BV Sport


 
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors


Doudoune Himalayan Cimalp [ Test & Avis ] : paré pour le grand froid !

Doudoune Himalayan Cimalp [ Test & Avis ] : paré pour le grand froid !

 

Doudoune Himalayan Cimalp : paré pour le grand froid !

Découvrez la doudoune Himalayan Cimalp ! La marque française, basée dans la Drome, poursuit au quotidien sa mission : tisser le lien entre nous, les pratiquants, et notre terrain de jeu préféré, la montagne ! 

Les sommets sont capricieux, difficiles mais tellement magnifiques. Ils nécessitent un équipement complet et adapté à toutes les conditions, pour que chaque aventure reste un plaisir.

C’est ici que Cimalp intervient, en offrant à ses adeptes du matériel à la pointe pour toutes les pratiques : du trail d’été en short et t-shirt, jusqu’à l’ascension hivernale en alpinisme dans des conditions extrêmes.

Vous l’aurez deviné, le produit du jour se classe plutôt dans la deuxième catégorie. Voici donc la doudoune Himalayan Cimalp, produit destiné au grand froid. Alors, saurez-vous braver l’hiver avec cette nouveauté made in Cimalp ?

Présentation vidéo de la doudoune Himalayan Cimalp

Fiche technique de la doudoune Himalayan Cimalp 

Voici les informations techniques qui me semblent importantes à retenir sur ce produit : 

Produit homme

Prix : 229,90 euros (au lieu de 289,90 en ce moment)

Taille : S au 3XL

Coloris : gris ou rouge

Doudoune en synthétique 

Traitement déperlant 

Sac de compression/rangement fourni

Capuche et poches multiples

Poids : 960 grammes

Points forts principaux

Chaleur +++, rapport qualité prix, les atouts du synthétique (ne craint pas l’humidité, respect des animaux, tarif plus accessible).

Points faibles

Sac de rangement non compressible, les inconvénients du synthétique (encombrement et poids légèrement plus élevés pour la même isolation par rapport à du duvet animal). 

Mon retour test au sujet de la doudoune Himalayan Cimalp

Conditions du test 

Une doudoune grand froid… ça se teste dans le grand froid ! Je suis donc allé promener ce beau produit dans un coin du monde réputé pour ses météos hivernales un peu piquantes. Direction la Laponie finlandaise 🙂

doudoune Himalayan Cimalp

En voyage dans le cercle arctique, mes conditions ont donc été les suivantes : de la neige en grosse quantité, des températures clémentes pour la région (-5°C)… et d’autres un peu moins, avec un pic record à -21°C.

Le programme fut sportif (vélo, raquettes, randos, chiens de traineaux), mais aussi quelques activités « statiques » où l’on se réchauffe beaucoup moins (moto neige, attendre les aurores boréales).

Bref, un beau panel d’activités et de températures pour voir ce que la doudoune Himalayan Cimalp a dans le ventre. Allez, c’est parti pour le test !

Confort de la doudoune Himalayan Cimalp

Une fois enfilé dans le cocon, on s’y sent vraiment bien ! Avec la capuche intégrée, on peut vraiment s’emmitoufler et ne plus laisser entrer le froid.

La matière est douce et confortable, et le produit est léger (960 grammes), il se fait vite oublier sur les épaules. Le confort est très bon, rien à redire là-dessus. 

Chaleur de la doudoune Himalayan Cimalp

Rentrons dans le vif du sujet ! Est-ce que cette doudoune en synthétique peut assurer le coup aussi bien que ses consœurs en duvet ?

C’était vraiment mon interrogation au départ du voyage. Après coup, je suis ultra satisfait du résultat. 🙂 Je n’ai pas eu froid sur les différentes activités avec la doudoune, même lorsque nous sommes restés statiques à attendre les aurores boréales dans la nuit. 

doudoune Himalayan Cimalp moto neige

Alors bien sûr, il faut gérer correctement les couches du dessous. Pour les activités mobiles, type raquettes, vélo, randos, j’utilisais une première couche comme le haut Strategic TOP 4H, et par dessus une polaire stretch, notamment la polaire Jorasse dont je vous parlais ICI.

Pour les activités statiques, je rajoutais une autre polaire supplémentaire, plus chaude : le modèle Canada. À noter qu’une bonne isolation du tronc ne vaut rien si vous ne protégez pas le reste 😉 Donc les trois couches, c’est valable pour les mains, le bas, etc. 

Dans ces conditions là, malgré les températures extrêmes, je n’ai pas eu de soucis avec le froid. L’isolation synthétique Cimaloft est donc très performante. C’est une belle surprise pour moi… enfin une doudoune en synthétique pas trop encombrante, et qui assure en isolation ! 

doudoune Himalayan Cimalp

Les détails bien pratiques 

Une bonne isolation, c’est une base indispensable pour un produit grand froid de qualité. Mais ce n’est pas suffisant. Pour rendre le produit optimal à la pratique, il faut le penser et le concevoir selon cette pratique.

En montagne, en randonnée dans la forêt, on joue sans cesse avec ses vêtements, on enlève, on remet, on resserre, on desserre, etc. Le produit doit être adapté à ces ajustements. 

Les poches

La doudoune Himalayan Cimalp possède deux grandes poches latérales, c’est hyper pratique ! On peut rentrer une quantité folle d’accessoires à l’intérieur : les gros gants, le bonnet, les batteries d’appareil, un ravitaillement, etc.

C’est une vraie bonne idée d’avoir des poches aussi grandes et larges, au moins vous pouvez enlever et tout garder à portée de main, pas besoin du sac à dos.

En addition de ces deux poches, vous trouverez à l’intérieur une poche zippée poitrine (pour le téléphone par exemple), et une poche filet à grande capacité.

Pour faire le chiant (pardonnez l’expression), j’aurai bien aimé une petite poche poitrine sur la partie extérieure de la veste. Ainsi, pas besoin d’ouvrir le zip central pour accéder au téléphone. 

La capuche intégrée

Pour une doudoune grand froid, c’est tout simplement non négociable selon moi, il faut absolument une capuche intégrée. Le critère est respecté, avec une visière pour un bon maintien, c’est parfait. 

Cordons élastiques

Un cordon est présent sur le bas de la doudoune pour la resserrer ou desserrer selon les couches que vous mettrez dessous, et votre besoin de faire rentrer (ou pas) de l’air extérieur.

C’est un détail mais ça devient très pratique lorsqu’il faut gérer sa température interne en plein effort.

Zips YKK

Des fermetures de poches solides et résistantes, adaptées à une pratique sportive où l’on frotte régulièrement la doudoune, contre des arbres, des rochers.

Profitez des avantages du synthétique…

Gestion de l’humidité 

L’efficacité des produits en duvet animal n’est plus à prouver, c’est le must en terme de rapport chaleur/encombrement. Néanmoins, ils ont deux talons d’Achille non négligeables : le premier, c’est le prix d’achat très élevé.

Le deuxième, c’est l’humidité : une averse, une chute dans l’eau, et c’est le drame. Les plumes supportent vraiment mal l’eau. Au prix des produits, j’ai toujours très peur d’abimer mes couches en duvet animal. 

Avec le synthétique, la vie est beaucoup plus cool, no stress ! Les plumes synthétiques tolèrent beaucoup mieux l’humidité, elles peuvent sécher et conserver leur qualité initiale.

C’est un atout non négligeable, on s’est déjà tous fait surprendre par des précipitations imprévues en pleine escapade. 

Pour ne pas faire les choses à moitié, Cimalp a imprégné sur le tissu extérieur de la doudoune un traitement déperlant. Vous êtes donc parfaitement paré pour affronter le froid, sans craindre l’humidité.

Ce n’est pas une couche imperméable non plus, qu’on soit bien clairs, mais disons que la doudoune peut supporter facilement une averse non prévue. 

doudoune Himalayan Cimalp

Le respect des animaux 

En écologie et respect de la planète, nous sommes souvent confrontés à nos propres contradictions. Par exemple, nous aimons la nature, la montagne, et pourtant nous consommons sans cesse des produits pour mieux s’équiper dans nos aventures.

Personnellement, j’attache une grande importance dans ma vie au respect des animaux.

Je suis végétarien, je m’engage au quotidien contre les maltraitances animales, et pourtant… j’utilise encore des produits en duvet animal pour mes expéditions.

Encore une grosse contradiction personnelle… Grâce à Cimalp, je suis enfin en accord avec moi-même sur ce point. Pour concevoir cette doudoune Himalayan, pas d’animaux exploités et déplumés, et c’est très bien comme cela. 

Je ne peux que vous encourager à prendre en compte ces paramètres dans vos achats. Il est encore temps de donner du respect aux êtres vivants qui nous entourent, nous les avons déjà beaucoup trop malmenés pour notre petit confort personnel…

… sans trop subir ses inconvénients !

Évidemment, le synthétique n’a pas que des qualités. Le penchant négatif, c’est que le combo poids/encombrement est souvent plus élevé que celui d’un produit en duvet animal, pour une même chaleur désirée.

La doudoune Himalayan Cimalp n’échappe pas à la règle… mais elle s’en sort pas si mal ! Pour un produit synthétique, elle reste très bien placée en termes d’encombrement et de poids. 

Pour vous donner une idée, je l’ai comparé à deux autres doudounes grand froid, la Hudson de Pyrenex dont je vous parlais ICI, et la Malaku de Simond. Sur la balance, j’ai 750g pour la Pyrenex, 580g pour la Simond, et 960 grammes pour la Cimalp.

Elle est donc plus lourde, sans surprise, mais de seulement 200g de plus que la Pyrenex qui est clairement un produit référence dans les doudounes grand froid !

C’est donc un très bon résultat. Et petit détail non négligeable, la Pyrenex coute 490 euros, soit plus du double de la Cimalp. En sachant cela, je ne sais pas pour vous, mais moi j’accepte volontiers les 200 grammes de plus sur le dos 😉 

La Simond est beaucoup plus légère, mais elle présente d’autres faiblesses (moindre résistance, pas de traitement déperlant) qui la rende, selon moi, moins adaptée à la pratique sportive que les autres. 

doudoune Himalayan Cimalp encombrement

En terme d’encombrement, voici la photo des trois produits dans leur sac de compression. Pas d’hésitation, la Cimalp prend plus de place par rapport à ses homologues en duvet animal.

Néanmoins, elle peut être plus compressée que cela encore, si vous la bourrez dans le sac par exemple. À ce propos, je suis assez déçu par le sac de compression proposé.

Il est très large, et une fois dedans, la doudoune prend encore beaucoup de place. J’aurai bien aimé un sac avec des sangles, pour pouvoir comprimer encore un peu la doudoune.

La différence d’encombrement serait alors beaucoup moins marquante avec un sac de compression ajustable. 

Style – coloris 

Rouge ou gris. Je trouve le style assez classe. La couleur unique donne un look un peu passe partout, à la fois sportif de montagne mais aussi urbain, adapté à la vie quotidienne hivernale.

Dans les rues de Rovaniemi (la capitale de la Laponie), je pouvais me promener avec sans passer pour un alpiniste égaré ! Le coloris gris est encore plus « passe partout », à vous de voir 🙂 

doudoune Himalayan Cimalp

Taille 

Disponible du S au 3XL. J’ai opté pour le S (je mesure 1m82 pour 62 kg), et c’est exactement la taille qu’il me fallait. Attention, la taille est très importante pour un produit comme cela.

La doudoune doit être ni trop petite (il vous faut de la place pour les couches inférieures), ni trop grande (sinon l’air circulera trop à l’intérieur).

Vous trouverez sur le site de Cimalp toutes les informations nécessaires pour choisir votre taille, prenez bien le temps de les consulter. 

Prix de la doudoune Himalayan Cimalp 

La doudoune se vend au prix 229,90 euros. C’est un très bon prix pour une doudoune grand froid de cette qualité. Comme toujours avec Cimalp, le rapport qualité-prix est incroyable.

En comparaison, une doudoune grand froid chez d’autres marques concurrentes, c’est souvent le double.

Mon avis général au sujet de la doudoune Himalayan Cimalp 

We are mountains, we are Cimalp ! Le slogan de la marque française prend tout son sens, pour moi l’histoire d’amour avec la montagne et le froid ne se terminera jamais grâce à ces équipements ultra perfectionnés.

La doudoune Himalayan Cimalp s’inscrit dans la veine des incontournables de l’hiver.

Elle coche de nombreuses cases : une isolation adaptée au grand froid, des détails pensés pour la pratique sportive, les qualités du synthétique (les animaux vous en remercient par avance), tout en réduisant au maximum ses inconvénients.

Bravo Cimalp pour cette nouveauté, une chouette réussite. Et pour conclure ce test, rien de tel qu’une photo sous les aurores boréales, bien équipé avec ma doudoune Himalayan 🙂

Où se procurer la doudoune Himalayan Cimalp ?

Vous pourrez acheter ce produit ICI sur le site de Cimalp, en réduction en ce moment même.

Doudoune Himalayan Cimalp

Disponible sur le site de Cimalp

 

Partenaire numéro 1

i-Run.fr partenaire officiel de Trail Session

 

Trail Session

©Trail Session Magazine – Mars 2022

Auteurs

  • Corentin Crouzet

    Corentin Crouzet, 26 ans, masseur kinésithérapeute du sport sur Saint Etienne. Passionné de montagne, de voyage, de course à pied (entre 10 et 25 km de préférence), trekking, cyclisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *