I-Run.fr


 
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors


Saucony Endorphin Edge [ Test 2022 ] : le trail en carbone

Saucony Endorphin Edge [ Test 2022 ] : le trail en carbone

 

Saucony Endorphin Edge : le carbone au charbon !

Découvrez les Saucony Endorphin Edge ! Après avoir conquis le monde de la course sur route, le carbone est venu en toute logique se placer dans le trail. Aujourd’hui, chaque marque suit progressivement le mouvement et sort son modèle.

Saucony n’a pas dérogé à la règle et propose ainsi sa nouvelle référence carbone pour le trail : les Saucony Endorphin Edge. Simple effet de mode ou réelle plus value ?

Pas toujours simple de répondre à cette question… une chose est sûre cependant : cette paire de chaussure a de réelles qualités !

On peut aussi lui faire quelques reproches, à commencer par son tarif exorbitant… mais je ne vous en dis pas plus, et commençons tout de suite la présentation de ce modèle.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Vidéo de présentation

Carte d’identité des Saucony Endorphin Edge

Tarif 230 euros

Poids 280 grammes

Drop 6 mm

Crampons 4 mm 

Utilisation : trail running (parcours plutôt roulant et pas trop technique selon moi). 

Plaque carbone Carbitex AFX : conçue spécialement pour le trail, rigide pour être dynamique, mais avec une certaine élasticité pour s’adapter aux reliefs du trail. 

Technologie Speedroll pour un meilleur dynamisme. 

Semelle intermédiaire PWRRUN PB pour créer de l’amorti et du confort. 

Coloris modèle masculin : rose (!) ou bleu. 

Saucony Endorphin Edge

Les points forts

Le dynamisme, évidemment ! Beaucoup de confort malgré la rigidité, adhérence satisfaisante pour une pratique polyvalente.

Les points faibles

Tarif exorbitant, poids trop élevé, esthétisme osé (ça peut plaire, ou pas).

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Mon test terrain des Saucony Endorphin Edge 

Confort des Saucony Endorphin Edge : comme des pantoufles, mais en plus lourd !

Qui dit chaussure à plaque carbone dit rigidité maximale… et donc inconfort à la course ? Pas forcément ! Cette paire en est la preuve, le confort général est vraiment bon. On retrouve même facilement ce côté « pantoufle » que je chérie tant chez Saucony. 

Saucony Endorphin Edge

Mesh léger et aéré

Dans le détail, ce confort est assuré par deux éléments. D’un coté, le mesh ultra light, très aéré, des mailles en filet sans zone d’appui ou de frottement.

De l’autre, l’amorti à l’impact est assuré avec la semelle intermédiaire PWRRUN PB, un classique de chez Saucony. Le résultat est une chaussure certes un peu trop épaisse… mais confortable à l’appui et à l’impact.

Saucony Endorphin Edge

Semelle PWRRUN PB

Le drop est de 6 mm, c’est tout à fait correct. Mais l’épaisseur de semelle range définitivement cette paire dans la catégorie des maximalistes.

J’aurais aimé être plus proche du sol, moins d’épaisseur, et ainsi ressentir un peu mieux les micro mouvements de mon pied à l’appui. Mais avec la plaque carbone, il est difficile de faire une semelle fine, je le conçois bien.

Les Saucony Endorphin Edge sont donc tout de même très confortables, pas de mauvais ressenti sur le pied, on se sent vite à l’aise dans ces chaussures.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Poids décevant…

Seul bémol pour le confort, et pas des moindres : le poids. Avec 280 grammes (en pointure 44), je les trouve un peu lourdes. Je suis exigeant là dessus, à moins de 300 grammes on pourrait déjà être satisfait…

Mais sur un modèle carbone qui s’oriente clairement vers la compétition et la vitesse j’aurai apprécié être proche des 250 grammes.

Pour moi qui court avec des chaussures ultra light (mais pas forcément minimalistes attention, des modèles carbone route par exemple sont très légers tout en étant maximalistes), je les trouve donc logiquement un peu lourdes aux pieds.

Je m’attendais à mieux pour un modèle carbone. Par exemple, le modèle route de Saucony pèse 230 grammes, je vous le présentais ICI.

Je conçois bien qu’une paire de trail soit plus lourde, mais le delta de 50 grammes entre les deux est trop grand selon moi.

Le poids est clairement mon point majeur de déception pour ces Saucony Endorphin Edge, car à part cela je n’ai pas grand chose à leur reprocher. La même paire avec 30 ou 40 grammes de moins serait parfaite… dommage ! 

Saucony Endorphin Edge

Dynamisme : carbon or not carbon ? 

Si vous vous intéressez à des chaussures à plaque carbone, c’est pour du dynamisme ! Et forcément, vous allez être servis.

L’intérêt du carbone, c’est de donner une certaine rigidité à la chaussure, et donc une transmission de force au moment de l’impact. Voici la théorie qui a amené le carbone dans le monde de la course à pied.

Et, à priori, cela fonctionne plutôt bien, au vu des chronos qui tombent ces dernières années. Maintenant, est-ce que c’est intéressant sur du trail ?

Si le dénivelé est fort, que le sol est technique, et donc que vous marchez plus que vous courez, la rigidité ne servira pas à grand chose. Elle pourrait même desservir…

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

La particularité de la plaque Carbitex AFX

C’est là que Saucony a été bon, et propose une plaque carbone Carbitex AFX. Cette plaque a la particularité d’être coupé aux trois quarts. Donc au final, la chaussure est rigide, mais pas dans son entièreté.

Saucony décrit cette plaque comme une « flexibilité asymétrique ». L’avant reste assez souple, ce qui facilite les descentes et les passages plus lents et techniques. L’arrière reste plus rigide pour augmenter votre propulsion sur les phases roulantes. 

Saucony Endorphin Edge

Plaque Carbitex

La chaussure peut se tordre avec les mains, en forçant un peu. Si la plaque était intégrale, ça ne serait pas possible. Ce petit détail est important, il permet de donner plus de polyvalence à la chaussure.

Et c’est grâce à cela que les Saucony Endorphin Edge se tournent vers le trail ! Elles sont rigides, pour une bonne propulsion et un grand dynamisme, mais avec une certaine élasticité conservée pour les zones où la foulée est moins « aérienne ». 

Certes, ce paramètre est bien pensé, et donne de l’intérêt au carbone dans le trail. Néanmoins, selon moi, cette paire ne sera pas efficiente sur tous les parcours.

En effet, les Endorphin Edge donneront toute la mesure de leur potentiel sur des parcours plutôt roulants et pas trop techniques, qui se courent la plupart du temps.

Typiquement, une SaintéLyon serait par exemple très bien adaptée. Sur un trail de montagne très technique, avec de nombreuses portions de marche, je suis moins convaincu de l’intérêt. 

Saucony Endorphin Edge

Ajouté à la plaque Carbitex AFX, vous trouverez la technologie Speedroll.

Déjà utilisé sur de nombreuses paires Saucony, notamment celles de la gamme Endorphin (les Speed par exemple, je vous en parlais ici), cette technologie donne à la chaussure un surplus de réactivité avec une forme incurvée.

Bref, tout ça pour vous dire qu’en terme de dynamisme, vous n’allez pas être déçu !

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Durabilité des Saucony Endorphin Edge

Je suis un adepte de Saucony, j’ai déjà usé une quinzaines de paires de la marque américaine. Et souvent, c’est au niveau du mesh que l’usure se fait sentir, et que la chaussure commence à craquer.

Notamment sur la zone sensible de jonction entre mesh et semelle. C’est souvent le point faible des Saucony, qui sont très légères mais du coup pas trop renforcées sur cet endroit.

Sur la Endorphin Edge, vous pouvez quand même observer un renfort qui a été intégré, je pense que c’est une très bonne idée. Surtout pour une paire de trail, qui va donc être soumise à des contraintes un peu rudes.

Ce petit détail devrait prolonger la durée de vie du produit. Le talon est bien renforcé, il ne devrait pas y avoir de soucis sur ce point. 

Saucony Endorphin Edge

Jonction Mesh – semelle renforcée

La zone qui me préoccupe le plus reste finalement le mesh qui est très léger et aéré, mais qui peut être vite abimé sur des pierres et autres obstacles techniques. Le risque d’abrasion est bien présent.

Sur mes différentes sorties de test je n’ai eu aucun souci, mais je manque clairement de recul (et de kilomètres !) pour vous donner un avis avec certitude sur la résistance du produit. 

Après, par définition, la plaque carbone s’use assez vite. Elle perd de sa rigidité, et donc de son efficacité, rapidement. Donc il faut économiser vos chaussures.

En gros, à 230 euros la paire, ce n’est pas fait pour les footings ou les randos course du dimanche ! Les Saucony Endorphin Edge se destinent à la compétition, donc vous devriez les conserver assez longtemps.

Pour les entrainements à basse intensité, privilégiez une autre paire, plus classique (et moins cher).

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Domaine d’utilisation et adhérence des crampons

Les crampons multi directionnels de 4 mm font clairement le travail ! L’adhérence est bonne, et vous pouvez affronter pas mal de terrains variés et techniques.

Dans la boue, les descentes en terrains gras, les Saucony Endorphin Edge trouveront leur limite. Mais si c’est sec, je ne vois pas de situations où elles ne répondront pas convenablement. 

Saucony Endorphin Edge

Crampons de 4 mm

Au final, ce n’est pas l’adhérence des crampons qui me rebutent à amener cette paire sur des sentiers très techniques. C’est plutôt la plaque carbone, et la rigidité qui va avec.

Si le dénivelé est énorme, qu’on est proche de l’escalade sur certaines portions, une paire très rigide ne sera pas d’une grande aide. Vous allez juste « flinguer » la plaque et c’est tout ^^

Ce genre de chaussure se destine plutôt à la course, à des foulées dynamiques, c’est là que le rendement sera le meilleur.

Du coup, comme je vous l’ai déjà suggéré plus haut dans cet article, le domaine d’utilisation est plutôt du trail roulant, où vous allez pouvoir courir le plus souvent. Je ne les embarquerai pas avec moi sur un trail typé montagne. 

Saucony Endorphin Edge

Esthétisme des Saucony Endorphin Edge : je vois la vie en rose ! 

Cela vous aura peut être interpellé en voyant les photos : un coloris rose pétant pour un modèle homme, ce n’est pas courant. C’est pourtant le pari pris par Saucony avec ces Endorphin Edge.

C’est osé… un peu trop selon moi ^^ Je me fiche qu’elles soient roses, jaunes ou bleues, par contre le coloris est vraiment flash, et on le remarque de loin.

Certains aimeront beaucoup j’en suis certain, moi je crains un peu. Disons que si je me pointe avec cette paire sur une course… il faut assurer derrière ^^ Elles se remarquent à coup sur, donc il faut assumer ! 

Saucony Endorphin Edge

La vie en rose !

Je n’aime pas trop ce coté voyant. Mais il faut reconnaitre le culot d’oser un tel coloris, c’est original et ingénieux.

Et d’ailleurs, si vous n’êtes pas à l’aise avec ce rose, sachez que le modèle est disponible dans un coloris beaucoup plus classique, en bleu. De quoi contenter tous les goûts, c’est très bien.

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Tarif des Saucony Endorphin Edge : sortez le chéquier !

230 euros la paire. Beaucoup trop cher selon moi, 230 euros pour une chaussure, c’est assez déroutant… 

Saucony Endorphin Edge

Bon, si vous avez les moyens, faites vous plaisir 🙂 ce sont de très bonnes chaussures comme nous venons de le voir. Personnellement, je ne mettrai pas ce prix là.

Autant sur la route je pourrai me laisser tenter par un modèle à grosse somme, les résultats semblent si probants. Mais sur trail, je suis moins convaincu de l’intérêt. J’ai quand même du mal à accepter les modèles à plus de 200 euros… 

Saucony Endorphin Edge

Mon avis global au sujet des Saucony Endorphin Edge

Les Saucony Endorphin Edge ont de réelles qualités qui pourraient bien vous séduire. A commencer évidement par cette plaque carbone qui va vous apporter un dynamisme incomparable.

Malgré la rigidité, le confort est parfaitement au rendez vous. Par contre, le poids est un peu décevant selon moi. Et surtout, le tarif pourrait en refroidir plus d’un…

Ce ne sont pas des chaussures anodines, elles s’utilisent sur des conditions bien particulières pour donner le meilleur rendement. Ne les sortez pas partout, tout le temps, prenez en soin.

Et elles pourraient vite devenir votre meilleur allié pour la compétition… allez, faites vous plaisir et envoyez le carbone au charbon !

Saucony Endorphin Edge

Test validé par Corentin ✅

i-Run.fr et Trail Session vous présentent tous les bons plans sur i-Run.fr

Où se procurer les Saucony Endorphin Edge ?

Saucony Endorphin Edge

Disponibles chez notre partenaire i-Run.fr en modèles homme et femme dans des coloris différents

 

Partenaire numéro 1

i-Run.fr partenaire officiel de Trail Session

 

Trail Session Ukraine

©Trail Session Magazine – Novembre 2022

Auteurs

  • Corentin Crouzet

    Corentin Crouzet, 26 ans, masseur kinésithérapeute du sport sur Saint Etienne. Passionné de montagne, de voyage, de course à pied (entre 10 et 25 km de préférence), trekking, cyclisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *