différents équipements que nous avons la chance de pouvoir tester. De la route aux ultras il n'y a qu'un point commun : le PLAISIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *