Tenue Odlo Zeroweight : Technicité et légèreté

 

Et c’est parti pour le test de la tenue Odlo ZeroWeight. Avec des vêtements techniques estivaux, je ne pensais qu’à une chose : le confort et l’évacuation de la transpiration. Mais surtout me sentir légère. C’est normal de transpirer et puis, ce n’est pas top quand on se sent trempés après une course. Et c’est pour cela, que les différentes technologies comme ZeroScent ou DualDry sont importantes à mes yeux.



La respirabilité prend alors tout son sens. Plus d’excuses pour sortir et profiter d’une belle séance. Au programme : un short, le tee-shirt ras du cou BlackComb et la veste coupe-vent DualDry. Nous avions déjà publié un article sur la tenue hiver et je vous propose la tenue été Odlo Zeroweight.

La marque Odlo 

Ils sont des experts du textile. J’ai connu la marque tout d’abord par rapport à mes séjours au ski. Je suis une telle frileuse que je préfère acheter des produits vraiment bons et très chauds.

C’est ainsi que je me suis tournée vers les produits Odlo. Puis, en arrivant dans le monde du running, j’ai découvert aussi les vêtements techniques Odlo. Cette marque née en 1946, crée des sous-vêtements de sport, fonctionnels et confortables.

Le short Odlo ZeroWeight

L’esthétique

Une jolie coupe féminine qui met en valeur les cuisses et surtout on a vraiment envie de sentir bien dans ce short. Le bleu légèrement violet est sobre et se mariera à la perfection avec le t-shirt BlackComb



Le confort

C’est surtout en termes d’aisance que j’ai apprécié ce short : du confort mais surtout aucune gêne. Il n’y a pas de fentes latérales mais la liberté de mouvements se fait avec grand plaisir même si le tissu n’est pas stretch.

Il en 100% polyamide. Je ne me suis pas sentie engoncée dans mon short. Au niveau de la taille, il y a aussi un petit cordon de serrage mais l’élastique autour de la taille est tout à fait correct.

La légèreté et l’évacuation de la transpiration

Quel bonheur de courir en été avec un short aussi léger que celui-ci. D’ailleurs, sur les côtés, des découpes d’aération (des petits trous) sont présentes mais je ne pense pas qu’elles apportent quelque chose.

Je pense plus qu’elles sont purement esthétiques. L’évacuation de la transpiration se fait grâce au tissu technique et adieu les fesses qui transpirent.

Pour le côté pratique, une petite poche à l’arrière vous permettra de mettre une clé ou des mouchoirs mais pas de téléphone. Mais après tout, si on a envie de courir de façon légère, pourquoi s’encombrer du téléphone.

À noter, l’absence de bandes réfléchissantes ou de petits détails réfléchissants pour être plus visible. Et il n’y a pas de culotte intégrée comme on peut le voir sur certains shorts. C’est le minimum garanti mais tout en qualité.

Mon avis sur ce short Odlo

il est très agréable à porter et ma foi, même s’il a l’air simple, les technicités sont bien présentes. Courir avec en toute légèreté fut un plaisir.

Où se le procurer ?

45€ sur i-Run.fr (Clic Photo !)



T-Shirt ras du cou Odlo Blackcomb : un tout terrain à tous les climats

C’est clair qu’avec une promesse de ce genre, on devient exigeante. Un tout terrain et pour les climats. Ok, je demande à voir. Notre rédacteur en chef Cédric avait testé la version hiver dans cet article. À moi de tester la version été.

Mais déjà, je peux vous dire que la première impression fut excellente. En le prenant dans les mains, c’est la légèreté qui me sautait aux yeux. Wouah, et la douceur du tissu aussi.

Peu de vêtements techniques sont d’une telle douceur. Si j’approuve déjà avec la main, je suis certaine que le haut de mon corps l’adoptera à merveille.

L’esthétique

Un tee-shirt ras du cou avec des manches courtes. Jusque là, c’est un classique. En regardant de plus près, les bandes qui peuvent apparaître sur le tee-shirt juste pour être plus jolies, sont en fait bien pratiques et surtout techniques.

J’en parlerai ci-dessous. La dominante mauve dans l’ensemble reste tout de même sobre. La coupe est bien moulante sachez-le. Il n’y a pas de spécificités féminines mais il colle bien au corps.



Le confort et une belle liberté de mouvements

Comme je le disais plus haut, la douceur de ce tee-shirt fut le point d’orgue de ce test. Je l’ai porté très souvent et donc lavé très souvent aussi. Il est resté nickel au fur et à mesure des lavages.

Dès les premières séances, je l’oubliais vite et il est très, très agréable à porter. Les bras peuvent se mouvoir avec une belle aisance. Au niveau de la liberté de mouvements, c’est impeccable. Rien à dire. J’étais bluffée par les technologies du tee-shirt. 63% polyamide 37% polyester pour le tee-shirt.

Comme quoi, on peut se dire que c’est un simple tee-shirt et derrière, quand on creuse, on y voit vraiment du travail. Ce tee-shirt Odlo Blackcomb est sans couture. Cela veut dire aucune gêne ni échauffement possible.

Je l’avais aussi porté pendant mon GR21 et quel bonheur. Surtout que je pouvais aussi le laver rapidement si besoin.

L’évacuation de la transpiration et un rafraîchissement du corps

Comme la matière de ce tee-shirt est élastique, la rapidité de séchage est vraiment impressionnante. Quand on regarde de plus près, on peut apercevoir la cartographie corporelle sans coutures avec la technologie Effect. Cela permettra une évacuation de la transpiration plus rapide. Cela ne veut pas dire que le tee-shirt n’est pas mouillé. Il le sera, mais il séchera plus vite.

Avec la technologie ZeroScent Odlo – Traitement anti-odeur longue-durée et écologique. Cela signifie que les odeurs et les bactéries sont absorbés grâce aux ions d’argent.

Et ce n’est pas terminé. Avec la technologie Ceramicool , votre corps se sent rafraîchit très rapidement grâce à des particules de céramique intégrées. L’excès de chaleur est vite évacué. Il est vrai que le tissu léger et les fils bien fins nous offrent une bonne respirabilité et une ventilation maximale.

Mon avis sur ce t-shirt Odlo

Un coup de cœur pour ce tee-shirt que j’ai bien porté. Il faudra juste faire attention à la fragilité du t-shirt si vous avez des ongles qui coincent dessus ou si vous avez votre adorable chien qui vous saute dessus.

Les fils risquent de se tirer et ce sera bien dommage de se retrouver avec un t-shirt troué bêtement. Il existe aussi en débardeur.

Vous pouvez aussi lire l’article de notre rédacteur Corentin sur le t-shirt Performance Light.

Où se le procurer ?

38€ sur i-Run.fr (Clic Photo !)



La veste coupe-vent Odlo ZeroWeight Dual Dry

Promesse de Odlo : “l’équilibre ultime entre respirabilité et imperméabilité”.

Quand on a une offre avec un tel niveau de protection inédit contre l’humidité, je me dis qu’il va falloir vraiment la tester sous toutes les conditions.

Malheureusement pour le test, l’été fut bien bien chaud et l’occasion de porter cette veste était bien courte. Néanmoins, je la portais pour les courses un peu fraîches du matin et en Normandie où il arrive aussi de pleuvoir. Non pas que je recherche les averses. Mais tester un coupe-vent Zeroweight Dual Dry sans pluie, ce serait bien dommage.

Bref. Toujours est-il que je me suis régalée avec cette veste. Un plaisir en toute légèreté et surtout confortable.

Je ne recherche pas la performance mais dans mes entraînements, je recherche ce qu’il y a de mieux tout même. Et la marque norvégienne est vraiment une gamme qui me convient bien.

Esthétique

C’est une veste bien féminine que j’ai pu tester. Une coupe taillée et une couleur corail parfaite pour l’été. Clairement, elle en jette. Le style est très moderne et j’avais envie de la mettre tous les jours.

Toujours est-il que j’ai une petite ado, qui attend la fin de mon test pour la prendre car elle l’adore. Et si en plus, mon ado fan de mode me la prend, c’est qu’elle doit être bien comme il faut.

Confort et liberté de mouvements

Les premières impressions sont les bonnes concernant cette veste. Je la porte et toute de suite, je suis sous le charme de cette veste coupe-vent. Une telle légèreté pour une veste la rend forcément confortable.

Si nous n’avons pas le poids de la veste sur notre dos, c’est déjà cela. Je peux vous dire que par rapport aux premières vestes Odlo que j’ai pu tester il y a bien longtemps, cela n’a rien à voir. Au niveau du haut du dos, le tissu maille est plus léger pour créer des zones d’aération et pour partir sur des séances sans se prendre la tête.

Au niveau des bras, les mouvements peuvent aller et venir sans être contraints. Une vraie liberté de mouvements pendant les courses.

Respirabilité et résistance à l’eau

Parfois, courir avec un coupe-vent peut s’avérer bien désagréable. Il peut coller à la peau avec la transpiration quand on ne porte qu’un tee-shirt. On se retrouve trempée et on a envie que d’une chose : retirer ce vêtement. On a envie de rester au sec et en même temps d’être protégée.

Avec le coupe-vent Odlo Zéro Wright Dual Dry, la transpiration est rapidement évacuée à l’extérieur grâce aux zones ventilées. D’ailleurs, le tissu 100 % polyamide est d’une finesse parfaite.

Avec une bonne averse, il me fallait une bonne veste coupe-vent et surtout utile pour les temps de pluie. J’avoue que je n’en ai pas eu beaucoup. Elle n’est pas complètement water proof. Dans ce cas, il vaudrait mieux passer à une veste DualDry waterproof à 20 000 mm.

Vous voulez savoir comment se mesure l’imperméabilité ? 

La capacité d’un tissu à résister à la pénétration de l’eau se mesure en millimètre de colonne d’eau (ou mm Schmerber). Selon une norme bien spécifique ISO 811, un tissu est imperméable lorsqu’il résiste à une colonne d’eau de 1 300mm.

Cependant, quand on court, la pression de l’eau sur les vêtements peut atteindre et dépasser les 10 000 mm. Il vaudrait mieux adopter une veste qui dépasse les 10 000 mm. Une technologie approuvée par de nombreux sportifs.



Mon avis sur la veste Odlo

Pour le côté pratique, nous avons une poche et une capuche que l’on peut sortir si on le souhaite. Cette dernière ne dérange pas quand on court.

La capuche est avec une toute petite visière et des élastiques autour pour mieux maintenir la capuche autour de la tête. Les bandes réfléchissantes peuvent être pratiques pour être mieux vu quand on part courir dans des endroits à faible luminosité.

Quant à la taille, elle est juste parfaite. J’avais hésité avec la taille S ou M mais avec mon gabarit, un S était totalement suffisant.

Où se la procurer ?

166€ au lieu de 250€ sur i-Run.fr (Clic Photo !)



Quelques conseils de lavage  

Je précise car étant donné le prix élevé de ces vêtements techniques, je fais très attention à les protéger pour les garder le plus longtemps.

Alors, j’entretiens mes vêtements à 30 degrés mais j’évite complètement sèche-linge. En revanche, perso, au bout de 2 ou 3 utilisations, je sens (au sens propre et figuré du terme) que je dois la laver. Je mets directement à froid et sans séchage dans la machine à laver.

Conclusion générale au sujet de cette panoplie Odlo

Je peux dire que j’ai bien usé cette tenue cet été. Conquise par la tenue, c’est vraiment la légèreté de ces vêtements (short, tee-shirt et coupe-vent) qui me bluffait lors des premières séances.

Puis, j’ai ressenti très vite le confort et la liberté de mouvements. Bien évidemment, ce sont les technicités de ces vêtements qui ont pu rendre la légèreté et le confort possible.

 

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

 

©Trail Session Magazine, Septembre 2020

 

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n

Auteurs

  • Bonjour ! Je me présente Nadia du blog NadiaRunsParis.com, je suis maman, prof, parisienne, curieuse et hyperactive. J'adore cuisiner et voyager. Justement, j'allie ces deux passions avec la course à pied que je pratique depuis 8 ans. Par ailleurs, je pratique la méditation et le yoga et je l'enseigne aux enfants et aux adolescents avec grand plaisir. La course à pied est vitale pour moi, c'est qui me motive et me donne envie de bouger, de me dépasser et découvrir de beaux endroits en même temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *